mercredi 30 avril 2014

Joël Daydé - 45t (1978)

1978
(Philips / Phonogram)
NOUVEAU RIP 45t 320k
Au moment où le succès de Joël Daydé commençait à partir, celui de Bill Deraime arrivait. Je dis ça pour situer l'époque, et parce que dans le genre Blues Rock c'est un peu la même famille. En revanche, vocalement, Daydé pousse (c'est pas un demi-sel le gusse !). On peut le rapprocher d'un Roger Chapman (ou d'un Garou, pour les plus jeunes et les moins affûtés musicalement).
Pour mémoire, son plus grand succès a été une reprise de "Mamy Blue", qui donnera idée à Nicoletta d'en faire une version en français peu de temps après.

A : Tout craque (Simon Monceau - Joël Daydé)

B : Dingue de t’aimer (Joël Daydé)

lien de secours

mardi 29 avril 2014

Frédéric Monteil - 45t (1972)

1972
(Barclay)
rip 45t 320k
Comme si Alain Barrière (ou Marc Aryan) avait chanté sur "28° à l'ombre", mais 6 ans avant. Vous peinez à imaginer, et bien écoutez... (ou pas).
En Face B, une version instru. qui devrait plaire au amateur de clarinette baveuse façon Christian Morin.
Bref, du slow kitsch qui sent bon (c'est une image) les nuits moites du mois d'Août au camping des flots bleus.

Roger ayant bien tassé les jaunes à l'apéro, a une soudaine montée de sève au moment où commence "Lamento". Succès incontournable de l'été ! Ginette, sa femme, un brin émoustillée (faut dire que ça fait un bail que...), lui susurrant un "grand fou...". Gérard, le déconneur de la bande, les voyant s'éclipser discrètement, croit bon à ce moment là de s'exclamer "et surtout... bonne nuit !". Hilarité générale !!! Aaahhhh, l'effet magique de Frédéric Monteil... en 1972, évidement.

A : Lamento (J. Chaumelle - Sylvain Guez - Sam Fenering)

B : Lamento (instrumental) (S. Guez - S. Fenering)

lien de secours
Orchestre: Sam Fenering (Albert Assayag)
Prod: A. Chemouny.

lundi 28 avril 2014

Bernard Menez - 45t (1984)

1984
(Music Force / Musidisc)
rip 45t 320k
Vous notez comme la qualité baisse en puissance ?... C'est tout à fait normal ! :)
S'il y a un mec décalé dans tout ce qu'il touche c'est bien Bernard Menez ! J'ai l'impression que les succès qu'il a eu, il les a décrochés comme par accident. C'est le genre je pense qui fait les choses au feeling.
Evidement, en abordant ce disque au premier degrés, ça paraît complètement idiot, si ce n'est pire... Il n'empêche que ces chansons sont diablement sournoises. Car, comme "Jolie poupée", le tube sorti avant ce 45t. Il est très difficile de se l'enlever du cerveau après écoute !
La face B, dans un registre plus intimiste, vaut également qu'on s'y attarde.

A : Qu’est-c’qu’il a en haut ? (Marc-Fabien Bonnard / Jean-Pierre Goussaud)

B : Mon petit neveu (Marc-Fabien Bonnard / Bernard Estardy)

lien de secours

Love And Music - Super Hit Parade (1981)


1981
(System Disco)
rip 33t 320k
Je trouve que le gars a une curieuse façon de chanter "Tainted Love" de Soft Cell (reprise d'un titre Soul des '60 en fait)... Et que dire de "La danse des petits chats", de l'inénarrable JJ Lionel, avec la voix de... Cloclo. Si ce n'est que ces deux versions sont parfaitement craignos ! 
En revanche celle de "Henri Porte des Lilas" de Philippe Timsit (et non Timoit comme écrit sur la pochette, mouarf !) est presque aussi réussi que l'originale. Avec une voix qui donnerait envie d'entendre ce titre chanté par Goldman.
Le super bonus de ce volume est pour moi la présence de trois instrumentaux space pop (dont un figure déjà sur le disque de reprises des génériques posté il y a quelques jours).

- Henri Porte Des Lilas

Ici, le lien rempli d'amour et de musique...
L'autre lien, mdr !

dimanche 27 avril 2014

Boum et surboum !... (1962)


1962
(Trianon)
rip 25cm 320k
Ambiance surprise-partie façon Lautner en face A, puis cocktail chez les Gauthier-Brissac en face B. Bref, un 25 cm (on évitera les images graveleuses siouplé...) qui ne provoquera pas de nervous breakdown, ni l'envie de finir au fond de la piscine lesté du barbecue.

- Alleluia

Toc toc badaboum, c'est moi le lien !
Badaboum toc toc, c'est moi le lien !

samedi 26 avril 2014

Ides Of March - 45t (1970)

1970
(Warner / Vogue)
rip 45t 320k
Vous me croirez si vous voudrez mais ce groupe était mené par Pit et Rik. Heuuuu non..... Peterik. Bien avant de fonder Survivor, et de cartonner avec "Eye Of The Tiger", en 1982.
L'intérêt est donc double, car il faut être grand amateur de Survivor pour le savoir. De plus, la face B, qui n'est pas sur l'album "Vehicle", mérite vraiment une écoute. Elle me touche plus que la face A. Par son côté mélancolique. J'ai vu qu'elle avait été ajouté à la réédition du label Magic Records. Mais les tirages étant limités, le CD doit coûter un bras aujourd'hui.
Il est étonnant de constater que "Vehicle" sonne comme... Chicago. Mais les deux groupes étant originaires de... Chicago. Ceci explique cela ! Ce titre sera le plus gros succès d'Ides Of March. Uniquement au USA (N°2).
Pas craignos pour un sou, mais une curiosité à découvrir, peut-être.

A) Vehicle (Jim Peterik)

B) Lead Me Home, Gently (Jim Peterik)

lien de secours

Allan Crawford Orchestra - Ambiance Jeunesse Actualité NG10 (1969)


1969
(NG)
rip 33t 320k
Le plus (façon de parler) sont ici les versions instrumentales de "Venus" (Shocking Blue), à l'harmonica, et de "In The Year 2525" (Zager and Evans).
"Les lilas" est un des premiers 45t de C. Jérôme. Avant qu'il ne cartonne 3 ans plus tard avec "Kiss me".
Label NG, comme Nouvelles Galeries. Disques vendus en exclusivités dans ces magasins je suppose.
Le chanteur sur ce disque propose des reprises "à minima", ne cherchant pas ou peu à interpréter comme les originaux. Et comme vocalement il est limité, ça devient carrément cocasse sur "Dans la maison vide" et "Wight is Wight". L'exemple type de versions ratées, mais marrantes.

- Dans la maison vide


Le lien qui met l'ambiance comme en 1969
Le lien qui etc...

vendredi 25 avril 2014

Tribute To : Are You Experienced (compile maison)



Comment proposer Jimi Hendrix sur un blog, craignos de surcroît ?... Hendrix, comme Led Zeppelin, les Beatles, etc... il n'y a qu'à se pencher pour ramasser les albums officiels et pirates ! Aucun intérêt donc. En me creusant un peu les méninges, j'ai fini par trouver un angle. A savoir l'intégralité du premier album de 1967 (version CD 17 titres de 1997) "Are You Experienced ?", joué par d'autres. Le défi n'était pas gagné d'avance, car autant pour "Purple Haze", Hey Joe", "Foxey Lady", "Redhouse", il y a l'embarras du choix. Autant pour certains, j'ai ramé... Le plus difficile ayant été pour "51st Anniversary". Love Depression, obscur groupe psyché vénézuélien, semble être le seul à s'y être collé.
Il y a un pourcentage élevé de titres en concert, mais il faut reconnaître que c'est un répertoire qui s'y prête à merveille. Deux titres pirates également, mais d'une très bonne qualité.
Voilà, j'espère que ça vous intéressera. Comme d'habitude, le tout est bichonné pour un confort d'écoute optimal.

Frank Marino and Mahogany Rush - Purple Haze (live)

Jimi(te) Hendrix, le lien
Jimi(te) Hendrix, l'autre lien

jeudi 24 avril 2014

The Soul Affair Orchestra (1976)


1976
(ABA)
rip 33t 320k
A regarder la tracklist vous vous dîtes peut-être "bof... pas très excitant ces vieilleries". Que nenni ! C'est sans compter sur les arrangements lumineux et pétaradants, qui ne sont pas sans rappeler ceux du grand du colossal Barry White et du Love Unlimited Orchestra.
C'est en cherchant quoi vous proposer pour l'animation du prochain WE que je suis tombé dans ma collection sur ce 33t. Ambiance Disco craignos garantie ! Avec de plus un son d'enfer !

01 Amor 4:25      
02 Begin The Beguine 3:50      
03 Only You 3:37      
04 O Sole Mio 3:43      
05 Strangers In The Night 3:35       
06 Tea For Two 2:52      
07 Sunny 2:20  

08 My Cherie Amor 4:45      
09 Melancholic Dreams 3:12      
10 Certainly 6:35

L'affaire soul est là
Et là aussi

Santiana - 45t (1974)


1974
(Carrère)
NOUVEAU rip 45t 320k
Ici, l'équipe qui bosse pour Ringo place les excédents chez un second couteau. La face A, trop guimauve, présente peu d'intérêt à mes yeux oreilles. Par contre la face B, plus pop, est sympa. L'ensemble n'est pas renversant, mais ça vaut peut-être le coup de sortir Santiana de l'oubli et de la poussière. De là à hisser haut Santiana...... Faut pas pousser non plus !

A : Petite femme (Michaële - Lana et Paul Sebastian)

B : Je veux vivre (Michaële - Lana et Paul Sebastian)

lien de secours
Direction musicale : Gabriel Yared
Production BOONA MUSIC
Studio C.B.E.
Ingénieur : Bernard Estardy

mercredi 23 avril 2014

Christian Lerouge - Les meilleurs génériques du cinéma et de la télévision 1981-82


(System Disco)
rip 33t 320k
"Best That You Can Do" de Christopher Cross chanté version Bee Gees, étonnant ! "Fame" d'Irene Cara, par une chanteuse qui n'en vaut pas un. "Flash In The Night" de Secret Service, qui vocalement se définirait plutôt par sécrète sévices. "Les étoiles du cinéma", un bon Lai qui coule tout seul. "Transit", générique d'une émission de Sabatier qui devait le faciliter(perso je n'en ai aucun souvenir). Surprise avec "Zitaline", car j'ai découvert qu'il était signé Gérard Gesina et Jean-Claude Pierric... Mais encore "Spatial Warm", un original qui se mêle bien à l'ensemble. Voilà, quelques impressions à chaud.
Le vinyle étant neuf et la galette épaisse, le son est très bon.

- Flash In The Night

Lerouge qui tache est dans le lien
Et dans celui-ci aussi

mardi 22 avril 2014

Jean Crinon - Raconte


Fin 70 ou début 80 (Je n'ai rien trouvé concernant ce disque)
(Disco Sports)
rip 33t 320k

Vous vous dîtes sûrement, qui c'est ce gars là ? :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Crinon

Sincèrement, j'en attendais rien, ou presque. Et bien figurez-vous qu'à l'écoute, la surprise a été de taille, car c'est encore plus mauvais que ce je n'osais imaginer ! Blague qui tombe à plat, ou à 2 balles, dans le meilleur des cas. Imitations navrantes de Louis Jouvet et Michel Simon, et non indiquées, quasi imitations de Jean Richard (1) et Raymond Devos (7). Une question se pose alors, pourquoi ce brillant journaliste a-t-il franchi la porte d'un studio pour enregistrer cet OSNI ? (Quelqu'un l'a poussé ?)... Et surtout, pourquoi personne n'a bloqué la sortie de la galette ?...
Résultat, je vous mets au défit de l'écouter sans décrocher !

- Une forme à tout casser

Ici, Jo crie non !
Et là aussi

lundi 21 avril 2014

Marc Aryan - Chansons des années tendres (1978)


1978
(Markal)
rip 33t 320k
Marc Aryan n'est pas du bon craignos...
Je sais, que j'écrive cela vous surprend, mais c'est réellement ce que je pense.
Oui, ce n'est pas du bon craignos, mais du TRÈS bon craignos !!! J'irai même jusqu'à affirmer qu'il est un mètre-étalon dans sa catégorie. Comme peut l'être Patrick Topaloff dans la sienne.
Quand j'écoute Marc Aryan, je pense à Aznavour le melon en moins. L'hyper longévité aussi... Mais le plus de Marc Aryan était sa capacité à écrire et à composer des chansons délicieusement craignos, sans jamais tomber dans le ridicule ou le pathétique. Le gars trouvait des thèmes très originaux, avec des images et des tournures de phrases étonnantes. Il avait un don pour les mélodies et les gimmicks qui font mouche également. Ce que j'admire encore, c'est que ce chanteur s'est fait tout seul, car personne ne croyait en lui. Il se débrouillera donc pour monter son propre studio (Katy) et son propre label (Markal). Avec succès puisque Marvin Gaye, Patrick Hernandez, Adamo, Michel Fugain, etc... enregistreront au studio Katy. Chapeau bas monsieur Aryan !
Les chansons de cette compilation existent en CD. Principalement vendus en Belgique à mon avis. Mais surtout, en comparant mon rip avec du son CD, je me suis rendu compte que 2 titres avaient un son meilleur sur le vinyle, qui est neuf. Après, libre à vous de vous procurer les CD. Si je peux permettre que vous découvriez et aimiez ce chanteur, c'est cool !

Pour info, les années des titres :
01, 03, 05 et 08 : 1965
02, 06 et 11 : 1968
04 et 07 : 1963
09 : 1973
10 et 16 : 1969
12 et 14 : 1967
13 : 1972
15 : 1970

- Le téléphone


Le tendre lien
Le tendre lien itou

Maurice Larcange et son orchestre (1966)

1966
(DECCA)
rip 33t 320k
A part "Le folklore américain", qui était une fois à l'ouest, le reste du disque est parfaitement écoutable, bien que croustillant par moment (C'est ça ou détruire une partie du son. Dans ce cas je choisi toujours de livrer avec biscottes).
Mes préférences vont aux reprises de Tom Jones via Richard Anthony "Hello ! Pussycat", inattendu à l'accordéon, et pour le coup très baloche. "La gadoue" de Petula Clark, que je trouve très fraîche. Ainsi que "Ca serait beau", aussi de Richard Anthony, mais provenant du folklore Jamaïcain. Que j'imaginais mal à l'accordéon, et se retrouve ici transformé en tcha tcha tropézien.

01 le folklore américain    1:52      
02 hello ! pussycat ?    2:14      
03 manuel belitez "el cordobes"    2:55      
04 sing c'est la vie    2:17      
05 quand il est mort le poète    2:31      
06 j'aime    2:53      
07 les marionettes    2:46      
08 les guinguettes    2:03      
09 michelle    2:31      
10 la gadoue    2:17      
11 la bohême    2:13      
12 coucou    2:18      
13 même si tu revenais    2:05      
14 les gigolos    2:06      
15 elles sont futées    2:19      
16 ça serait beau    2:33

 Pour un p'tit DECCA avec les biscottes, c'est dans le lien


dimanche 20 avril 2014

Richard Anthony - 45t (1971)

1971
(Tacoun / Sonopresse)
NOUVEAU RIP 45t 320k
Je ne suis pas un spécialiste du gars, mais apparemment il s'agit d'un 45t hors album. J'ai cherché à savoir s'il avait été repris sur CD, mais il semble que non. Ca me paraît étonnant...
"Un soleil rouge" est une sorte de mini symphonie avec montée dramatique. Le morceau n'est pas du tout commercial. Je trouve surprenant de l'avoir choisi comme face A. "America" est l'adaptation d'un petit succès de Ray Stevens. Le rythme de la version de Richard Anthony est un peu plus rapide, c'est une bonne idée. Je préfère nettement la face B !

A : Un soleil rouge (Guy Bontempelli / Camille Saint-Saëns)

B : America (Bob Meddi / Ray Stevens)

lien de secours

David Scotty - 45t (1977)


1977
(Ibach / Discodis)
NOUVEAU RIP 45t 320k
L'école pelle à tarte, suite. Avec aujourd'hui une étoile filante du label Ibach. Apparemment le seul enregistrement du gars. Une face A refusée par Ringo sûrement. Et une face B qui aurait pu être pas mal chantée par Mike Brant, par exemple.
"Belle mais cruelle" mérite quand même l'appellation bon craignos, pour le gimmick au kazoo du plus bel effet. Car comme aurait pu le chanter Pierre Perret "C'est au kazoo tagada tagada qu'on fait les fous tagada tagada" (?!?!)

A : Belle mais cruelle (Ralph Bernet - H. Ibach - Billy Bridge)

B : Je n’ai jamais su dire adieu (Ralph Bernet - Ch. Rinieri - Billy Bridge)

lien de secours
Arrangements et supervision: Jean Claudric
Ingénieur du son: René Ameline
Studio Ferber

samedi 19 avril 2014

Los Indios Tabajaras - Chants folkloriques et populaires d'amérique latine (1957)


(1957)
(Musidisc)
rip 33t 320k
Los Indios Tabajaras, à ne pas confondre avec les idiots du tabac d'Arras, qui portent aussi des plumes, mais pas au même endroit que les protagonistes de cet enregistrement. Los Indios Tabajaras donc (orthographié Los Indios Taba-Jaras sur leur premier disque) sont principalement connus pour un succès, mais quel succès ! "Maria Elena". Datant de 1958, mais n'ayant rencontré le succès qu'en 1963. En tombant sur ce disque j'ai été étonné par le titre "Chants Folkloriques Et Populaires d'Amérique Latine", car je ne connaissais que leur talent de guitaristes. En cherchant sur la toile, j'ai découvert qu'il s'agissait du tout premier album. Le succès phénoménal de l'instrumental "Maria Elena" sera donc déterminant dans le choix du tout instrumental par la suite.
L'histoire des frères Natalicio et Antenor Lima (de leur vrai noms Herundy et Mussapere) est incroyable. Car, comme raconté au dos la pochette, leur tribu, au nord du Brésil, fut découverte à la suite d'une expédition de militaires et missionnaires dans les années 30. Qui, devant leur potentiel, les envoyèrent aux écoles de Rio De Janeiro, puis de Sao Paulo. RCA Amérique Latine, par le sous label Vox, repéra les frères dés les années 40, mais il faudra attendre les années 50 pour les voir partir aux USA enregistrer ce premier disque.
Les chansons ne sont pas craignos, mais merveilleusement exotiques, et nettement moins connus les disques qui suivront. La stéréo est surprenante, mais intéressante, car elle met bien les deux voix en valeur.

- Cholita (Je m'égare peut-être, mais je pense à Brassens en écoutant la mélodie)

Le lien folklorique
L'autre lien folkorique

vendredi 18 avril 2014

Gérard Lenorman (1969)

1969
(Musidisc)
rip 33t 256VBR
Voici un rip de la compilation des 45t de sa période sur le label Festival. En fait l'année 1969, tout simplement. Parmi ces chansons, vous trouverez les 2 qu'il chante dans la comédie musicale "Hair" (en remplacement de Julien Clerc). Et "La fille de paille", écrite pour BB mais également reprise à son compte.
Son premier grand succès arrivera 2 ans plus tard avec "Il".

01 Si les murs pouvaient parler
02 Cœur aux nuages
03 Apocalypse
04 La fille de paille
05 Sueva
06 Où vais-j'aller (Where do I go)
07 Laissez entrer le soleil (Let the sunshine)
08 Je partirai

09 J'ai besoin d'exil
10 Le radeau

Direction musicale : Janko Nilovic - Jean Morlier - Jean-Claude Petit

Gégé jeune est là
Gégé jeune est là itou

jeudi 17 avril 2014

Eartha Kitt - maxi 45t (1986)


1986
(Black Scorpio / CBS)
rip maxi 45t 320k
Ce morceau n'était pas sur l'album de 1984 à la base. Mais le single extrait de celui-ci, "Where Is My Man", ayant cartonné, Morali et Belolo remirent le couvert en 1986. Et une nouvelle édition de l'album, appelé "Eartha Kitt Hits", paru avec la version longue et courte, mais pas la version Dub. Version qui a l'air de ne pas exister sur CD, d'où mon rip. Pas indispensable, car pas tellement différente (un solo de sax en plus au milieu), mais il y aura peut-être des amateurs.
Eartha Kitt a eu une carrière incroyable, qui mériterait d'être adaptée au cinéma. Ce serait trop long à résumer, mais pour faire court, les succès des années 80 sont venus après une longue traversée du désert, et n'ont qu'un lointain rapport avec le style Jazz qu'elle pratiquait dans les années 50-60. J'ai toutefois un faible pour le méconnu "Sentimental Eartha". Seul disque, plus pop, des 70. Elle y reprend notamment quelques chansons de Donovan (La pochette de cet album est somptueuse !).

A) This Is My Life (vocal)

B) This Is My Life (dub mix)

lien de secours

Jeronimo - 45t (1970)

1970
(Az)
rip 45t 320k
Ce groupe allemand, formé en 1969, a cartonné à l'époque avec ces deux reprises. "Heya" de J.J. Light et "Na Na Hey Hey" de Steam. Paru séparément en 1969, puis sur ce même 45t en 1970. Il est classé dans le Heavy Rock, mais est néanmoins accessible au public Pop. Ces deux hits lui ont d'ailleurs permis de tourner avec Steppenwolf, ainsi que jouer dans des festivals avec Deep Purple, Golden Earring...
Ces morceaux injustement oubliés vous reviendront en mémoire, j'en suis certain. Perso, j'aime beaucoup les fulgurances du guitariste sur "Heya".

A) Heya (R. Harkley - J.P. Stalling) 3:29  

B) Na Na Hey Hey (G. De Carlo - D. Frashuer - P. Leka) 3:35   

lien de secours

mercredi 16 avril 2014

John First - 12 Super Hits n°60 (1982)


1982
(Les Tréteaux)
rip 33t 320k
Voici un petit descriptif du contenu, histoire de mettre l'eau à la bouche (ou l'envie prendre ses jambes à son cou...).
Les moments les plus craignos sont "Lili voulait aller danser", avec un chanteur  qui se trompe d'interprète en prenant la voix de C. Jérome. Ainsi que "Do You Really Want To Hurt Me", où on rirait presque tellement c'est pathétique.
Les réussites sont plus nombreuses. Mention spéciale pour "Eye Of The Tiger", titre vocalement casse-gueule. Ici délivré comme le bon groupe de bar du samedi soir. "The Girl Is Mine", je ne suis pourtant pas amateur de Michael Jackson, mais cette version un chouia plus rapide est plus que correct. Enfin, morceau que j'adore, Musical Youth "Pass The Dutchie", aussi bon que l'original !
Le reste comporte également son lot d'approximations et d'arrangements fantaisistes, qui font le prestige de ces productions dont le monde entier n'est pas jaloux !

- Eye Of The Tiger

Ouvrez les yeux, les supérites sont là !
Ou dans ce lien

mardi 15 avril 2014

Daniel Slowik (1983)


1983
(F.L.V.M.)
rip 33t 320k
A la première écoute j'ai eu l'impression d'entendre la même ambiance tout le long du disque. Tant Daniel Slowik, qui n'a pas une vilaine voix pourtant, manque de nuance dans l'interprétation (et parfois un peu de justesse aussi). Il faut dire que les titres sont presque tous sur un thème identique, à savoir la déception amoureuse, avec ambiance tristoune en rapport. Une chanson sort pourtant du lot, "Le haut rang de l'indifférence", la seule à être guillerette. Car il faut avoir un moral d'acier pour ne pas le retrouver dans les chaussettes une fois le disque terminé.
L'album me semble être une autoproduction. Mixé par Jean-Luc Drion néanmoins (Crazy Horse, Chocolat's, Magazine 60, etc...). Qui tient aussi la basse sur certains titres. A mon avis il n'a pas dû en écouler des palettes. A classer dans la catégorie des albums écoutables, à la rigueur (Comment ?... Je suis trop indulgent. Peut-être... Ou alors j'ai un côté maso, mouarf !)

- Le haut rang de l'indifférence

Si tu as une énorme envie de Slowik, c'est ici
ou là

lundi 14 avril 2014

Adamo - 45t (1982)

1982
(A.A. music / WEA)
rip 45t 320k
Ce 45t, extrait de l'album du même nom, correspond à une période de flottement dans la carrière d'Adamo. Avec pas mal de changements de labels. D'ailleurs je ne suis pas sûr que l'album ait été réédité en CD (je ne suis pas fin connaisseur de ce chanteur). Ni "Puzzle" repris sur des compilations. Ecouter Adamo en 1982, ce n'était pas le top de la modernité... Et avec ces deux chansons aux styles différents, on sent qu'il tente de coller aux sons des '80 avec "Puzzle". Qui a je trouve gagné en craignos avec le temps. Mais finalement, revient sur "Il n'y a plus d'étoiles à Hollywood", avec un texte magnifique, à un style balade, nostalgique, plus proche de ce qu'il affectionne.
Comme dirait Blier, dans les années 80 le gars s'est éparpillé tout seul façon puzzle.

A) Puzzle (S. Adamo)

B) Il n'y a plus d'étoiles à Hollywood (S. Adamo)


lien de secours

dimanche 13 avril 2014

Pierre Charby - 45t (1972)


1972
(AMI Records / Discodis)
rip 45t 320k
ATTENTION, LA FACE B EST CRAIGNOS FORCE... Heuuuu... A ce niveau, ce n'est plus mesurable... Car, accrochez-vous, le saxo est joué avec la bouche (Ce qui ne sous-entend pas qu'on puisse le jouer avec une autre partie de l'anatomie) par Pierre Charby en personne. Autant dire que c'est kitschissime ! La crème de l'école pelle à tarte !
La face A est en son CD (elle provient de l'intégrale. Avec quelques secondes en plus d'ailleurs). La face B est en revanche inédite en CD. Mais la maison Le Bon Craignos ne reculant devant aucun sacrifice, a exhumé le 45t de l'oubli et de la poussière :)

A : Oh Marie Maria (M. Simille - M. Delancray)

B : Oh Marie Maria (instrumental) (M. Simille - M. Delancray)

lien de secours