samedi 31 décembre 2016

!!! BONNE ANNEE !!!


Je vous souhaite une bonne année 2017, pleine de projets, de rencontres et de belles surprises ! 
😉

André Verchuren - EP (1967)


1967
(Festival)
rip EP 320k
« Vive la France » est un succès de Stone, seule. Mais écrit par Charden. Le duo viendra en 1971. L’orgue et les chœurs ajoutent une touche ringarde à une chanson qui l’est déjà volontairement à la base.
La chanson du feuilleton « Sylvie des 3 ormes » est originellement interprétée par Hervé Vilard. La mélodie est belle et convient parfaitement à la version accordéon et cordes ici proposée.
Engelbert Humperdinck est l’interprète de « The Last Waltz », repris notamment en France par Mireille Mathieu, Petula Clark, Lucky Blondo… A nouveau la mélodie est magnifique. Et Verchuren a juste à dérouler.
« Puisque l'amour commande » est une chanson d’Enrico Macias que je ne connaissais pas.
J’aime bien ce disque, désuet, mais dont l’ambiance me rendrait presque nostalgique d’une époque que je n’ai pas connu :)

A1 Vive la France
A2 La campagne (extrait du feuilleton TV « Sylvie des 3 ormes »)

B1 La dernière valse (The Last Waltz)
B2 Puisque l'amour commande

le lien en accordéon

vendredi 30 décembre 2016

Monty - EP (1964)


1964
(Barclay)
rip CDS 320k
(merci Gaby)
Suite de la (re)découverte de la discographie de Monty, avec trois adaptations sur quatre chansons. C’était la mode. Mais il faut dire que les succès ne traversaient pas systématiquement les océans, et qu’il fallait connaitre un disquaire compétent pour réussir à se procurer l’original anglais ou américain. Les adapter a donc permis à un paquet de chanteurs et chanteuses de se faire connaitre dans les 60s avant d’oser écrire, ou se faire écrire, leurs propres chansons.
« Can I get A Witness » Marvin Gaye (1963) Par Monty en version « j’ai du lait sur le feu » !
« Hey Dean, Hey Jean » Dean & Jean (1963) Version très fidèle.
« Bits and Pieces » The Dave Clark Five (1964) Là, Monty atteint ses limites avec cette adaptation. Pas mauvaise, mais en groupe il se passe un truc que je n’ai pas retrouvé dans « Si tu crois ». C’est malgré tout la chanson que je préfère de ce EP.

01 Un verre de whisky (Can I get A Witness)
02 Le nouveau départ
03 Ce n’est pas vrai (Hey Dean, Hey Jean)
04 Si tu crois (Bits and Pieces)


le lien 60s

jeudi 29 décembre 2016

Michel Gesina - Guitare Hawaïenne (1975)


1975
(Vygson)
rip 33t 320k
La mode étant aux spectacles autour d’anciennes vedettes allant des 60s au 80s. Pour le meilleur et surtout le pire, le dernier lancé mettant en scène des hologrammes… no comment. Je crois tenir une super idée autour du disque de Michel Gesina. En effet, à l’écoute des reprises à la guitare hawaïenne, comment ne pas associer les glissades sur le manche aux glissades sur patinoire ! Là, vous me voyez venir… Qui d’autres que Philippe Candeloro aurait cette craignos attitude pour monter un spectacle basé sur ces versions verglacées ?… « Tu t'en vas », « L'été indien » et « Le premier pas » feraient des ballets somptueux en couple ! Et que dire de la valse « Nabucco », si ce n’est que ce serait simplement divin ! Les autres titres offrant l’occasion à Philippe de se parer de flamboyants costumes kitsch et d’évoluer dans des décors idem qui laisseraient les spectateurs comme deux ronds d’flamby !
En plus ce serait un belle façon de rendre hommage à Michel Gesina qui nous a quitté en 2014.

- Le France

Le lien qui ondule

mercredi 28 décembre 2016

Frank Zander - 45t (1982)

1982
(Der Andere Song / Hansa)
rip 45t 320k
(merci Doc)
J'ai un souvenir inoubliable de ce titre. Frank Zander est à l’Allemagne ce que Les Charlots sont à la France et Weird Al Yankovic aux States, un parodiste. Reprendre « Da Da Da » des teutons Trio en version « bébé » semblait presque évident. Marrant et sympa. En face B il y a une autre parodie plus pour le public allemand. Pas fait de recherche sur ce titre.
Ne connaissant pas le personnage j’ai laissé le commentaire du Doc envoyé avec le rip.
Je suis d’accord avec lui, en mode « bébé » le titre prend une valeur craignos qui me fait apprécier cette chanson. Parce qu’en fait je n’avais pas accroché à l’originale à l’époque. Il existe une autre adaptation déroutante, par Nestor, proposé sur le blog en… fffiiiooouu, 2014 ! Que le temps passe vite…
En face B, mais je peux me tromper, le titre semble être un inédit. Le mélange new wave sur les couplets et rétro 40s façon Andrews Sisters sur les refrains est intéressant.

A) Da Da Da (Ich Weiß Bescheid, Du Weißt Bescheid)

B) Bleib Bei Mir (Der Mann Ist Ein Fehlgriff)

lien de secours

mardi 27 décembre 2016

NOUVEAU LIEN : Stone & Charden - 45t (1983)

http://leboncraignos.blogspot.fr/2015/01/stone-charden-45t-1983.html

Pour Pat et ceux que pensent mettre une bonne ambiance craignos au réveillon ! 😃

Cerrone - 45t (1983)


1983
(Malligator / RCA)
rip 45t 320k
N’étant pas un spécialiste de Cerrone, dont j’apprécie néanmoins la musique et surtout la patte, reconnaissable entre mille, je crois que ce 45t est paru hors album et ne semble figurer sur aucune compilation.
Il est pourtant intéressant pour deux raisons. La collaboration avec les musiciens de Santana en face A. Et la version très lounge du classique « Exodus » en face B.
« Cycle’s Woman » est co-écrit avec Christian Gaubert, un cador ayant travaillé pour la crème de la variété, comme compositeur, arrangeur et chef d’orchestre. Pourtant c’est à l’écoute du pur Santana !
« Exodus » bénéficie d’un guitariste soliste admirable, au touché précis et au son velouté. Son nom n’est pas indiqué mais le jeu est proche de celui de Jeff Beck. Quelqu’un sait-il qui c’est ?…

A) Cycle’s Woman (Cerrone / Gaubert)

B) Exodus (Gold Ernest)

lien de secours

lundi 26 décembre 2016

Guy Skornik - 45t (1973)

1973
(Philips)
rip 45t 320k
(merci Gaby)
A ne pas confondre avec Nicolas Skorsky, qui avec dans son nom un « y » en plus des deux « k » l’explose au scrabble.
« Simon Leivkovitch » me fait penser à un gars que j’ai proposé il y a quelques mois, Rémy Saint-Maximin. La même approche au piano, avec des mélodies et une voix douce.
Je découvre depuis peu Guy Skornik, mais si je me base sur les deux chansons de ce 45t extraites de son album, il a un univers particulier. Un peu désuet, mais qui a du charme.
Un peu comme les débuts de Lenorman. Il lui écrira « Il » d’ailleurs. Magnifique chanson !

A) Simon Leivkovitch (Guy Skornik)

B) Fol amour (Guy Skornik)

lien de secours

dimanche 25 décembre 2016

Catapult - The Single Collection (1974-76)


1974-76
(Pseudonym)
rip CD 320k
Quelle super idée j’ai eu le jour où j’ai acheté ce disque dans un bac à prix ultra cassés ! Comment ne pas flairer le bon coup en voyant la pochette ! A cette époque je ne  connaissais ni ce label ni le groupe, mais je commençais à être sérieusement amateur de glam rock. A l’écoute, la claque !!! Du premier au dernier titre, en suivant l’évolution du groupe, j’ai adoré ! Catapult avait tout pour devenir célèbre internationalement, mais apparemment leur popularité n’a pas dépassé la Hollande… Ils avaient pourtant un son, une image et des morceaux très accrocheurs. Tantôt proche de l’excellent Glitter Band (« Let Your Hair Hang Down », « Teeny Bopper Band », « Remember September »…) , mais également d’Uriah Heep (« Performers Prayer », « Seven Eleven », « Springtime Ballyhoo »…).
Pour l’anecdote, le nom du groupe leur a été suggéré par Barry Hay, le chanteur de Golden Earring. Et leur premier succès « Hit The Big Time » produit par Jaap Eggermont… batteur de Golden Earring dans les 60s.
La compilation comprend les singles parus entre 1974 et 1976 mais Catapult a encore enregistré trois 45t en 1977-78, sans succès là.

- Teeny Bopper Band

le lien qui envoie

samedi 24 décembre 2016

°:°:° MERRY CHRISTMAS °:°:°


Comme vous le savez, sur le bon craignos, nous cultivons depuis les origines l’inouï, le kitsch, le décalé. Par cette illustration, nullement dû au réchauffement climatique, je veux exprimer qu’à travers vos commentaires (même en mode anonyme parfois, hélas…), vos mails, les rips que vous m’envoyez également, le soleil brille tout au long de l’année sur le blog !
En souhaitant aussi qu’à l’avenir les visiteurs plus timides sautent le pas et s’expriment, en toute simplicité. Je sais, pour les nombreux étrangers, ce n’est pas facile, mais c’est étonnant et instructif d’avoir de temps en temps des commentaires de l’autre bout du monde sur des productions typiquement françaises !
A vous qui lirez ces lignes, je souhaite à présent un joyeux noël ! Et pour ceux et celles qui sont seuls à cette occasion, j'envoie mes amicales pensées ;)

vendredi 23 décembre 2016

España 82 - 45t (1982)

1982
(Accord)
rip 45t 320k

►  ATTENTION CRAIGNOS PUISSANCE 10  ◀

« Mister Foot » est un « hymne à la joie » du sport chanté par le frère de Nono le petit robot. Dit comme ça, soit vous bottez en touche, soit vous avez les crampons qui poussent !
Perso je n’avais aucun souvenir de ce truc, qui s’annonce comme officiel, mais qui devait le prétendre comme un tas d’autres disques parus pour l’évènement.

Je suis Mister Foot
J'ai le meilleur shoot

A l’écoute des paroles, je veux bien le croire ! Rusé le goupil ! (voir les crédits)
A coup sûr cette chanson entre dans mon top 10 des craignos 2016  :) 

A) Mister Foot (Jean Renard)

B) Mister Foot (instrumental) (Jean Renard)

lien de secours

Bobby Bloom - 45t (1970)


1970
(Polydor)
rip 45t 320k
Tout semblait sourire au jeune Bobby Bloom, ce hit en 1970, et pour son label Buddah il sera une des plumes de la maison (« Mony Mony » pour Tommy James and the Shondells. Avec Jeff Barry « Sunshine » pour The Archies, « Special Delivery » pour 1910 Fruitgum Co. avec Bo Gentry…). Il participe également comme ingénieur du son pour d’autres artistes…
Malheureusement, souffrant de dépression, il sera retrouvé mort en 1974, suite à un tir « accidentel » en nettoyant son fusil.
Il laisse deux albums et une dizaine de 45t, rares en CD. Voici donc l’occasion de découvrir ce chanteur à la voix chaude, qui connu surtout le succès, bref, aux USA.
Je ne sais pas si le reste de son répertoire est dans ce style pop rythmé, voir chaloupé pour « Montego Bay », ultra efficace, mais j’ai bien l’intention d’en savoir plus !

A) Montego Bay

B) Try A Little Harder

lien de secours

jeudi 22 décembre 2016

V.A. Venus (50 versions)


Au début de l’histoire il y a le 45t de mes parents, provenant apparement d’un jukebox car il n’a pas de pochette. Ce disque des Shocking Blue est un des rares de pop étrangère de la collection, mes parents ayant peu de disques et quasiment que de la variété française, comme Claude François, Hervé Vilard, Monty, etc… Autant dire que ce 45t des Shocking Blue me fascinait. Je l’ai énormément écouté ! Aussi bien « Venus » que sa face B « Hot Stand ». Dire qu’il est à l’origine de ma passion pour le vinyle est sûrement exagéré, toutefois ce groupe est un des premiers dont j’ai acheté les 45t sur les brocantes, avec ceux de Sweet et de Slade. Avant, avec l’arrivée du CD, d’acheter une compilation, puis petit à petit d’investir dans les rééditions du label Repertoire.
L’introduction est longue, mais elle croise l’autre passion qui m’anime depuis quelques années, les disques de reprises. « Venus » ayant été un hit souvent repris, il m’est venu l’idée de collecter autour des versions des orchestres, toutes celles existantes. Enfin, plus précisément, trouvables.
Par rapport à d’autres compilations sur le thème d’un titre unique, que j’ai réalisé par le passé, ce qui est étonnant c’est que « Venus » a été repris dans beaucoup de langues et dans beaucoup de styles. C’est vraiment LE hit planétaire par excellence ! De plus intemporel car il est encore adapté régulièrement.
A présent, pour être complet, je me dois d’évoquer le sujet qui fâche… « Venus » (1969), plagiat ou pas plagiat ?… Ecoutez ce titre paru en 1963 : https://www.youtube.com/watch?v=9uqnN3ek2vI Troublant, n’est-ce pas ! (merci à celui qui a vendu la mèche récemment sur un des blogs amis ;)

mercredi 21 décembre 2016

John First - 13 super hits n°57 (1982)


1982
(Les tréteaux)
rip 33t 320k
(merci Rennes Man)
Pour vous appâter avec un extrait j’ai hésité entre trois titres, pour des raisons différentes :
« Coup de folie » pour les chœurs qui s’éloignent de la version de Pastor, ici plus aériens. Sinon c’est pareil pour le reste.
« (Out Here) On My Own » est pas mal du tout vocalement. Si elle est ratée cette chanson peut s’avérer très pénible. Chapeau bas donc à la chanteuse !
Et « Le professionnel », devenu ici amateur. Il fallait oser massacrer ce chef d’œuvre avec un synthé à deux balles ! Et bien ils l’ont fait… 
« Dallas ville mirage », je n’ai jamais entendu cette chanson. Générique de la deuxième saison semble-t-il. Ca a réellement été un succès ?…
Je laisse à présent la conclusion à ce cher Barry White, qui n’avait pas son pareil pour vanter les mérites des Super Hits, « You Are The John First, My Last, My Everything ». Quel poète… Et surtout quelle clairvoyance !

- Coup de folie

Le lien de folie

mardi 20 décembre 2016

Pierre Groscolas - 45t (1972)

1972
(Trema)
rip 45t 320k
Paru entre les deux tubes « Fille du vent » (1971) et « Lady Lay » (1973), j’ai l’impression que ce 45t est moins connu. « Pour faire un enfant » est dans le style de « Fille du vent ». « Le messager » est dans celui plus énergique de « Lady Lay ». Les chœurs y sont sympathiquement craignos.
Que dire de plus si ce n’est que Groscolas, comme Charden, Monty et bien d’autres, n’a pas la reconnaissance qu’il mérite, à mon sens.

A) Pour faire un enfant (G. Thibault - P. Groscolas)

B) Le messager (R. Talard et A. Gregory - P. Groscolas)

Arrangements : R. Vincent - P. Groscolas

lien de secours

lundi 19 décembre 2016

Françoise Giret - 45t (B.O. du feuilleton « Le petit monde de Marie Plaisance » 1969)

1969
(EMI / Pathé)
rip 45t 320k
(merci Doc)
Contrairement au Doc qui se souvient vaguement de ce feuilleton de 1969, moi je n’en ai aucun souvenir. Certainement dû au fait que je suis né cette année là et… quelle année cette année là !®
Par contre je partage son avis sur le fait que la chanson a pris un coup de vieux. Cela dit le côté désuet n’est ici pas désagréable. Avec Françoise Giret au bout des chansons (mais au bout de mes rêves®, là faut pas pousser :)
En cherchant des infos, j’ai vu qu’elle jouait dans le feuilleton (26 épisodes de 13mn). Apparemment c’est son seul enregistrement. Cette actrice avait une belle voix pourtant (avait car elle est décédée en 2003)

A) La ballade de Marie Plaisance

B) Le cœur adulte

lien de secours

dimanche 18 décembre 2016

NOUVEAU LIEN : Danyel Gérard - Butterfly (1971, réédition 1974)

http://leboncraignos.blogspot.fr/2016/05/danyel-gerard-butterfly-1971-reedition.html

A la demande d'un lépidoptériste.

Les compagnons de la chanson - EP (1963)


1963
(Polydor)
rip EP 320k
Habituellement je ne m’arrête pas sur les disques des Compagnons d’avant la fin des 60s, car ça sonne trop vieillot à mon goût. Mais la mention « Indicatif de Intervilles » me titilla suffisamment pour que je mise quelques picaillons sur la chose. A l’écoute, je me suis vite rendu compte que le morceau m’était totalement inconnu. Logique, la première version de l’émission de l’ORTF s’arrêta en 1973. J’étais trop jeune pour m’en souvenir.
En fait, en creusant, il s’avère que la version des compagnons est une reprise de l’orchestre de Teddy Moore, qui joue l’indicatif original (paru en 1962), en mode big band. Cela dit l’auteur est Jean Broussolle, membre des Compagnons.
Les trois autres chansons ne sont pas désagréables. « Ce jour viendra » est dans le style crooner des chansons d’Henri Salvador.
J’aime bien la mélodie de « Pour une pomme ». Et l’idée originale du texte (à croquer !), que je vous laisse découvrir.
« Là où finit le ciel » préfigure le répertoire cow-boy des débuts de Gilles Marchal. Ca m’a un peu étonné d’entendre les compagnons dans ce style.

A1 De ville en ville (Indicatif de Intervilles)

A2 Ce jour viendra
B1 Pour une pomme
B2 Là où finit le ciel


samedi 17 décembre 2016

Danyel Gérard - Rien qu'une vie (1975)

1975
(Gypsy / Sonopresse)
rip 33t 320k
(merci Gaby)
Il y a quelques mois je vous avais, avec enthousiasme, proposé son album de 1971, avec l’intemporel hit « Butterfly ». Aujourd’hui c’est avec le même enthousiasme que je vous invite à découvrir ce disque, envoyé par Gaby.
Celui-ci est aussi riche musicalement. Naviguant entre le folk, la variété et la pop tendance psyché. J’aime particulièrement la période 70s de ce chanteur.

A1 Rien qu'une vie
A2 Passionnément
A3 Ils viendront tous
A4 En ce temps là monsieur
A5 Viens
A6 Hahmindahdah

B1 Où serez-vous Martin
B2 Le dernier dimanche
B3 Le vieux de la montagne (part1 part2)
B4 Oh ! Marie

Rien qu'un lien

vendredi 16 décembre 2016

Les Sixteens - Hit été 83 (1983)


1983
(EV)
rip 33t 320k
(merci Rennes Man)
Une chose est sûre, ce n’est pas à ces Sixteens qu’on érigera une chapelle ! Ce qui frappe dès le début c’est la qualité du son, tout pourri… Comme si les chansons étaient enregistrées sur de vieilles bandes et mixées avec les pieds par DJ Jean-Kevin « star mondiale dans son quartier ».
A cela s’ajoute l’interprétation, entre les approximations dans les textes et les voix risibles… Sur « Méditérranéenne » et « L’aventurier » on atteint le top du craignos ! Et puis pourquoi coller sur le même disque « L’Italiano » + « Méditérranéenne » (la version française) ?…
Bon, il y a quand même « Up where we belong », de Joe Cocker & Jennifer Warnes, qui bénéficie d’une interprétation impeccable.
« Last night a D.J. save my life » est pas mal aussi. Dommage que le son ne soit pas à la hauteur.
A noter la coquille sur le titre de Carlos. On a quand même échappé à « Papaye ou lait laid » ! :)

- L’aventurier


Le p’tit dernier hit été le lien

jeudi 15 décembre 2016

Gris Regard - 45t (1983)


1983
(Autoproduction)
rip 45t 320k
Dans ce post : http://leboncraignos.blogspot.fr/2014/08/gris-regard-le-duel-rouge-maxi-1987.html toujours disponible, j’évoquais le fait que je n’avais pas ce 45t. Comme tout arrive à point à qui sait attendre (à qui à du bol surtout !), voici ce fameux et rare premier disque.
Par rapport au maxi de 1987, on entend qu’il n’y a pas encore l’assurance d’une certaine maturité. Mais les gars sont néanmoins bons, musicalement et vocalement. Les compos sont travaillées, et le son même s’il manque d’épaisseur, est pour une autoproduction, presque digne d’un grand label.
J’ai un peu de mal à trouver les influences du groupe, mais à mon avis il devait écouter Police. La face B m’a fait penser à l’atmosphère de « Wrapped Around Your Finger ». 

A) Drôle de soirée

B) Dans la jungle

lien de secours

mercredi 14 décembre 2016

Le megam’hic ! de noël 2016


Afin de ne pas réveillonner idiot dans les jours qui viennent, je vous propose aujourd’hui le nec moins ultra du bon craignos. Vous me direz en zieutant la liste, rien de neuf sous le sapin. Ce à quoi je répondrai oui, et non. Oui, dans le sens où tous les morceaux proviennent de rips réalisés ces derniers mois. Et non, dans le sens où ceux-ci sont enchainés de manière à ce que vous n’ayez pas à faire d’incessants allers-retours entre les huitres et l’ordinateur, la dinde et l’ordinateur, la bûche, les toilettes et l’ordinateur… avec en sus les doigts poisseux, le pas chaloupé et les yeux dans le flou. Je vous propose donc la crème du bon craignos de 1958 à 1989 à écouter sur le top de la technologie d’aujourd’hui. 
Je ne garantie pas que ce megam’hic ! sera aussi galvanisant qu’un meeting de Macron, mais il a d’autres qualités… En se démarquant de la fadeur des pseudos tubes de l’année, c’est peut-être une façon originale de mettre une ambiance dont les convives se souviendront longtemps. Comment ?… Qu’on se paye votre tête ?… Comment pouvez-vous affirmer cela. Je viens juste de poster « Le megam’hic ! de noël 2016». Pfffttt !!!

Veronica - 45t (1978)

1978
(HS records / Discodis)
rip 45t 320k
Produit par Hans van Hemert, à qui l’on doit le succès de Mouth & MacNeal, Luv’, et une multitude de bons disques. Vous avez par cette indication une idée du son de Veronica.
Janschen en Janschens, qui signent la face A, étant Hans van Hemert + Piet Souer, qui signent la face B. Allez comprendre…
« Right On » est aussi efficace que le « Don’t Let Me Be Misunderstood » de Santa Esmeralda, grâce à son gimmick imparable, qui me rappelle un morceau de musique classique. Mais à l’heure où j’écris ces lignes, impossible de me souvenir du nom…
Par contre « Baby Baby » est ridicule. Ici pas de référence classique, mais à… « Alouette ». Oui, la fameuse comptine.

A) Right On (Janschen en Janschens) ⭐⭐⭐

B) Baby Baby (Hans van Hemert / Piet Souer)

Réalisation : Hans Hemert
Arrangements : Piet Souer

lien de secours

mardi 13 décembre 2016

Monty - EP (1964)


1964
(Barclay)
rip CDS 320k
(merci Gaby)
"The girl who sang the blues" est une chanson des Everly Brothers paru en 1963. Monty l’a reprend ici de belle façon.
Perso je préfère quand il interprète des chansons dynamiques, style rythm’n’blues. Ce qui est le cas également de « Ca m’est égal » et « A bientôt ».
Cet EP est son deuxième disque. Sur celui-ci il est accompagné de l’orchestre du grand Jacques Loussier, qui s’est fait connaitre avec la série « Play Bach », dés 1959, où il adapte en jazz la musique classique. Enorme succès à l’époque !

A1 : Même si je suis fou "The girl who sang the blues" (J. Bulostin - G. Weil - B. Mann)

A2 : Il est trop tard (J. Bulostin)
B1 : Ca m’est égal (J. Bulostin - Rambeau - Rehak)
B2 : A bientôt (Pierre Saka - J. Bulostin - J.P. Bourtayre)

Il n’est pas trop tard pour le lien