lundi 31 août 2015

Brett Fonda - 45t (1977)

1977
(Ibach / Discodis)
rip 45t 320k
"Brett Fonda a une voix étonnante. Nous avons voulu lui donner sa première chance. Nous lui souhaitons une grande carrière !"
C'est exactement ce qui est inscrit au dos de la pochette. Sauf que la carrière de Brett fondra... et l'on entendit plus parler de lui après ce second 45t. Ca sent la fermeture pour l'école pelle à tarte...
Les gens ont sans doute préféré l'original à la copie, à savoir le Ringo au ringard. J'exagère un peu car ce n'est pas mauvais. C'est même du bon craignos, avec une ambiance kitschouille sur la face B pas désagréable du tout !
Il faut dire qu'avec Schmitt, Pascal et Gustin, Brett a hérité de la fine équipe !

A : Faut-il que je t’aime (ma petite américaine) (Jean Schmitt / Gérard Gustin)

B : La siesta (Jean Schmitt / André Pascal - Gérard Gustin)
Arrangements: Gérard Gustin

lien de secours

dimanche 30 août 2015

Paul Louka - 45t (1984)


1984
(Midi-Minuit)
rip 45t 320k
(merci Doc)
Je ne connaissais pas ce chanteur avant que le Doc me transmette ce 45t. Je vais donc écrire mes impressions, sans qu’aucune information ne m’influence.
D’abord, j’aime la pochette, que je trouve belle par le choix des couleurs, du lettrage, enfin l’ensemble. Pas craignos du tout au premier abord, mais passons à l’écoute…
« Vas-y Paulo » est curieuse. Comme si Brel était revenu en 1984 pour enregistrer une chanson inédite. J’entends bien qu’il y a de l’autodérision dans les paroles, mais la chanson navigue entre sérieux et humour, et au final je la trouve un peu vaine. De plus les arrangements ne sont pas renversants.
« Un, deux, trois » est autrement plus passionnante ! La mélodie est belle, le texte est intéressant, et l’interprétation le sert bien. Et là, je me dis, pourquoi l’avoir choisi comme face B ???
Après réécoute de celle-ci, le nom de Francis Lemarque m’est venu à l’esprit. Les intonations, la poésie du texte, la douceur de la mélodie. Bon, je ne sais pas si sa discographie correspond à mes impressions, ne la connaissant pas, mais c’est ce que j’ai ressenti sur ce 45t.

A) Vas-y Paulo

B) Un, deux, trois

Le lien de secours

vendredi 28 août 2015

NOUVEAU RIP : Gregory Ken - 45t (1979)

http://leboncraignos.blogspot.fr/2014/08/gregory-ken-45t-1979.html

Le disque n'est pas en bon état, mais ce nouveau rip craque nettement moins que le précédent. Et le son est plus clair.

Ginni Gallan - 45t (1982)

1982
(Boona Music / CBS)
rip 45t 320k
Elle a une jolie voix claire et agréable cette chanteuse. Les chansons se laissent écouter, mais… C’est quand même bien nunuche ! D’ailleurs, Karen Cheryl aurait très bien pu les interpréter. On aurait pas entendu la différence.
A part ça ?… Vu que c’est le seul disque qu’elle a bien vendu, il n’y a pas grand chose à ajouter. Surtout pas qu’elle a chanté en duo avec Enrico. Ne comptez pas sur moi !
Mais revenons sur les paroles de « J’arrête pas la musique », qui mériterait d’être étudier… ou pas.
- « Détourné le vol Paris Paris »
Qui me fait penser à cette expression « Faire 3 fois le tour de son slip sans toucher les bords », mouarf !
- « Faut que ça explose y'a comme une overdose »
Là, c’est pas sympa pour mes Bose ! Envie de mettre pause.
« Je ne coule pas le bateau »
Logique en étant dans un vol Paris Paris !
- « Woh Woh Woh Woh Woh Yeah Hou Hou Hou »
Ah bon… ok. Pourquoi pas !
N’empêche, « J’arrête pas la musique », moi j’ai l’impression du contraire pour Ginni.

A : J’arrête pas la musique (Michaële - Lana et Paul Sebastian)

B : L’amour ça rend fou (Michaële - Lana et Paul Sebastian)

Le lien de secours

jeudi 27 août 2015

Gilles Pellegrini - 12 super hits n°67 (1984)


1984
(Les tréteaux)
rip 33t 320k
(merci Rennes Man)
Les titres réussis :
Sur « Come back and stay » le chanteur s’en sort pas mal, car Paul Young ne doit être ni facile à imiter, ni à chanter.
« Rock you like a hurricane » est LE morceau où je m’apprêtais à rire franchement. Et bien, sincèrement, l’orchestre m’a épaté. Musicalement ça l’fait ! C’est puissant et carré. Vocalement le gars fait ce qu’il peut, et même s’il n’atteint pas le niveau du chanteur de Scorpions, il ne fait pas honte à la chanson. A peine un texte un peu yaourté. Mais ça passe.
« Lady » permet de finir le disque en beauté, avec 3 bonnes reprises à la suite. Après un paquet de titres fades, pour résumer. Cette reprise, fidèle, de la version reggae de Wayne Wade m’était complètement sortie de la tête, et j’ai été content de la redécouvrir. Donc, rien que pour cette raison, elle mérite de figurer dans cette catégorie.
Les titres ratés
« Relax » de FGTH est raté de peu. A cause de l’anglais… very so frenchy.
« Casualty of love » de… Johnny Hallyday. Déjà, à la base, reprendre Bashung est une mauvaise idée. Mais reprendre la reprise avec une voix qui ne rappelle personne, c’est une TRES mauvaise idée.
« Cargo » d’Axel Bauer. Pour l’intro à la gratte massacrée. Et finalement toutes les parties de grattes qui suivent. Dommage parce que la reprise est correct. Le cargo échoue de peu.
Les titres copiés/collés, où il n’y a rien à dire
« Bye Bye » de Billy.
« Chou chou » des Chou Chou Boys.
« Danse autour de la Terre » des Mini-Stars.
« It's a miracle » Culture club
Les titres… bof !, où il n’y a rien (ou presque) à dire non plus :
« Moi vouloir toi » de Françoise Hardy (Bâillement…)
« Merde in France » De Jacques Dutronc. Est-ce que ça valait la peine de reprendre cette m…e ? Ce n’est franchement pas ce que Dutronc a enregistré de mieux.

Au niveau cocasserie, à souligner également sur la pochette la pitoyable tentative d’imitation de la navrante Lova Moor. Pas encore chanteuse en 1984 (pour le plus grand bien de l’humanité), mais déjà vedette du Crazy Horse. Moi je dis que ce n’est pas joli joli de se moquer du physique des gens…

- Rock You Like A Hurricane

Le lien qui déplace les tréteaux

mercredi 26 août 2015

Bimbo Jet - 45t (1975)

1975
(EMI)
rip 45t 320k

♫♫♫  SUPER BON CRAIGNOS HOMMAGE  ♫♫♫

Je ne sais pas vous, mais perso je n'échangerai pas ce 45t contre l'intégrale de Tino Rossi ! Et si je prends en exemple le chanteur de la scie "Petit Papa Noël" ce n'est pas par hasard. Car le producteur de Bimbo Jet n’était autre que son fils Laurent. Reprenant ici le même principe que pour le premier tube "El Bimbo", à savoir la face A instrumentale, et la face B chantée (enfin, plutôt haranguée). 
Etrangement "La Balanga" est nettement moins reprise sur les compilations CD. Je doute d'ailleurs que l'on retrouve les deux faces sur CD. Et comme mon rip est particulièrement bon (à mon avis), le voici. Pour moi l'exemple parfait du bon craignos festif ! 

A) La Balanga (version I) (Claude Morgan) 2:35

B) La Balanga (version II) (Claude Morgan) 2:35


Le lien de secours

Guy Criaki - 45t (1983)

1983
(Orlando / Philips)
rip 45t 320k
C’est quand même un rude challenge de réussir à concilier un texte très touchant, réaliste, avec des arrangements sonnant actuel (enfin, l’actuel de 1983). Guy Criaki est de ceux qui y arrivent à merveille. Son atout majeur est sa voix, reconnaissable dés les premiers mots. Ensuite, la justesse de l’interprétation. « Elle disait » m’embarque à chaque écoute. Quel bijou ce texte !
« Lola », dans un style musical différent, plus rythmé, est également une chanson intéressante.
En dehors de versions réenregistrées, est-ce que ces chansons existent sur CD ?… Je n’ai pas l’impression. C’est vraiment dommage…

A : Elle disait (M. Jouveaux / Guy Criachi)

B : Lola (M. Jouveaux / Guy Criachi)

Arrangements : Guy Criaki / Pascal Stive
Dir. d’orchestre : Pascal Stive

Le lien de secours

mardi 25 août 2015

Georgette Plana & Antoine - 45t (1969)


1969
(Vogue)
rip 45t 320k
Devant un disque d’Antoine 60s et 70s je ne me pose pas question, et fait souvent sonner les picaillons. Mais avec le nom de Georgette Plana sur la pochette, le doute aussi plana (ça, c’est fait !). N’accrochant pas à son style et sa voix de crécelle.
Heureusement, il y a une face B chantée par Antoine. Qui sera éventuellement extra…
Au final, j’aurai eu tort de snober ce 45t, car il est sympathique. Dans le répertoire d’Antoine, il dénote un peu par son côté suranné. Délicieusement ringard même.
« Le music-hall » semble provenir d’une émission des Carpentier. Les images du grand escalier et des danseuses à plumes viennent de suite à l’esprit !

Georgette Plana & Antoine
A : Je t’offre un verre (Antoine)

Antoine
B : Le music-hall (Antoine - Renoult)

Accompagnés par Guy Boyer et son orchestre

Le lien de secours

lundi 24 août 2015

Laurent Voulzy - 45t (English Version 1978)

1978
(RCA / Victor)
rip 45t 320k
(merci Doc)
Vous connaissez tous ce tube, à moins de revenir d’un exil de 37 ans dans un mona(u)stère. Et encore, allez savoir si certains soirs, les moines ne troquent pas les soutanes pour des costumes à paillettes et les cruci(pas)fix(es) pour des spotlight… Le proposer sur le blog n’aurait donc eu qu’un intérêt relatif, d’autant qu’il se trouve facilement en CD. Et que les CD de Voulzy roulent, marchent et courent les rues. Bref, ils se croisent régulièrement et par tous temps !
Par contre, chanté en « anglais » (vous comprendrez les guillemets en écoutant), amène une touche de cocasserie qui sied parfaitement à ce blog.
Je ne comprends pas les artistes français qui, parce qu’une chanson à du succès en France, se sentent obligés de la décliner (le double sens est ici adapté !) en de multiples langues… Car je ne suis pas persuadé dans la majorité des cas que les ventes soient faramineuses. Par contre, que ces vaines tentatives soient le sujet de sourires, et de rires massifs en ce qui concerne Claude François, c’est à n’en pas douter ! 

A) Bubble Star (English Version) Part 1

B) Bubble Star (English Version) Part 2

Le lien de secours

dimanche 23 août 2015

Franck O'Livier - 45t (1974)

1974
(Vogue)
rip 45t 320k
En 1973-74, les débuts de Franck Olivier se feront sous le nom de Franck O’Livier. Pourquoi ce curieux (pour ne pas dire pire) pseudo… mystère ! Musicalement je sens le gars partagé entre son admiration pour Frédéric François et Claude François (François et François, c’est wizzzzzz !!!).
En face A, nous avons donc droit à une bluette complètement calquée sur le style du sicilien. Pas ma tasse de thé.
Par contre, quelle face B !!! Ca ressemble à du Mr 220 volts, par le ph(r)asé, le rythme, mais en même temps il y a du Rémy Bricka. Ce qui, il faut l’avouer donne une chanson craignos qui mérite ses 4 étoiles. 
A noter que par rapport à la version de l’album (proposé il y a pas mal de mois), de la guitare wah-wah se fait entendre, ce qui me plaît particulièrement :)
« Viens, rêver sur mon épaule » ne figurait pas sur l’album (compilation avec quelques inédits), ce qui prouve que ce n’était pas un titre si emballant que ça.

A : Viens rêver sur mon épaule (C. Leresche - A. Salvet)

B : Tu m’oublieras (C. Leresche - V. Buggy) ★★★★


Le lien de secours

samedi 22 août 2015

Robert DeCormier Singers - Greensleeves Plus 20 Folk Song Hits (1973)


1973
(Command / ABC records)
rip double 33t 320k
Aussi curieux que cela puisse paraître, les hits américains de la musique folk ont également eu droit à leur album de reprises. Mais plus que ça, il s’agit ici d’adaptations, avec un chœur délicieusement kitsch. Typique de la musique lounge des années 50-60. Sauf qu’écouter de la musique folk dans une villa cossue, autour d’une piscine ou lors d’une soirée BBQ, j’imagine difficilement. Bob Dylan, Pete Seeger ou Woody Guthrie, etc… ce serait comme passer George Brassens, Léo Ferré ou Jean Ferrat lors d'un cocktail à Neuilly !
Ceci dit, ce double album est un régal. Il est arrangé façon dentelle. Interprété divinement et, tomate cerise sur le taboulé, le pressage est admirable.
Mon exemplaire est américain, je ne sais pas s’il est paru en France…
Robert DeCormier a 93 ans. Il a passé sa vie à arranger, diriger (et composer un peu), des ballets, des comédies musicales, des chœurs et des artistes comme Harry Belafonte (essentiellement), Peter, Paul and Mary, Jessye Norman…

- Blowin' In The Wind

Les folkites sont dans le lien
Les folkites sont aussi dans ce lien

vendredi 21 août 2015

NOUVEAUX LIENS : Laurent Rossi - 45t (1978)

http://leboncraignos.blogspot.fr/2014/06/laurent-rossi-45t-1978.html

Ce matin j'ai appris le décès de Laurent Rossi. Hier à Paris. Il avait 67 ans...
Pour ceux qui ne connaissent pas les chansons du fils de Tino, j'ai fait de nouveaux liens vers ce 45t.

Gianni Nazzaro - 45t (1975)


1975
(CGD / CBS)
rip 45t 320k
Je dois vous l’avouer, je m’y connais en chanson italienne presque autant qu’en pêche à la mouche ou en curling… Il y a quelques chansons et artistes que j’apprécie, mais globalement je n’ai pas une attirance particulière pour la chanson italienne. Qui, j’en suis toutefois persuadé, aborde une large palette de styles avec son lot de pépites. J’en découvre régulièrement d’ailleurs. Peut-être est-ce dû au fait qu’en France nous n’avons eu droit qu’à une petite sélection, diffusée à outrance. Pas forcément les meilleurs.
Exemple avec ce 45t de Gianni Nazzaro, que je trouve sublime. Face A et face B ! Je l’ai acheté au feeling, n’ayant jamais entendu parler de lui. Et à l’écoute j’ai fondu… Les morceaux sont très bien construits, alternant couplets calmes et refrains plus enlevés. Les orchestrations sont à tomber, mêlant traditionnel et modernité. A savoir, violons, guitare classique et chœurs avec une rythmique basse/batterie, plus un soupçon de synthé.
La voix du gars n’est pas l’atout majeur, mais les deux chansons sont parfaitement interprétées. L’émotion est là.
D’après la toile, Gianni Nazzaro a débuté en 1965 et a enregistré jusqu’au milieu des 80s. Il a joué dans une poignée de films également.
Quelques 45t en français sont parus dans les 70s et au début des 80s. Va falloir que je regarde ça de plus près…

A) Piccola, mia piccola

B) Signora addio

Le lien de secours

jeudi 20 août 2015

Mac Jekyll - Hits Radio Eté 82 Vol.4 (1982)


1982
(System Disco)
rip 33t 320k
(merci Rennes Man)
Ce que j'attends en achetant ce genre de compile c'est soit de bien rigoler, soit de trouver des interprétations différentes mais bonnes, soit trouver des interprétations plus ou moins similaires et réussies. Ou bien encore entendre quelques compos originales vachement bien ! Dès le début de l'écoute je m'aperçois que ce n'est pas sur ce disque que je vais rigoler. Car là c'est du lourd ! On sent que l'orchestre n'est pas celui au rabais de Patrick Oliver. Pour ce volume 4 de l'été 82, System Disco n'a pas fait appel, comme à l'accoutumée, à Love and Music mais à l'orchestre Mac Jekyll. Bizarre comme nom d'orchestre. Si on prend un nom très anglophone comme ça qui tape bien à l'oreille, c'est qu'en général on s'appelle Guy-Alain Pelletier. Bon ! Bref... on ne nous a pas volé sur la marchandise. Toutes les interprétations sont très bonnes. Plus ou moins bluffantes évidemment, mais c'est une bonne surprise à chaque fois. Même si on entend bien dans le "Philippe Lavil" que le mot "méridien" n'est pas dans le dictionnaire des mots connus de notre Guy-Alain Mac Jekyll, et qu'il l'a remplacé par un mot de son invention. On lui pardonne sans problème. Il y a 3 compos originales sur ce volume. Elles ne sont pas, certes, aussi bonnes que celles de Janin et Pierric, mais là aussi cet orchestre se démerde plutôt bien. J'apprécie bien "Music road" personnellement. Pour moi, le cover le plus réussi est celui de "Murphy's law". Car même si la voix de l'interprète n'est pas vraiment similaire à celle de Cheri, j'ai trouvé l'orchestration de ce titre au top. Mais les autres ne déméritent pas non plus. Même le Lavil, qui est l'interprétation que je trouve la moins réussie. Vous l'aurez compris, je vous recommande chaudement ce volume !!! Surtout au prix où on vous le propose, vous aurez bien tort de ne pas vous laisser tenter.

- Il tape sur des bambous

Le lien équipé d'un System Disco
L'autre lien équipé d'un System Disco

mercredi 19 août 2015

Chantal Alexandre - 45t (1973)

1973
(Az / Discodis)
rip 45t 320k
Pour faire court, Michaële a semble-t-il proposé à Claude François deux chansons, « Je viens dîner ce soir », qu’il a accepté, et « Juste un peu de soleil », qu’il a refusé. 
Peu après, chez Az, ils viennent de recruter un nouvelle chanteuse, qu’ils baptisent Chantal Alexandre. Deux prénoms, comme… (voir plus haut).
Mais, il manque LA chanson. 
Le hasard veut que Michaële passe dans les bureaux, des textes sous le bras… Affaire conclue « Juste un peu de soleil » sera interprété par Chantal Alexandre ! 
Bon, j’invente, mais je pense que je ne suis pas loin de la vérité. D’autant que Raymond Donnez qui signe les orchestrations de ce 45t est un habitué des disques de… (voir à nouveau plus haut).
« Rien n’a changé », en face B, est certes bucolique, mais on s’y ennuie un chouia dans cette campagne.

A) Juste un peu de soleil (Michaële / T. Brown)

B) Rien n'a changé (T. Brown)
Orchestrations : Raymond Donnez

Le lien de secours

mardi 18 août 2015

Daniel Janin et Jean-Luc Ferré - 13 Super Succès (1975)

1975
(Les Tréteaux)
rip 33t 320k
C'est un rip ancien, mais le disque était presque neuf et le pressage correct. A noter la présence de Nancy Holloway ("T'en vas pas comme ça", son grand succès) et du grand Jean Claude Pierric (parmi toutes ses activités, directeur artistique de la maison de disques Les Tréteaux) pour deux formidables instrumentaux inédits avec Daniel Janin (Compositeur, arrangeur et chef d'orchestre de l'Olympia).
"Souffrir par toi, n'est pas souffrir", initialement chanté par Julien Clerc, est ici assez cocasse, avec une voix qui fait plutôt penser à Aznavour. 
« Volare » est en version disco. J'aime  bien la guitare funky.
« Chicago » de Frédéric François fait mal aux oreilles. C’est quoi cette voix ??? Sans parler du problème de justesse…

A1 A Quoi Sert De Vivre Libre 2:57
A2 Et Mon Père 2:49
A3 Volare 2:38
A4 Je Suis Seule Ce Soir 3:20 (chant : Nancy Holloway)
A5 Chicago 2:21
A6 Viens Faire Un Tour Sous La Pluie 2:45
A7 Strings In Paradise (D. Janin, J.C. Pierric) 2:41
B1 Inflacion 3:06
B2 This Will Be 2:40 (chant : Nancy Holloway)
B3 Souffrir Par Toi, N'est Pas Souffrir 3:43
B4 Tornero 3:57
B5 J'aime La Vie 3:15
B6 Swingbagoo (D. Janin, J.C. Pierric) 2:57

Le super lien du super disque avec les super succès
L'autre super lien

Kawasaki Band - 45t (1978)

1978
(Omega)
rip 45t 320k
(Merci Doc)
Le producteur, Joëc (alias Georges Delfosse), est un des coupables de « La danse des canards ». En compagnie de son frère Hector Delfosse et de Marcel De Keukeleire.
Jean-Luc Drion (Crazy Horse, Chocolat's, Claudia Cardinale, Christian Adam, Alain Delorme, Magazine 60, etc…) est un autre cador, que nous ne sommes pas étonné de voir dans ce projet ! Sans lendemain, comme beaucoup de ces petites friandises sympathiques dont nous nous régalions durant quelques semaines ou quelques mois à l’époque. Qui sont tombées dans l’oubli, et qu’il est bon de retrouver aujourd’hui. Car le temps a donné à ces instrumentaux une autre saveur, craignos. Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est du miel pour les oreilles, mais au moins la bonne confiture de fraises de nos grands-mères :)
La mélodie de « Summer 78 » est un peu bateau, mais les arrangements la rendent irrésistible, comme le sourire de la jolie blonde sur la pochette.
« Japan Disco » me fait penser aux nanars des 70s, genre « Mon plombier chez les Vietnamiennes » ou « Big bisou de Katmandou », si vous voyez ce que je veux dire ;)

A) Summer 78 (R. Picci / J.L. Drion)

B) Japan Disco (R. Picci / J.L. Drion)
Producer : Joëc


lundi 17 août 2015

Synthesizer Giganten - In the air tonight (1991)


1991
(Columbia)
rip 33t 320k
(merci Rennes Man)
L’enregistrement prestigieux que je vous propose aujourd’hui est la commande d’un grand fan de Phil Collins, Mr Li Maong, le propriétaire du non moins prestigieux restaurant chinois le « Yaka Yang-Tsé » (et fan de Raft aussi visiblement).
Afin d’égayer l’établissement d’une musique jeune et cool, qui se fondrait parfaitement avec la nature de l’activité. Mr Li eu, une nuit sans soleil (Fan d’Ivanov également ?…), ce qu’il pensait être une idée de génie…
Jacques-Robert, un habitant du quartier, et client régulier. Taquinant souvent Mr Li sur sa programmation musicale exotico kitsch (pour ne pas dire d’un ennui mortel), s’exclama un jour où, à l’instar d’Herbert Léonard, il était tombé « a-mou-reux fouuuuu », non pas de Julie, mais de la fille au fond du verre de saké « fait moi confiance mon p’tit lu, heuuuu Li. Donne moi le nom de ton chanteur préféré, et dans 3 jours je t’amène une cassette (Jacques-Robert ignorant l’existence du CD et encore plus de la clé USB), avec des arrangements qui vont te couper le souffle ! Si tu ne triples pas ta clientèle, je mange mon clavier ! »
Mr Li sait bien que Jacques-Robert n’a rien enregistré depuis 30 ans. Que son clavier n’est plus de première jeunesse et que son studio fait office de salle-de-bain (l’inverse étant un lointain souvenir). Mais pour avoir entendu l’unique album de Jacques-Robert, « Orgue Immonde Super Hits Radio Non-Stop Dancing » c’est exactement le son qu’il cherche !
Comme écrit au début la présentation, le nom Phil Collins tomba comme une évidence pour Mr Li. Et constituer la liste des titres ne lui donna pas de « Phil » à retordre. Quant à Jacques-Robert, encore tout retourné par la fille des verres de saké qu’il venait de culbuter (les verres, pas la fille, pfffttt !) ne jeta même pas un œil vitreux au papier de Mr Li. Ce n’est que le lendemain, en le sortant froissé du fond sa poche, qu’il compris l’ampleur de la tâche qui l’attendait… Aussi sec, façon de parler (voir la photo), il plongea bille en tête dans les bobines de Phil. Enfin, ces cassettes. Jacques-Robert ne jure que par les cassettes, qui reviendront à la mode, il en est autant persuadé que le retour en grâce du Pastador et des mocassins à glands.
La suite, vous la devinez en regardant encore la photo, d’une classe folle, ainsi que la pochette de l’album. Jacques-Robert a tenu son pari. Et, aussi incroyable que cela puisse paraître, il se trouva que, quelques jours après la remise de la cassette promise à Mr Li, un producteur de la Columbia, de passage au « Yaka Yang-Tsé », subjugué par le talent de Jacques-Robert, demanda expressément à rencontrer le prodige afin de lui faire signer un contrat.
Une histoire émouvante, un destin incroyable… 
Malheureusement pour Jacques-Robert, la suite s’avéra d’une tristesse infini… Ainsi, lors de l’enregistrement d’une nouvelle commande de la Columbia, tout à son enthousiasme, Jacques-Robert glissa sur la savonnette négligemment oubliée dans sa baignoire. Ce qui provoqua sa chute ainsi que celle de l’orgue. Glou… glou… Et sans le son, inimitable de cet instrument fétiche. Celui qui lui permis de vendre 30 exemplaires de « Orgue Immonde Super Hits Radio Non-Stop Dancing», et de faire de lui le musicien le plus en vu de son quartier, Jacques-Robert décida de mettre fin à sa non carrière.
L’album prévu, « A Tribute To Vivien Savage », ne verra donc jamais le jour… (Je vous avais prévenu que c’était d’une tristesse infini).
Reste ce document, pompeusement appelé « Synthesizer Giganten ». Qui restitue à merveille la magie de l’orient du « Yaka Yang-Tsé » à travers les tubes de Phil Collins.

- Another day in paradise


dimanche 16 août 2015

Les Scarlet / James Award - EP (1963)


1963
(Panorama)
rip EP 320k
Avec les deux reprises de la face A, nous sommes loin des versions de Richard Anthony et de Johnny Hallyday ! Pour « Elle est terrible » le résultat est même franchement comique, car d’un rock endiablé, les Scarlet passent à un truc indansable, complètement décalé. Le chant en chœur est en plus d’un ringard…
En face B, nous trouvons deux instrumentaux, avec chœurs, mais d'une grande classe ! C’est somptueusement kitsch. J’ai d’ailleurs été très content d’y trouver« Vini-vini », morceau que je connaissais par Two Man Sound (1973), mais dont j’ignorais le fait qu’il soit la reprise d’un traditionnel.

- Vini-vini

Blanche Carter - 45t (1975)


1975
(Carabine / Discodis)
rip 45t 320k
Encore un 45t oublié des compilations CD… Il a été repris sur quelques compilations vinyles dans les 70s, mais rien depuis…
« My Man » est pourtant très bien produit. L’idée de remettre au goût du jour, en mode Disco, « Mon homme », un vieux succès des années 50 (Mistinguett, Patachou, etc…) n’est pas bête. D’ailleurs je ne l’ai pas reconnu de suite, tant la chanson est construite et arrangée de manière très différente.
Bien produit en effet, car c’est le duo Morali / Belolo qui est derrière ce disque, enregistré aux Sigma Sound Studios de Philadelphie. Une référence en matière de Soul et de Disco.
« Rain » n’est pas désagréable, mais n’est pas extraordinaire.
Je ne sais pas ce que cette chanteuse, à la discographie très mince, est devenue. Mais c’était, vu sa voix puissante, certainement une choriste à la base.

A) My Man

B) Rain

Le lien de secours

samedi 15 août 2015

Rétro 60 - 12 hits des années 60 vol.4 (1986)


1986
(Les tréteaux)
rip 33t 320k
(merci Rennes Man)
Que dire sur cet album ? Déjà on peut voir qu'il a coûté 15,90 francs (environ 2,42 euros) dans un centre Leclerc. On peut constater, avec joie, que ces hits des années 60 démarrent avec "La dernière séance" d'Eddy Mitchell sorti en... 1977. Du coup je suis impatient de voir si dans le vol.5 il n y aurait pas "Billie Jean" par exemple. Et pourquoi pas Jordy dans le volume 6 ! ? Sinon y a pas grand chose à dire : c'est blindé des chansons françaises bas-de-gamme qui se sont vendues dans ces années-là. Exception faite du dernier titre de chaque face qui est "Apache" des Shadows et "Proud Mary" des Creedence Clearwater Revival. Il est cependant clair que le but est de surfer (un peu tard) sur le succès de "Génération 60" qui a eu lieu environ 3 ans auparavant. Le fait que l'on en soit au volume 4 montre que cela se vend quand même. "les Tréteaux international" tentent de diversifier leurs productions car les ventes de covers de "hits" commencent à bien tomber à cause des propres compiles de titres originaux des labels qui commencent à leur prendre énormément de parts de marché depuis la fin 1984. Date à laquelle ce genre de concurrence se démocratise. Sinon au niveau des interprétations y a pas grand chose à dire : les chansons sont suffisamment simples pour que les covers ne puissent pas être ratés... et drôles, encore moins. De plus, on sent bien que c'est un groupe habitué à interpréter ce genre de titres qui s'est mis à la tâche sur ce disque donc au final ça rend pas trop mal... mais surtout sans saveur. Le seul attrait que l'on pouvait trouver, à l'époque, à l'acquisition de ce disque était le prix... pour ceux qui voulaient 12 (11) titres 60's pour moins de 16 francs. Aujourd'hui, l'existence de ce genre de disque n'aurait, évidemment, aucun intérêt et c'est pour cela que je vous le propose aujourd'hui sur Le Bon Craignos. Cela vous fait gagner, au passage, 2,42 euros. De quoi vous acheter, aujourd'hui, une baguette de pain et un litre de lait... Elle est pas belle la vie craignos ?

- Proud Mary


Le lien qui prend le rétro
Le lien qui prend aussi le rétro


vendredi 14 août 2015

The Memphis Rocker's - Rock At Memphis (1977)


1977
(Les tréteaux)
rip 33t 320k
Je ne suis pas particulièrement amateur du King, mais je reconnais qu’il a marqué son époque. Musicalement, rien à redire. Mais l’évolution de son personnage, toujours plus caricatural, j’ai du mal… Le show ayant pris le pas, ringardisant le chanteur.
Cette introduction pour expliquer que je n’ai pas entendu de grandes de différences entre les reprises et les versions originales. Pour les morceaux que je connaissais par Elvis bien sûr. Ce qui prouve que vocalement et au niveau des arrangements, les Memphis Rocker’s  assurent. En plus le son est sublime. Ce qui n’est pas toujours le cas pour ce type de production bon marché. Ce « Rock At Memphis » a été réalisé avec soin.
Je suis curieux d’avoir votre avis. Que vous soyez spécialistes, ou pas.

- Hound Dog


Le lien sur la route de Memphis
L'autre lien sur la route de Memphis