lundi 24 juin 2019

Rory Gallagher - Bullfrog Blues 1972-73 (Bootleg 1992)


1992
(On Stage)
rip CD 320k
Rory n’était jamais aussi bon que sur scène. Car c’était un gars qui vivait par et pour la musique. Le remarquable livre que lui a consacré Jean-Noël Coghe, qui l’a bien connu, en témoigne. Rory était un pur, un vrai. Parmi les chanteurs guitaristes de blues rock c’est peut-être celui dont la musique me touche le plus.
Ok, il existe des tas de bootlegs. Mais comment trouver la perle sur la toile ? Avec le CD que je vous propose, l’avantage est que je le possède. Je garantie donc le bitrate et la qualité du son (Ce n’est pas précisé sur la pochette mais ces enregistrements proviennent de concerts réalisés pour la BBC).
Certains titres seront repris sur des coffrets, mais pas tous je pense.
En extrait, « Bullfrog Blues », montre à quel point l’osmose était parfaite avec les musiciens. Et dans le genre, Jimi Hendrix et Canned Heat, par exemple, étaient également incroyables pour improviser des parties de ping pong musicales survitaminées, où chacun y allait de son solo. 

- Bullfrog Blues

La grosse grenouille est dans le lien

dimanche 23 juin 2019

NOUVEAU LIEN : La bande à Basile - 45t (1979)

La bande à Basile - 45t (1979)
Le bateau rétro fait à nouveau escale ! 😉

Mike Theodore Orchestra - 45t (1977)

1977
(Westbound)
rip 45t 320k
Une nouvelle fois c’est un peu au feeling que j’ai acheté ce 45t. Ce doit être le nom de Dennis Coffey qui m’a vaguement interpellé. Ayant proposé son album « Back Home » (1977) il y a quelques années. J’en avais gardé le souvenir d’un belle production.
J’ai eu le nez creux, car ces deux morceaux sont redoutables ! J’y retrouve ce que j’avais apprécié sur l’album de Dennis Coffey, à savoir des arrangements riches et classes, mais ici plus disco que soul/jazz.
Dans ce post ce sont les versions US du single (sans pochette donc), différentes du single français. Les deux albums du Mike Theodore Orchestra, avec les versions longues, sont parus sur un seul CD, sans les versions singles en bonus.
Mike Theodore (en compagnie de Dennis Coffey) semble avoir été un producteur et arrangeur très actif dans l’univers de la soul, funk et disco jusqu’au début des 90s. Mais je n’ai curieusement pas trouvé de bio le concernant.

A) The Bull (Mike Theodore)

B) I Love The Way You Move (Mike Theodore and Dennis Coffey)

lien de secours

vendredi 21 juin 2019

La bande à Basile - 45t (1981)


1981
(Vogue)
rip 45t 320k
Comme le montre la pochette de ce 45t hors album, en 1981 la bande à Basile courrait alors après le succès. Mais prenait-elle le bon chemin ?… Jusqu’en 1979 leur recette faisait mouche, mais ce 45t, sans être mauvais, à un goût de réchauffé. La face B, « Papa O Papa », amusera peut-être avec sa version dynamique ceux qui connaissent l’originale de Jean-Claude Darnal :
https://www.youtube.com/watch?v=rT9SSVk4E5c

A) Cécile et Rebecca (L'aventure)

B) Papa O Papa

lien de secours

mardi 18 juin 2019

Motörhead - Covered By Vol.1


Comme je l’avais relevé avec Sweet, Slade, CCR, Deep Purple, etc… Le défi du jour consistait à proposer un max de titres de Motörhead repris par un max de groupes. En évitant si possible de piller les « tribioutes » existants. Mais pour certains titres, comme c’était les seules reprises, je les ai gardé. D’autant qu’elles viennent parfois d’obscurs disques (asiatique, scandinave, russe, grec…)
Pour être franc je pensais que Motörhead avait été encore plus repris, vu son status de groupe culte. Mais malgré l’apparente simplicité des morceaux, je pense que pour s’attaquer à de tels menhirs il faut être sûr de soi. On ne pardonne pas l’à peu prés avec Motörhead ! Avec qui que ce soit d’ailleurs (Et v’lan !).
Ne pouvant échapper à Metallica, plutôt que de proposer les reprises que tout le monde connait, j’ai été chercher des versions live d’enfer ! Dont une avec un invité…
La version qui m’a le plus surpris, et qui est la plus éloignée du son original de Motörhead, est la somptueuse version par Jenny & The Jarnos de « Love Me Forever ». Extrait évident !
La reprise la plus cocasse est la chanson hommage « R.A.M.O.N.E.S. » par… les Ramones. Ce qu’on appelle boucler la boucle :)
Ok, peut-être qu’il manque des titres. Mais il y a un moment où il faut savoir s’arrêter avant de saturer (déjà que du point de vu strictement musical ça sature un max !). J’espère cependant que vous aurez envie de ressortir la gratte en carton, la tête dans l’sac à poussière !

lundi 17 juin 2019

Roman' - 45t (1988)


1988
(Intox / EMI)
rip 45t 320k
Unique disque de Roman’, pour lequel je n’en écrirai pas un, vu qu’à part les infos sur la pochette, je n’ai rien trouvé le concernant. 
Ce 45t existe avec ou sans la photo du chanteur (enfin, je suppose que c’est l’interprète). Sur celle avec photo est écrit au dos « Recorded, mixed et arrangements : B. Estardy » (vous noterez le mélange cocasse des langues). A la place de « Recorded + Mixed at ACARDIA St. Burbank Cal. » au dos de mon exemplaire promo.
Bon, c’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi… aussi :)
Pour en venir aux chansons, je pense que ce disque est paru un peu trop tard. 2-3 ans auparavant, surfant sur le succès de Century, « Cry On Me » aurait pu se faire une place dans les hits. La mélodie tient la route, c’est bien produit et la voix du gars sort de l’ordinaire. Celle de Philippe Renaux ? (Willy Wild, The Rocketters…)
« Makin' Me Believe » est pas mal non plus dans un registre plus pop.

A) Cry On Me

B) Makin' Me Believe


lien de secours

samedi 15 juin 2019

Paul Mauriat - Comme j'ai toujours envie d'aimer (1971)


1971
(Philips)
rip 33t 320k
Ok, si vous n’appréciez pas les versions orchestrales des succès des 70s, ce disque n’y changera rien. Mais pour les amateurs, Paul Mauriat est synonyme de cador ! Voilà un gars qui connaissait la musique, au sens premier du terme ! Arrangements classes et virevoltants. Orchestration précise et dynamique. Sans compter la réalisation et le pressage, nickel chrome ! (On entendrait presque une mouche péter… lol !). Le point faible vient de l’état de mon exemplaire qui avaient pas mal de petites griffes. J’ai nettoyé le plus gros, mais bon… Après, un vinyle reste un vinyle !
En extrait j’ai choisi la chanson de Serge Prisset, « Colombe ivre ». J’aime bien les trouvailles aux cuivres et aux cordes de Mauriat. Et l’interprétation, aussi entrainante que l’originale. Mention spéciale au batteur, excellent sur pas mal de titres !

- Colombe ivre

Comme j'ai toujours envie du lien

vendredi 14 juin 2019

Junior - 45t (1982)


1982
(Mercury)
rip 45t 320k
Troisième extrait, versions courtes, de l’album « Ji ». « I Can't Help It » est Nettement moins groovy et percutant que « Mama Used To Say ». Par contre le remix de « Let Me Know » sonne beaucoup mieux que la version de l’album. Bizarrement ce remix n’a pas été ajouté à la réédition.
Junior, malgré neuf albums, est presque un One Hit Wonder. L’autre succès dont je me souviens, « Communication Breakdown » (1983) était également un bon titre, mais qui n’a pas autant cartonné que « Mama Used To Say ».
En parcourant la toile j’ai appris que Junior avait enregistré des démos avec Phil Lynott en 1984-85. Bon, vu l’état de santé de ce dernier, mort en 1986, j’en attendais pas grand chose. Ce que j’ai pu en écouter confirma mon idée, Phil n’y est plus que l’ombre de lui-même…  

A) I Can't Help It (Junior Giscombe / Bob Carter)

B) Let Me Know (American Remix) (Junior Giscombe / Bob Carter)


lien de secours

mercredi 12 juin 2019

Gozlan - 45t (1974)

1974
(Carabine)
rip 45t 320k
La label et l’année ont fait que je pouvais difficilement laisser ce 45t dans le bac. Bon, après écoute je ne dirai pas que je suis déçu, mais dans le genre, Christian Delagrange, Mike Brant ou même David Alexandre Winter étaient un cran au dessus. Cela dit, rien que le titre, je ne m’attendais pas non plus à de la grande poésie !
Toutefois la version instrumentale réserve une bonne surprise car le chant est remplacé par un orgue vintage comme j’aime. A savoir avec la Charly Oleg Touch !
Il ne semble pas que ce chanteur qui a varié l’orthographe de son nom à chaque disque ait beaucoup enregistré. A première vu quatre 45t entre 1974 et 1990.

A) Oh nana (vocal) (G. Balducci - L. Musso/J.P. Imbrohoris)

B) Oh nana (instrumental) (G. Balducci - L. Musso/J.P. Imbrohoris) ⭐⭐

lien de secours

mardi 11 juin 2019

The Ever-Green Blues - 7 Do Eleven (1968)


1968
(Mercury)
rip 33t 320k

⭐⭐⭐

Voici le premier album Soul/Blues/Rock de The Ever-Green Blues. Pas réédité, contrairement au second paru sur un autre label, et avec le tiret en moins dans la blase (Merci Echiré de m’avoir fait découvrir le second :) Musicalement je situerais « 7 Do Eleven » entre Blood, Sweat And Tears et Otis Redding, pour faire court.
Question production c’est plus rustique, mais le potentiel du groupe est déjà là. L’extrait, une reprise que je trouve réussie et personnelle du Spencer Davis Group devrait vous convaincre.
J’aimerais acquérir le 45t paru la même année, « Three's A Crowd / Feelin' Your Love » mais il est très rare et donc très cher. Peut-être qu’un jour il sera dans la réédition de l’album !
La plupart des titres ont été écrit par Lou Josie. Qui n’a enregistré qu’une poignée de singles sous son nom, mais plutôt écrit pour les autres (Stevie Wonder, Bar-Kays, Grass Roots…). Il a aussi été guitariste, en tournée, avec B. Bumble & The Stingers. Groupe instrumental spécialisé dans l’adaptation de musique classique en rock’n’roll.
The Ever-Green Blues deviendra Elijah dans les 70s, le temps de deux autres albums qui me semble du même tonneau.

- Gimme Some Loving


Les onze des 7 sont dans le lien

dimanche 9 juin 2019

Barrabas - 45t (1981)


1981
(Barclay)
rip 45t 320k
Visiblement les versions du 45t ne sont pas tronquées, mais des mixes plus court par rapport à l’album. 45t qui n’a pas été ajouté à la réédition.
Je ne connais pas beaucoup ce groupe espagnol, qui me semble avoir commencé avec un son soul funk latino dans le style de Kongas pour évoluer peu à peu vers un style plus disco funk. Comme Cerrone en fait. Fernando Arbex, le créateur et producteur du groupe étant également… le batteur.
Ce 45t ne m’emballe pas totalement. A mon avis les disques 70s devraient plus correspondre à mes goûts question production. Il m’aura au moins permis de découvrir le groupe.

A) On The Road Again

B) Please Mr Reagan, Please Mr Breznev

lien de secours

NOUVEAU LIEN : Raoul de Godewarsvelde - EP (1967)

Raoul de Godewarsvelde - EP (1967)
Suite à une demande... 😉

samedi 8 juin 2019

Burns - 45t (1975)

1975
(Vogue)
rip 45t 320k
On prend les mêmes et on recommence ! Cette fois les Burns ne louchent plus sur Crazy Horse mais sur un autre fournisseur de guimauve. « Un peu de sympathie » et « Tes yeux ne peuvent mentir » sont en effet des reprises de Christian Vidal, parues en 1973 sur son premier album. Ok, ce n’est pas d’une folle originalité mais dans le genre c’était bien fait. Il faut croire que ce 45t à moins bien fonctionné que le premier car il n’y en a pas eu d’autres ensuite.

A) Un peu de sympathie (Armath - J.C. Albin)

B) Tes yeux ne peuvent mentir (Armath - J.C. Albin)

lien de secours

jeudi 6 juin 2019

Allan Crawford - Ambiance Jeunesse Actualité NG16 (1972)


1972
(NG)
rip 33t 320k
(merci Doc)
Globalement les versions sont assez proches. Pas de gros ratages, mais des détails propres à ce type de disques.
Dommage par exemple que la voix soit trop en avant sur « Les plaisirs démodés », car musicalement c’est une chanson intéressante avec les parties calmes en alternance avec les parties pop. La guitare et les chœurs sont bons… mais loin.
Sur « Poppy Joe » se trouve l’indispensable coquille, lol ! :) « Poppa Joe » de Sweet étant le bon titre. 
« Après toi » est ici proposé dans une vibrante interprétation, façon Gloria Lasso… ouch !
« Mamina » est une jolie chanson de Pascal Danel, un peu moins connue que ses tubes 60s. Belle version sur ce disque, par un chanteur qui ne cherche pas spécialement à l’imiter.
Merci Doc pour cet album, j’apprécie particulièrement cette série Ambiance Jeunesse Actualité :)

- Morning Has Broken

Le lien pour retrouver l’ambiance jeunesse

mercredi 5 juin 2019

Voyage - 45t (1977)

1977
(Polydor)
rip 45t 320k
Sur l’album les titres sont plus longs et enchainés. C’était alors la mode sur les albums disco.
Voyage comprenait la crème des musiciens français de studio. Ils ont joué pour tout le monde ou presque. Ce « super groupe » a été l’occasion de se faire plaisir entre  potes musiciens. De créer sans contraintes.
Et ce fut un gros succès à l’époque. Classé aux USA ! Il en sera de même avec le single extrait de l’album suivant en 1979.
Roger Tokarz, le producteur (et fondateur du fabuleux label Tele Music), a en fait prolongé le succès de The Peppers. Et surtout flairé le potentiel de Arpadys, qui comprenait déjà les mêmes membres que Voyage.
Ce 45t n’est pas une rareté, mais quand on parle disco, le grand public cite spontanément Boney M, Patrick Hernandez, Village People, Donna Summer… Alors que Voyage c’est nettement plus rare. Voilà pourquoi, comme pour Luisa Fernandez il y a quelques jours, j’ai choisi de remettre un coup de projo sur ce 45t :)

A) From East To West (Voyage)

B) Point Zero (Voyage)

Arrgts : M. Chantereau / P.A. Dahan / S. Pezin

lien de secours

dimanche 2 juin 2019

V.A. Samba de Verão (Summer Samba) - 48 versions (part.1)


J’ai réalisé cette compilation en Août 2008. Le mois est plus important que l’année, en effet il devait faire extrêmement chaud pour ressentir un tel besoin de musique rafraichissante !
Pourquoi cette chanson en particulier, je ne m’en souviens pas… Mais à l’époque j’étais particulièrement amateur de musique lounge et d’easy listening 60-70s. J’ai dû craquer pour une version instrumentale…
Samba de Verão (également connue sous le titre anglais de So Nice (Summer Samba), a été composé par Marcos Valle sur des paroles de son frère Paulo, un été 1964 à Rio. On retrouvera ce bijou sur le deuxième album de Marcos Valle.
Il existerait plus de 130 versions de cette Bossa Nova. En voici toujours 48 ! :)
PS : Après réécoute de la sélection j’en ai rajouté une pincée. Dont les versions de Marcel Amont et France Gall… en allemand (?!?)

vendredi 31 mai 2019

Peter Lelasseux - 45t (1972)

1972
(Polydor)
rip 45t 320k
Au répertoire, nous trouvons une dizaine de 45t pour ce chanteur. Qu’il serait bon de rassembler à mon avis, tant ils sont à l’image de la première moitié des 70s. Une époque où les labels ne calculaient pas exagérément avant de sortir un disque. Les cadors équilibrant les comptes avec les disques parus pour le fun. Dans le cas de Peter Lelasseux, ce qui est cocasse c’est qu’il était, d’après ce que j’ai lu, directeur artistique chez Polydor. De là à penser que ses 45t étaient sa récréation…
L’année 1972 Peter Lelasseux participa à la Rose d’Or d’Antibes Juan-les-Pins (superbe au niveau de l’affiche !), mais c’est Jean-Pierre Savelli avec « Ciel » qui remporta le premier prix.
Sur un rythme français de bon aloi, « La route est longue » m’a rappelé Yves Heuzé. Ce n’est pas étonnant car dans les deux cas c’est Jean Musy qui réalisa les arrangements et dirigea l’orchestre.
« Vivre » ne brille pas par son texte (fffiiiooouuu !!!). Heureusement, Jean Musy est un magicien et il rend néanmoins par son travail l’écoute intéressante.

A) La route est longue (Laurence Mathalon - J. Musy)

B) Vivre (P. Tisserand - Aldo Martinez / P. Tisserand)

lien de secours

jeudi 30 mai 2019

Hermann Rohden - J.S. Bach « Concertos Brandebourgeois n°5 et n°2 » (1967)

1967
(Hachette)
rip 33t 10" 320k
Les concertos brandebourgeois sont un ensemble baroque de six concertos de Johann Sebastian Bach composés en 1721, et qui comptent parmi les plus renommés qu'il ait composés.
Je n’ai rien trouvé concernant le chef d’orchestre de cet album, Hermann Rohden. J’ai du mal à croire qu’il n’ait dirigé que les Concertos Brandebourgeois de Bach.
L’orchestre «Pro Musica» de Stuttgart existe lui depuis les années 50.
Même connaitre la date précise de cet enregistrement est compliqué. 1967 étant la date de  l’édition Hachette. Mais est-ce la première ?…
Tout ce que je peux dire c’est que l’enregistrement et le pressage de ce volume sont parfait. Le son est équilibré, ample, clair, et sans bruit de fond. Une merveille à ripper !

Concerto Brandebourgeois N° 5 (En Ré Majeur)
A1 I. Allegro

A2 II. Affettuoso
B1 III. Allegro
Concerto Brandebourgeois N° 2 (En Fa Majeur)
B2 I. (Allegro)
B3 II. Andante
B4 III. Allegro Assai

Composed By – Jean-Sébastien Bach
Conductor – Hermann Rohden
Flute – Wilhelm Titze (tracks: A1 to B1)
Harpsichord [Clavecin] – Paul Schlerf (tracks: A1 to B1)
Liner Notes – Alfred Dürr, J. Maillard
Oboe – Richard Seitz (tracks: B2 to B4)
Orchestra – Orchestre «Pro Musica» De Stuttgart
Trumpet – Albert Ziegler (tracks: B2 to B4)
Violin – Alois Moosmann

Le lien qu’on sert tôt

mardi 28 mai 2019

The Robbs - 45t (1969)

1969
(Dunhill)
rip 45t 320k
Ce 45t est paru après l’unique album de 1967. Il n’a pas été ajouté à la réédition de celui-ci (pas le même label).
Ce groupe bubblegum est sympathique mais pas extraordinaire. D’ailleurs leur succès sera relatif, et régional, aux USA.
Si j’ai bien compris il a remplacé Paul Revere and the Raiders dans l’animation d’un show TV de Dick Clark, « Where The Action », fin 1966 début 1967. Ce qui lui a permis de se faire connaitre et donc d’enregistrer un album chez Mercury.
The Robbs était composé de trois frères plus un copain. Après l’aventure The Robbs ils ont monté en 1971 le groupe country rock Cherokee (un album également) puis les Cherokee Studios à Los Angeles (qui a vu passer Bob Seger, Pixies, The Cars, Mötley Crüe…)

A) Movin’ (H. Price - D. Walsh)

B) Write To You (J. Robb & C. Robb)

lien de secours

lundi 27 mai 2019

NOUVEAUX LIENS : Quatre disques de 1963 (part.2)

Tiny Yong - EP (1963)
Johnny Bell / Teddy Rush - 45t (1963)
Les Scarlet / James Award - EP (1963)
Jean Warnair / James Award - 45t (1963)

Raymond Fau et l'équipage - chantons ensemble 1, chansons de plein vent (197-)

197-
(SM / Arc en ciel)
rip 33t 320k
Ayé les amis !, plus efficace qu'un Karcher, j'ai trouvé le disque qui va vous laver de tous vos péchés ! Par contre, à part aux JMJ, pour draguer ça risque d’être la lose… mouarf !
Ok, je déconne, mais il n’empêche que j’ai fait sonner les picaillons pour l’arracher du bénitier du bac ! Non, je n’ai pas eu la révélation suite à la vision d’une lumière divine. C’est juste qu’une reprise de Graeme Allwright (adaptation d’une chanson de Tom Paxton), je ne résiste pas ! Et sincèrement, à part la voix nasillarde de Raymond Fau qui peut crisper, tout l’album est excellent. Il faut dire que les musiciens sont principalement ceux de Crëche, pour les connaisseurs. Groupe dont faisait aussi partie… Mannick. Dont j’ai déjà proposé deux magnifiques albums.
PS : Je n’ai pas réussi à dater précisément le disque, mais il est à mon avis paru au début des 70s.

01 Chante avec moi
02 La cabane à Charlie
03 Je voudrais être un enfant
04 Gabier, grimpe à ta hune
05 Le song des chantiers
06 Bam-Bam (le cantonnier)
07 Jolie bouteille, sacrée bouteille

08 J'irai au bout du monde
09 Le doux chagrin
10 Tiens bon
11 Main dans la main

Fau t'as voué, t'es à moitié pardonné par ce lien


samedi 25 mai 2019

Silver Convention - 45t (1975)


1975
(Polydor)
rip 45t 320k
Comme cela arrive de temps en temps, je ne suis pas sûr que ce 45t soit réellement la version de l’album repartie sur les deux faces. Même en reprenant la fin de la face A au début de la face B, ces deux faces réunies semblent donner une version plus longue. Paradoxalement je n’ai pas vu de version maxi…
Et ne me dites pas que c’est pour la pochette que j’ai rippé ce disque, parce la mettre dans le post aujourd’hui est du genre à m’attirer les foudres des féministes ! Même si elle date de 1975, et en remettant dans le contexte, je la trouve d’un goût douteux.
Musicalement, c’est du disco basique, mais efficace. Heureusement qu’il y a le saxo et l’orgue sur la deuxième partie ! Premier single du concept Silver Convention, « Save Me » a eu du succès, mais c’est surtout avec « Fly, Robin, Fly » et « Get Up and Boogie » qu’il raflera la mise en 1975 et 1976.

A) Save Me (Levay / Prager)

B) Save Me Again (Levay)


lien de secours

vendredi 24 mai 2019

Jeremy Faith - 45t (1971)


1971
(DECCA)
rip 45t 320k
Curieusement, l’album dont est extrait la face A n’a jamais été réédité, malgré le fait qu’il ait été en partie composé par Michel Berger (Michel Hamburger). Je me demande si c’est sa voix que l’on entend en réponse à celle de Jeremy Faith… Certainement.
Cela dit à part ce succès, la carrière de ce chanteur fut courte. Tout comme la mode d’accommoder Jesus à toutes les sauces (Punaise l’image… mdr !). Il faut dire qu’il y avait supercherie car le gars n’était pas américain et que le projet était bien français. Il n’empêche que ça a marché… Cliff Richard l’ayant même repris de fort belle façon : 
Ces deux titres se trouvent sur une compilation parue chez Magic. Je ne l’ai pas (mais j’ai la plupart du contenu), c’est juste pour info ;)

A) Jesus (chant)

B) Jesus (instrumental)

lien de secours