lundi 31 décembre 2018

Les compagnons de la chanson - A l'Olympia (1966)


1966
(Polydor)
rip 33t 320k
A l’Olympia, vraiment ?… C’est curieux, sur l’album paru dans la série Heritage, on trouve les mêmes versions… sans la présentation des chansons, ni public. Ce qui signifierait que les faux disques en concert ne datent pas d’hier ! Ce qui est troublant néanmoins c’est la présence de deux chansons (sketchs) à priori inédites « Gontran » et « Les écossais ».
Alors, entourloupe ou album à part entière ? Ni l’un ni l’autre… Mais ce n’est pas glorieux comme procédé.
Mis à part la forme contestable, le disque contient des chansons intéressantes, comme l’adaptation de « Soldiers Who Want To Be Heroes » de Rod McKuen, « Des milliers de soldats », au superbe texte. Engagé même, car la France sortait de la guerre d’Algérie. Les amusants « Y'a rien à faire » et « La Costa Brava », ainsi que la jolie « Au printemps tu reviendras ».

- Des milliers de soldats


Les compagnons du lien

dimanche 30 décembre 2018

The Three Degrees - 45t (1978)

1978
(Eurodisc)
rip 45t 320k

⭐⭐⭐⭐

J’ai l’impression que la longueur des versions et le choix des faces B changeaient en fonction des pays. N’ayant pas la possibilité de toutes les comparer, je me contenterai de dire que sur l’album nous trouvons des versions longues (avec des mixes différents). Comme il était de coutume à l’époque sur les albums Soul, Funk et Disco. Ces deux versions courtes ayant depuis été ajouté sur une récente réédition. Toutefois, malheureusement, ce sont des versions réenregistrées, fades, que l’on trouve le plus souvent sur des compilations à deux balles…
« The Runner » est une merveille ! Sur la broc où j’ai acheté ce 45t, c’est évidemment le fait que ce titre soit signé Moroder / Belotte qui m’a décidé. N’ayant sur le moment aucun souvenir de la chanson… Mais quel bonheur lors de l’écoute ! On atteint presque la perfection… Sans parler de sa redoutable efficacité pour amener les danseurs sur le dancefloor !
Le slow « Woman In Love » permet de souffler un peu. La chanson est également superbe.
Les deux titres se sont classés dans les charts. Pas des tubes, mais de beaux succès néanmoins. 
La composition du trio a énormément changé depuis 1963. Mais il n’empêche que vocalement cela restait excellent !

A) The Runner (Single Version) (G. Moroder / P. Belotte) 3:39
B) Woman In Love (Single Version) (D. Bugatti / F. Muskar) 4:04
Producer - Giorgio Moroder


samedi 29 décembre 2018

Claude Ciari ‎– Guitare pour un été (1973)


1973
(Pathé / EMI)
rip 33t 320k

⭐⭐⭐

Comme les précédents albums proposés, « Guitare pour un été » est un délice ! En plein hiver cela me semblait la période idéale pour l’écouter au coin du feu (ou du radiateur). Un peu de douceur après le tumulte des dernières semaines…
La sélection comprend une majorité de reprises mais également deux inédits et un titre exotique, « Sanarjiou » de la chanteuse libanaise Fairuz.
C’est toujours difficile de choisir un extrait sur ses albums, tant l’ensemble est bon. Quelle délicatesse dans son jeu… Sa façon de faire sonner sa guitare me touche vraiment.

- Le lac majeur


Guitare pour un lien

vendredi 28 décembre 2018

Crystal Gayle - 45t (1977)


1977
(United Artists Records)
rip 45t 320k
La face A vous rappellera peut-être quelque chose, elle figure en effet au générique de l’émission « Les nocturnes » de George Lang, sur RTL.
C’est le plus grand succès de Crystal Gayle. Mais en France je pense que cette chanteuse est méconnue. Pour être franc c’est à l’écoute du 45t, acheté au feeling, que j’ai mis un nom sur cette chanson qui dormait dans un coin de ma mémoire. Enfin, le bout dans le générique.
Le style, country pop, assez classe. Un peu Fleetwood Mac, rapport à sa voix.
Ses chansons se trouvent sur CD, mais je les propose avant tout pour la (re)découverte.

A) Don't It Make My Brown Eyes Blue

B) All I Wanna Do In Life

lien de secours

jeudi 27 décembre 2018

Les Serpents Noirs - Tous les tubes (2CD 2006)


2006
(AMC)
rip double CD 320k
Cette double compilation je ne comptais pas la proposer sur le blog au départ, mais vu que le 45t mis en ligne en 2014 continuer à intéresser et que le groupe hors belgique est je pense peu, voir pas, connu… pourquoi pas ! Après, si elle vous plait, on la trouve d’occasion pour pas trop cher.
Perso, j’avoue que tout ne m’emballe pas. Les 70s ont ma préférence, quoi que certains titres de 1972-73 soient assez tartignoles. Après c’est plus sophistiqué, avec même une adaptation du hit de Smokie, « Living Next Door to Alice ».
Les deux inédits sont superflus, tant le style est éloigné de ce qui est proposé sur la compilation.
Pour finir, je me répète, mais quel dommage de ne pas avoir inclus la face B du 45t « Serafina », qui me parait pourtant la plus belle réussite du groupe. A savoir « Belle ».
En 2013 Les Serpents Noirs (créé au tout début des 60s) jouaient encore en concert. Je ne sais pas si c’est toujours d’actualité.

- Mister President


Le lien noir

mercredi 26 décembre 2018

Peter Green - 45t (1978)

1978
(Warner)
rip 45t 320k
(merci Doc)
A travers ce 45t, annonçant l’album « In The Skies » de 1979, nous retrouvons le jeu fluide et les atmosphères caractéristiques de l’ancien guitariste et fondateur du Fleetwood Mac première époque (de 1967 à 1970).
Peter Green est ici une nouvelle fois dans la veine de ce qui inspirera Carlos Santana (et d’autres). Pas étonnant si ce dernier reprendra « Black Magic Woman » en 1970 sur le fameux album « Abraxas » !
Ces deux instrumentaux sont magnifiques. Ils font suite à une période difficile pour Peter Green. Psychologiquement fragile, il vécu mal la célébrité, pensant même abandonner la musique au début des 70s. Il est toujours là en 2018, mais son parcours aura été particulièrement chaotique.

A) Apostle (P.A. Green)

B) Tribal Dance (P.A. Green)

lien de secours

mardi 25 décembre 2018

Sensass Noël !!!


A vous qui passez sur le blog, que vous participiez ou pas par vos commentaires (mais c’est mieux avec), je souhaite un Noël sensass !!!
Que le bonheur, tel un diamant, chemine sans accident sur le sillon de votre vie… (p*****n, c’est beau ce que j’écris ! :)

dimanche 23 décembre 2018

V.A. Layla (34 versions) Vol.1


A travers cette chanson de 1970 écrite par Eric Clapton et Jim Gordon (la seconde partie) alors touchés par la grâce, Eric Clapton déclare sa flamme à Pattie Boyd, la femme de George Harrison, à l'époque. Pattie finira par divorcer en 1977, pour se remarier en 1979 à… Eric Clapton.
« Layla » est un classique et la deuxième chanson d'amour dédiée à une même femme, après « Something », en 1969, de… George Harrison.
Tout cela pourrait paraitre scabreux, mais Eric Clapton et Georges Harrison sont cependant restés amis, et Harrison a même assisté au mariage de son ex épouse avec Clapton. Le monde est merveilleux… :)
Par contre l’histoire de l’éphémère Derek and the Dominos est beaucoup moins réjouissante. trois des membres du groupe ayant eu un parcours tragique par la suite. Pour faire court :
- Duane Allman est mort d'un accident de moto en 1971 (ce qui sonnera la fin du groupe).
- Carl Radle d’abus d’alcool et de drogue en 1980.
- Jim Gordon, en 1983, tua sa mère à coups de marteau lors d'une crise de schizophrénie.
Pour revenir à « Layla », pièce maitresse d’un double album incontournable, je vous propose une sélection des reprises que je trouve intéressantes. Un choix personnel donc. Je n’ai toutefois pas résisté à inclure plusieurs versions par ou avec Eric Clapton, car ce sont des versions différentes, allant du blues rock à l’acoustique en passant par le jazz.

samedi 22 décembre 2018

Claude Michel - 45t (1976)

1976
(Vogue)
rip 45t 320k
(merci Gaby)
« Jamais deux sans trois ! » ou « Quand on aime on ne compte pas ! », c’est selon ! :)
Il n’empêche, dés les premières notes de « Une histoire d'amour » on sent que Claude Michel tient un succès. Dans le genre c’est assez irrésistible… si on aime la guimauve. D’ailleurs il est amusant d’entendre le chanteur prendre les intonations de Claude Barzotti. Mais pas surprenant vu qu’on retrouve ce dernier dans les crédits.
« Et toi, te souviens-tu », en face B, je serais tenté de dire que c’est de la soupe de Poireaux (voir les crédits), mais c’est un peu facile, donc je m’abstiendrai… hi ! hi ! (N’empêche, je préfère réellement la mélodie et les arrangements de la face A).  

A) Une histoire d'amour (C. Barzotti - C. Marzano)

B) Et toi, te souviens-tu (Rinallo - C. Marzano - Poireaux)

lien de secours

vendredi 21 décembre 2018

Supergrass - Hear Are The Young Men (Bootleg Live, 1995)


1995
(Hawk)
rip CD Bootleg 320k
Avec ce bootleg de 1995 nous abordons les débuts de Supergrass. Le premier album étant paru la même année. Officiellement il n’y a pas eu d’album live du groupe (Hors disques promotionnels et bonus sur les rééditions), et c’est dommage car le groupe déployait une formidable énergie ! En plus d’une fraicheur et d’une fougue propre à sa jeunesse. Un peu bordélique parfois, mais c’est ce qui fait à mon sens l’intérêt des enregistrements live non trafiqués. 
Le son est ici divin. Clair et puissant. L’extrait devrait vous convaincre si vous êtes réticent aux bootlegs, je le conçois très souvent pitoyable du point de la qualité sonore.
A Noter la reprise des Kinks « Where Have All The Good Times Gone ? », que le groupe n’a, à ma connaissance, jamais enregistré en studio.

- Caught By The Fuzz (Bristol, April 1995)

Le lien pour entendre ces jeunes hommes

jeudi 20 décembre 2018

NOUVEAU LIEN : Les Serpents Noirs - 45t (1972)

Les Serpents Noirs - 45t (1972)
Suite à une demande... 😉

Moïses - 45t (1976)


1976
(RKM / Az)
rip 45t 320k

Je n’ai quasiment aucune info sur Moïses…
A part qu’il a enregistré trois 45t la même année, 1976. Ainsi qu’écrit le joyeux « Djin Djin » pour Two Man Sound, toujours en 1976.
Tout ça produit par Roland Kluger pour RKM. Je suppose donc que Moïses était installé en Belgique.
Musicalement, c’est festif. Ambiance sud-américaine. Efficace, même si ça ne me laissera pas un souvenir impérissable.

A) Amor E Parodia

B) Bitcho-Mar


lien de secours

mercredi 19 décembre 2018

NOUVEAU LIEN : Léon - 45t (1974)

Léon - 45t (1974)
Réouverture du club ! 😎

The Steampacket (1965) / The First R&B Festival (1964)


(Repertoire)
rip CD 320k
Steampacket, composé de Long John Baldry, Rod Stewart, Julie Driscoll pour les voix, Brian Auger à l’orgue, Vic Briggs à la guitare, Richard Brown à la basse et Micky Waller à la batterie n’a duré que quelques mois. Les morceaux de ce disque ne sont pas officiellement parus à l’époque. Ils servaient au groupe de démo afin de décrocher des concerts. Le son est néanmoins très bon. Sur les disques parus plus tard, Rod Stewart, vu le succès du Jeff Beck Group, sera évidemment mis en avant sur les pochettes, mais c’est surtout l’orgue du brillant Brian Auger qui personnellement retient mon attention. Les amateurs du son et du jeu d’André Brasseur devraient se régaler !
La seconde partie de ce disque propose des extraits d’un concert de 1964 comprenant notamment la toute première rencontre entre les Yardbirds, alors débutant, et Sonny Boy Williamson II, qui décèdera l’année suivante. Un autre album enregistré au Craw-Daddy Club de Londres en 1965 marquera une dernière fois la collaboration entre l’ancienne et de la nouvelle génération. Future légende du blues !
PS : Spéciale dédicace à Francis ;)

- My Little Cabin


Le lien 2 en 1

mardi 18 décembre 2018

Claire d'Asta - 45t (1984)

1984
(Philips)
rip 45t 320k
Claire d’Asta pourrait être l’équivalent féminin de Guy Criaki. Même époque, même style, même label, même voix claire et même succès immédiat, mais difficile à renouveler.
C’est dommage car tous deux ont une personnalité identifiable dès les premières notes. Et des chansons qui restent très agréables malgré le temps qui passe. « La chanson de Prévert », « « Aller où ? », « Avec l’amour en plus » pour Claire d’Asta. « Je m’en vais », « Elle disait », « Broadway » pour Guy Criaki, entre autres.
De plus, aucun des deux n’a vu ses disques réédités (On trouve des réenregistrements pour Criaki). Voici donc un 45t de 1984 méconnu de Claire d’Asta. Dans la lignée de ses succès mais, sans être mauvais, il y a une impression de déjà entendu…

A) Une nuit de ta vie (Michel Mallory / Marc Benois)

B) Les oiseaux de Varsovie (Michel Mallory)

lien de secours

lundi 17 décembre 2018

NOUVEAU LIEN : Christian Adam - 45t (1974)

Christian Adam - 45t (1974)
Nouveau lien, avec son nickel pour la circonstance 😀

V.A. Front Populaire 36 - Opéra Populaire (1979)


1979
(EMI Pathé)
rip double 33t 320k
(merci Doc)
Pour la dimension historique, je vous invite à consulter le livret joint au dossier. Le blog étant consacré à la musique et n’étant pas un spécialiste du front populaire je préfère ne parler que de l’aspect musical.
Présenté pompeusement comme un opéra populaire. C’est typiquement le genre de concept que je compare à une pièce montée. C’est spectaculaire, souvent un peu kitsch dans la forme. C’est bon, avec des moyens mis en œuvre, spécialement ici où l’on trouve des cadors (Jean-Pierre Bourtayre, Jean-Claude Petit, Etienne Roda-Gil), mais à consommer petit à petit afin d’éviter l’indigestion. Car c’est riche, dans le propos, dans les arrangements et avec de multiples interprètes.
La particularité de ce double album est qu’au final… le spectacle ne sera jamais monté.
A noter le nom de Philippe Timsit dans les remerciements. Quel était son implication dans ce projet, paru un an avant son premier enregistrement ?

- Le combat (la droite et la gauche)

36 en 1 lien

dimanche 16 décembre 2018

Lenny Kuhr - 45t (1973)

1973
(Philips)
rip 45t 320k
« Vivre » a été chanté en anglais par Peters and Lee, « Welcome home ». Puis chanté par Les compagnons de la chanson, « Welcome l’ami ». Le texte étant différent de la version de Lenny Kuhr.
Cette chanson a été un succès internationale. Il faut dire qu’elle a une mélodie imparable, universelle comme certaines chansons des Beatles ou de Simon and Garfunkel, notamment.
« Pas une larme » est tout aussi belle. Lenny Kuhr a vraiment un répertoire adapté à sa voix, qui rend l’écoute particulièrement touchante. Je la rapprocherai de Nicoletta et Eva.
Comment, je me répète ?… Ah oui ! :)

A) Vivre (S. Beldone / J. Dupré)
B) Pas une larme (J. Fredenucci / J. Schmitt)

Arrgts : Raymond Donnez

lien de secours

samedi 15 décembre 2018

Roger Sylvain Lecerf - 45t (19??)


19??
(Disques Sylvain)
rip 45t 320k
Voilà le genre d’autoproduction que j’aime dénicher ! Un disque sans références auxquelles se raccrocher. Enigmatique même, car avec Roger Sylvain Lecerf de l’ile d’Aix (209 habitants), on est très loin de la star mondiale ! Ce qui n’enlève rien à son talent, évidement.
Et quelle belle surprise ce 45t ! Roger Sylvain chante et gratte plutôt bien. Contrairement à ce que j’imaginais, il est plus proche de Graeme Allwright que du chant de marins. D’ailleurs « Le bistrot de la fumée » propose une autre adaptation de la chanson de Pete Seeger « Waist Deep In The Big Muddy », qu’avait déjà adapté Graeme Allwright sous le titre « Jusqu’à la ceinture ».
« Paré à virer » est un chant de marins, que je connaissais sous le nom « Le port de Tacoma » par Hugues Aufray. Chouette version également !
« Mon vieux bateau » est je pense la seule chanson écrite et composée par le chanteur. Elle m’a fait penser à un chanteur que j’ai proposé récemment Jean-Claude Rémy. L’ambiance, l’interprétation. Encore une jolie (et longue) chanson !
Bref, ne vous arrêtez pas à la pochette et au faux air de Pompon (l’humoriste de La classe) de Roger Sylvain Lecerf ;)

A1) Le bistrot de la fumée

A2) Paré à virer

B) Mon vieux bateau


lien de secours

vendredi 14 décembre 2018

Love and Music - 10 Rétro Hits (1980)


1980
(System Disco)
Rip 33t 320k
Avec les disques de Love & Music j’ai déjà eu ce doute, à savoir que certaines versions sont tellement proches des versions originales que je me demande si ce ne sont pas les mêmes artistes, voir carrément les versions originales qui sont proposées… Sur « J'ai tant besoin de toi » (Crazy Horse) et « Tu sais si bien dire je t'aime » (Christian Adam) c’est très troublant ! Le studio Swan étant basé en Belgique, je persiste à croire qu’il y avait une connexion entre les musiciens jouant sur ces disques et les artistes ici repris. Par contre, plus énigmatique encore, sur « Et surtout ne m'oublie pas », la voix semble être celle d’Alain Delorme, mais la musique parait réenregistrée.
Sinon pour les autres titres, pas de doute ce sont bien des reprises.
« La chenille » est marrante avec son rythme ska.
A noter, l’erreur indispensable à tout disque bon marché qui se respecte (Si si, vous avez bien lu, qui se respecte !), « Shoop shoop va l'embrasser » est en fait « A présent tu peux t’en aller » sur le disque. J’ai volontairement laissé l’erreur dans le tag :oP

- Et surtout ne m'oublie pas


Le lien qu’on oublie pas

jeudi 13 décembre 2018

Tony Canal - 45t (1976)

1976
(Force 4)
rip 45t 320k
Tony Canal, décédé en 2016, n’a pas un parcours simple à suivre. En dehors de ce 45t, il y a juste un album de reprises en 1977, qui me tente bien d’ailleurs. 
Sinon, il y a une participation au premier album du groupe de jazz rock Zoo. Avant qu’il ne devienne un des musiciens de Joe Dassin. Puis directeur artistique au Club Med. C’est peu comme infos, mais c’est tout ce je peux donner.
Concernant ce 45t, les faces A et B sont en fait signés Noé Willer. Ferban étant un de ses pseudos.
« Harry's Trumpet » est co-signé H. Verchures = Harry Williams Verchuren. Fils de l’as du piano à bretelles.
Musicalement, les amateurs de Borelly vont se régaler avec « Love In Space ». Qui fait entendre un instrument étrange… De la trompette subaquatique ?
Perso j’ai une petite préférence pour « Harry's Trumpet », qui est dansant et délicieusement craignos ! On dirait un générique télé de l’époque :)

A) Love In Space (N. Willer)

B) Harry's Trumpet (Ferban / H. Verchures) ⭐⭐⭐

Arrgts : Tony Canal (A)

lien de secours

mercredi 12 décembre 2018

Claude Michel - 45t (1975)

1975
(Vogue)
rip 45t 320k
(merci Gaby)
J’avais rippé ce 45t il y a longtemps. Le blog n’existait pas encore. Je comptais faire un nouveau rip, car à l’époque je n’avais pas un super matos. Mais v’là t’y pas que l’ami Gaby me l’envoie sans crier gare. Coooool !, ça m’évitera d’enfiler ma tenue de spéléo pour remettre la main dessus :)
La particularité de ce 45t est l’adaptation du hit de Ben E. King « Stand By Me » à la sauce chanteur romantique 70s. Autant dire que la soul, je la cherche encore… Par contre le vibrato est lui bien présent. Impossible de le rater ! De là à parler de vibrant hommage…
En face B « Toi et moi » reprend tous les clichés de la variété de l’époque. Sans oublié le… fameux vibrato ! Sans déc’, il était mal chauffé le studio d’enregistrement ?!?

A) Je m'ennuie de toi (King - Glick - Marzano)

B) Toi et moi (Marzano - Bulle)


lien de secours

mardi 11 décembre 2018

The Spotnicks - N°4 (1966 rééd. 1976)


1966 rééd. 1976
(President)
rip 33t 320k
« Ode To Dawn », bien qu’annoncé sur la pochette était absent de mon pressage. Perdu dans le cosmos ?… Déjà que le disque est court ! (30 mn et des soupières). Je l’ai donc ajouté, évidemment.
Ok, l’album a un temps été réédité avec bonus par Magic. Mais comme je le répète, le but du blog est la (re)découverte. Donc si le disque vous plait, libre à vous d’acquérir la réédition (d’occasion à présent) ou de garder le rip du vinyle si le budget ne vous le permet pas. Mon disque étant neuf et le pressage nickel, vous pourrez cependant apprécier les morceaux dans de bonnes conditions ;)
Sinon, je pense qu’il est inutile de présenter le groupe qui est l’équivalent suédois des Shadows. Les costumes admirablement kitsch en sus !

- Husky


Les Deschiens habillent aussi le lien