vendredi 31 mai 2019

Peter Lelasseux - 45t (1972)

1972
(Polydor)
rip 45t 320k
Au répertoire, nous trouvons une dizaine de 45t pour ce chanteur. Qu’il serait bon de rassembler à mon avis, tant ils sont à l’image de la première moitié des 70s. Une époque où les labels ne calculaient pas exagérément avant de sortir un disque. Les cadors équilibrant les comptes avec les disques parus pour le fun. Dans le cas de Peter Lelasseux, ce qui est cocasse c’est qu’il était, d’après ce que j’ai lu, directeur artistique chez Polydor. De là à penser que ses 45t étaient sa récréation…
L’année 1972 Peter Lelasseux participa à la Rose d’Or d’Antibes Juan-les-Pins (superbe au niveau de l’affiche !), mais c’est Jean-Pierre Savelli avec « Ciel » qui remporta le premier prix.
Sur un rythme français de bon aloi, « La route est longue » m’a rappelé Yves Heuzé. Ce n’est pas étonnant car dans les deux cas c’est Jean Musy qui réalisa les arrangements et dirigea l’orchestre.
« Vivre » ne brille pas par son texte (fffiiiooouuu !!!). Heureusement, Jean Musy est un magicien et il rend néanmoins par son travail l’écoute intéressante.

A) La route est longue (Laurence Mathalon - J. Musy)

B) Vivre (P. Tisserand - Aldo Martinez / P. Tisserand)

lien de secours

jeudi 30 mai 2019

Hermann Rohden - J.S. Bach « Concertos Brandebourgeois n°5 et n°2 » (1967)

1967
(Hachette)
rip 33t 10" 320k
Les concertos brandebourgeois sont un ensemble baroque de six concertos de Johann Sebastian Bach composés en 1721, et qui comptent parmi les plus renommés qu'il ait composés.
Je n’ai rien trouvé concernant le chef d’orchestre de cet album, Hermann Rohden. J’ai du mal à croire qu’il n’ait dirigé que les Concertos Brandebourgeois de Bach.
L’orchestre «Pro Musica» de Stuttgart existe lui depuis les années 50.
Même connaitre la date précise de cet enregistrement est compliqué. 1967 étant la date de  l’édition Hachette. Mais est-ce la première ?…
Tout ce que je peux dire c’est que l’enregistrement et le pressage de ce volume sont parfait. Le son est équilibré, ample, clair, et sans bruit de fond. Une merveille à ripper !

Concerto Brandebourgeois N° 5 (En Ré Majeur)
A1 I. Allegro

A2 II. Affettuoso
B1 III. Allegro
Concerto Brandebourgeois N° 2 (En Fa Majeur)
B2 I. (Allegro)
B3 II. Andante
B4 III. Allegro Assai

Composed By – Jean-Sébastien Bach
Conductor – Hermann Rohden
Flute – Wilhelm Titze (tracks: A1 to B1)
Harpsichord [Clavecin] – Paul Schlerf (tracks: A1 to B1)
Liner Notes – Alfred Dürr, J. Maillard
Oboe – Richard Seitz (tracks: B2 to B4)
Orchestra – Orchestre «Pro Musica» De Stuttgart
Trumpet – Albert Ziegler (tracks: B2 to B4)
Violin – Alois Moosmann

Le lien qu’on sert tôt

mardi 28 mai 2019

The Robbs - 45t (1969)

1969
(Dunhill)
rip 45t 320k
Ce 45t est paru après l’unique album de 1967. Il n’a pas été ajouté à la réédition de celui-ci (pas le même label).
Ce groupe bubblegum est sympathique mais pas extraordinaire. D’ailleurs leur succès sera relatif, et régional, aux USA.
Si j’ai bien compris il a remplacé Paul Revere and the Raiders dans l’animation d’un show TV de Dick Clark, « Where The Action », fin 1966 début 1967. Ce qui lui a permis de se faire connaitre et donc d’enregistrer un album chez Mercury.
The Robbs était composé de trois frères plus un copain. Après l’aventure The Robbs ils ont monté en 1971 le groupe country rock Cherokee (un album également) puis les Cherokee Studios à Los Angeles (qui a vu passer Bob Seger, Pixies, The Cars, Mötley Crüe…)

A) Movin’ (H. Price - D. Walsh)

B) Write To You (J. Robb & C. Robb)

lien de secours

lundi 27 mai 2019

NOUVEAUX LIENS : Quatre disques de 1963 (part.2)

Tiny Yong - EP (1963)
Johnny Bell / Teddy Rush - 45t (1963)
Les Scarlet / James Award - EP (1963)
Jean Warnair / James Award - 45t (1963)

Raymond Fau et l'équipage - chantons ensemble 1, chansons de plein vent (197-)

197-
(SM / Arc en ciel)
rip 33t 320k
Ayé les amis !, plus efficace qu'un Karcher, j'ai trouvé le disque qui va vous laver de tous vos péchés ! Par contre, à part aux JMJ, pour draguer ça risque d’être la lose… mouarf !
Ok, je déconne, mais il n’empêche que j’ai fait sonner les picaillons pour l’arracher du bénitier du bac ! Non, je n’ai pas eu la révélation suite à la vision d’une lumière divine. C’est juste qu’une reprise de Graeme Allwright (adaptation d’une chanson de Tom Paxton), je ne résiste pas ! Et sincèrement, à part la voix nasillarde de Raymond Fau qui peut crisper, tout l’album est excellent. Il faut dire que les musiciens sont principalement ceux de Crëche, pour les connaisseurs. Groupe dont faisait aussi partie… Mannick. Dont j’ai déjà proposé deux magnifiques albums.
PS : Je n’ai pas réussi à dater précisément le disque, mais il est à mon avis paru au début des 70s.

01 Chante avec moi
02 La cabane à Charlie
03 Je voudrais être un enfant
04 Gabier, grimpe à ta hune
05 Le song des chantiers
06 Bam-Bam (le cantonnier)
07 Jolie bouteille, sacrée bouteille

08 J'irai au bout du monde
09 Le doux chagrin
10 Tiens bon
11 Main dans la main

Fau t'as voué, t'es à moitié pardonné par ce lien


samedi 25 mai 2019

Silver Convention - 45t (1975)


1975
(Polydor)
rip 45t 320k
Comme cela arrive de temps en temps, je ne suis pas sûr que ce 45t soit réellement la version de l’album repartie sur les deux faces. Même en reprenant la fin de la face A au début de la face B, ces deux faces réunies semblent donner une version plus longue. Paradoxalement je n’ai pas vu de version maxi…
Et ne me dites pas que c’est pour la pochette que j’ai rippé ce disque, parce la mettre dans le post aujourd’hui est du genre à m’attirer les foudres des féministes ! Même si elle date de 1975, et en remettant dans le contexte, je la trouve d’un goût douteux.
Musicalement, c’est du disco basique, mais efficace. Heureusement qu’il y a le saxo et l’orgue sur la deuxième partie ! Premier single du concept Silver Convention, « Save Me » a eu du succès, mais c’est surtout avec « Fly, Robin, Fly » et « Get Up and Boogie » qu’il raflera la mise en 1975 et 1976.

A) Save Me (Levay / Prager)

B) Save Me Again (Levay)


lien de secours

vendredi 24 mai 2019

Jeremy Faith - 45t (1971)


1971
(DECCA)
rip 45t 320k
Curieusement, l’album dont est extrait la face A n’a jamais été réédité, malgré le fait qu’il ait été en partie composé par Michel Berger (Michel Hamburger). Je me demande si c’est sa voix que l’on entend en réponse à celle de Jeremy Faith… Certainement.
Cela dit à part ce succès, la carrière de ce chanteur fut courte. Tout comme la mode d’accommoder Jesus à toutes les sauces (Punaise l’image… mdr !). Il faut dire qu’il y avait supercherie car le gars n’était pas américain et que le projet était bien français. Il n’empêche que ça a marché… Cliff Richard l’ayant même repris de fort belle façon : 
Ces deux titres se trouvent sur une compilation parue chez Magic. Je ne l’ai pas (mais j’ai la plupart du contenu), c’est juste pour info ;)

A) Jesus (chant)

B) Jesus (instrumental)

lien de secours

mercredi 22 mai 2019

Reason Being - Subliminal (1993)


1993
(Autoproduction)
rip CD 320k
Comment cet autoproduction canadienne s’est retrouvé dans le bac du disquaire, mystère et boules à mites ! Ce dont je me souviens, et que j’aimais beaucoup, c’était de passer chaque semaine chez le disquaire où je l’ai déniché, choisir une pile de CD dans ce qu’il venait de rentrer et découvrir… Sans à priori, à part celui de la pochette, je le conçois.
Avec le recul je pense que j’ai bien fait de l’acheter, car c’est le seul enregistrement réalisé par le groupe. Qui n’a pas dû avoir une longue existence car les infos sont inexistantes sur la toile (mais j’ai mis l’intérieur de la pochette dans le dossier, qui en donne quelques-unes ;)
Pour en venir à cet album, sincèrement, je trouve qu’il a peu de défauts. Le premier est que l’univers du groupe n’est pas bien défini. Offrant une palette allant de heavy metal au funk metal. De Metallica aux Red Hot Chili Peppers. Le second point négatif étant le manque de profondeur, d’ampleur, de la production. Mais je chipote, parce que pour une autoproduction les gars ce sont bien débrouillés.
Ce que j’apprécie maintenant, et qui rend ce disque frustrant, c’est que Reason Being avait du potentiel. Les morceaux sont globalement intéressants et le chanteur ainsi que les musiciens ont un bon niveau. Ce disque patchwork aurait dû ouvrir les portes des labels et des studios au groupe. Enfin… 
A défaut, la porte du blog leur étant ouverte, le monde entier pourra les (re)découvrir !

- Street Chariot

Le lien qui a sa raison d’être

NOUVEAUX LIENS : Trois disques de 1962

Suite à une demande 😉

Les Baladins - EP (1962)
L'orchestre des Champs-Élysées et Dominique - Twist Party (1962)
Boum et surboum !... (1962)

mardi 21 mai 2019

The Shame / Shy Limbs - 3 45t (1967-69)

Il faut que je vous explique comment l’idée de ce post m’est venue. En écoutant Richard Barnes j’ai soudainement eu envie d’écouter de la pop baroque et psyché de la fin des 60s. Comme derrière moi il y a l’étagère réservée aux compilations, j’ai attrapé au hasard le volume 3 des fantastiques « Circus Days ». Au moment de « Reputation » des Shy Limbs, je suis au comble de l’extase… Cette chanson est avec son orgue à la « A Whiter Shade Of Pale » splendide ! Mais… qui se cachait derrière ce groupe ?
Surprise, il s’agit des quasiment débuts discographiques du grand Greg Lake ! Qui quittera d’ailleurs Shy Limbs avant le second 45t pour, vous avez devinez, King Crimson !
Par curiosité il me fallait poser une oreille sur le second 45t. Sans atteindre la beauté de « Reputation », celui-ci est également très bon ! John Dickenson, le pilier de Shy Limbs, sait écrire et composer en plus de tenir un clavier !
Pour terminer, Shy Limbs ayant commencé sous le nom de The Shame (= la honte… lol !), j’ai logiquement cherché leur unique 45t de 1967 (un album a été enregistré, mais n’est apparement pas paru). La voix de Greg Lake est instantanément reconnaissable ! Par contre les morceaux ne sont pas inoubliables. Même s’il y a déjà en germe ce qui fera « Reputation ».
Ces titres étaient un peu compliqués à réunir car dispersés sur des compilations psyché/pop plus ou moins obscurs. Les voici réunis afin de pouvoir découvrir Greg Lake pré-King Crimson et pré-ELP :)


THE SHAME (1967)

A) Don't Go Away Little Girl (Janis Ian)
B) Dreams Don't Bother Me (John Dickenson)


SHY LIMBS (1969)
PS : J'ai opté pour la pochette du pressage allemand, plus sympa qu’une neutre. Elle est petite, un peu floue, mais je n'ai pas trouvé mieux.

B) Love (John Dickenson)


SHY LIMBS (1969)

A) Lady In Black (John Dickenson)
B) Trick or Two (John Dickenson)

Le lien 3 en 1

dimanche 19 mai 2019

Luisa Fernandez - 45t (1977)

1977
(Warner)
rip 45t 320k

⭐⭐⭐⭐

En retrouvant ce premier 45t de Luisa dans mes piles de disques je ne pensais pas vraiment le proposer. Toutefois, par acquit de conscience, j’ai regardé si l’album dont il est extrait était réédité. A ma grande surprise il l’a été, une fois, mais est devenu rare.
Ok, « Lay Love On You » est reprise sur d’innombrables compilations, mais pas « Make Me Feel Alright ». Ce qui vous permettra de découvrir, si vous ne connaissez que le tube, que la face B est aussi réussie !
J’ai l’album, mais le disque n’est pas en bon état. Je pense toutefois qu’un rip ne doit pas être très difficile à trouver sur la toile.
Musicalement parlant, c’est du disco cool, du genre intemporel. 42 ans après, ça reste frais (et perso la petite voix de Luisa m’émoustille toujours un chouia :)
PS : Hasard total, j’apprends la mort de NILDA Fernandez en rédigeant ces lignes…

A) Lay Love On You (J.D. Parker / Tanja)

B) Make Me Feel Alright (J.D. Parker / Tanja)

lien de secours

NOUVEAU LIEN : Emilhenco - EP (1963)

Emilhenco - EP (1963)
Suite à une demande... 😉

samedi 18 mai 2019

Anne-Marie David (1973)


1973
(Epic)
rip 33t 320k

⭐⭐⭐⭐

Divin !
Si je devais exprimer en un mot ce que j’ai ressenti à l’écoute de cet album d’Anne-Marie David, ce serait par cet adjectif.
La pureté de sa voix au service de chansons imparables. Merveilleusement écrites, arrangées et orchestrées. Une certaine innocence transparait à l’écoute, dû à la jeunesse de la chanteuse sûrement. Mais jamais je n’ai trouvé ces chansons nunuches. Par moment j’ai même pensé à Mannick. A ce genre de chanteuses réconfortantes. Qui te réconcilient pour un instant à l’humanité, dans ce monde qui en manque tant…
Sur ce disque vous retrouverez, en plus de l’incontournable n°1 à l’Eurovision, deux titres provenant de sa participation à la version française de « Jesus Christ Superstar » en 1972, « Que tout recommence » et « Chanson de Marie-Madeleine ».
PS : Et en 2011, c’était toujours aussi… divin. Live avec l’orchestre de René Coll :

- Comme une enfant


Comme un lien

jeudi 16 mai 2019

Sunday Funnies - 45t (1971)

1971
(Rare Earth)
rip 45t 320k
Sunday Funnies est un groupe méconnu de Detroit, signé par un sous label rock de Motown. Ils enregistreront deux albums produits par Andrew Loog Oldham (Rolling Stones, Marianne Faithfull, P.P. Arnold…). Le premier dont est extrait ce 45t a été réédité, mais je pense qu’il ne s’agit pas d’une version officielle.
« Walk Down The Path Of Freedom » est raccourci d’1mn par rapport à l’album. et les faces sont inversées sur le pressage français.
Ce 45t avec deux chansons aux ambiances différentes devraient convaincre les amateurs de Rare Earth, Steppenwolf, James Gang…

A) It's Just A Dream (R. Kosinski - R. Aitken)

B) Walk Down The Path Of Freedom (R. Aitken - R. Kosinski)


lien de secours

mercredi 15 mai 2019

The Motors - 45t (1978) + bonus

1978
(Virgin)
rip 45t 320k
Au départ je comptais proposer ce 45t principalement pour sa face B en concert (extrait d’un des tout premier du groupe).
Hors, en comparant le rip de « Airport » avec la version de l’album (et des innombrables compilations reprenant cette version), je me suis aperçu que la version du 45t était beaucoup plus courte. L’intro est un chouia rabotée, mais le mix doit être différent parce que le fondu à la fin est le même que la version longue.
Bon, à vrai dire cela a peu d’intérêt et c’est surtout de les écouter live qui est intéressant. Car ils étaient bons les bougres ! « Cold Love » y est un peu plus rugueux que sur l’album « 1 » (le bien nommé !) et je trouve du coup dommage qu’il n’existe pas de disque live.
Cependant, le fait que le groupe sache tenir une scène n’est pas surprenant, vu que Ducks Deluxe, le groupe pub rock du début des 70s comprenant deux futurs Motors, était rodé à l’exercice ! 

A) Airport

B) Cold Love (live)

Bonus :
- Airport (album version)
- Cold Love (album version)

Ici vous atterrissez sur le lien

lundi 13 mai 2019

Richard Barnes - Take To The Mountains (2007) + 7 Bonus


2007
(RPM)
rip CD 320k
(merci Gaby)

⭐⭐⭐⭐

Pour être complet il manque malheureusement « Suddenly I Know » ainsi que « I’m So Sad ». Les faces B de « Coldwater Morning » (1971) et « Could We Start Again Please » (1972). Mais également « Wer Weiß », la version allemande de « Go North ».
Toutefois, grâce à Gaby vous pouvez aujourd’hui, en plus des 45t récemment proposés, écouter cette rare compilation qui reprend en grande partie la discographie de Richard Barnes. Pour ma part une des plus belle découverte de ces derniers mois ! A ranger (mais pas tout de suite) entre The Marbles et Barry Ryan.

- Tomorrow Never Comes

En bonus, quelques titres oubliés :
- The Princess And The Soldier (face B du 45t « Woman Woman ») 1968
- Look Away (face A du 45t) 1968
- Mr. Inbetween (face B du 45t) 1968
- So I Will (face B du 45t « Go North ») 1970
- But It's Now I Need Your Love (face B du 45t « Take To The Mountains ») 1970
- (Richard Barnes & Dana Gillespie) Could We Start Again Please (From the Original London Cast Recording of « Jesus Christ Superstar ») 1972
- Heute Sind Es Keine Träume (version allemande du 45t « Take To The Mountains ») 1970

1 CD + 7 bonus = un lien
Ajout de « Suddenly I Know » (merci Gaby)

NOUVEAU LIEN : Les Love Hit's - I love hit vol.2 (1983)

Les Love Hit's - I love hit vol.2 (1983)
Suite à une demande... 😉

dimanche 12 mai 2019

Precious Wilson - 45t (1979)

1979
(Hansa / Barclay)
rip CD 320k
Premier single après Eruption, « Hold On I’m Coming » est paru hors album en 1979. Il sera ajouté en bonus à la réédition de l’album « On The Race Track ». « Hold On I’m Coming » est la reprise du single de Sam & Dave de 1966.
Sympathique, mais pas du niveau de l’immense « I Can't Stand The Rain », déjà une reprise, d’un single d’Ann Peebles paru en 1973. Ni de « One Wy Ticket », encore une reprise (1959), de Neil Sekada cette fois.
« Funky Dancer » est extrait de l’album. Titre que je trouve plutôt quelconque.
« Hold On I'm Coming » sautait une fois au milieu du disque. Alors plutôt que de me prendre la tête à tenter de sauver le rip, j’ai opté, pour les deux chansons, pour les versions CD du best of. Rigoureusement identiques.

A) Hold On I'm Coming (Hayes / Porter)

B) Funky Dancer (R.M. Ehrhardt / P. Wilson)


lien de secours

vendredi 10 mai 2019

Kiem - 45t (1987) + bonus


1987
(Epic)
rip 45t 320k
Voici un OSNI… les hollandais de Kiem, qui joue un jazz électronique expérimental (???), semblait destiné à un public assez confidentiel. Hors, deux ans après la sortie de « Keam », voilà qu’en est extrait « Moneyman », dans un nouveau mix, plus court. Ok, le succès ne sera pas énorme, mais « Moneyman » passera néanmoins pas mal en Belgique et dans le nord de la France. J’ai même eu l’occasion de les voir dans ma ville à l’époque, lors d’un podium organisé par la radio WLS. 
En bonus je vous ai mis la version de l’album. Perso je préfère le mix du 45t, plus direct et puissant, il gagne en efficacité.
« Don’t Stop » est extrait du troisième et dernier album, de 1987. Tout en gardant la touche décalée propre au groupe, il a un curieux côté rétro revisité.
A ma connaissance aucun des albums n’est dispo sur CD. Il n’existe pas de compilation non plus, et les morceaux sont très peu repris sur les compilations 80s. Dommage…  

A) Moneyman (version single) 3:31

B) Don't Stop 3:44

Bonus : Moneyman (version album) 6:16

Le lien avec bonus

jeudi 9 mai 2019

Peters & Lee - By Your Side (1973)


1973
(Philips)
rip 33t 320k
(Merci Doc)
Deuxième album du duo, paru dix mois après le premier :
Celui-ci est de même qualité, à savoir superbe. Dianne Lee était à la base une choriste de Peters, pour son single paru en 1970. Lui a commencé sa carrière dans les 60s. Elle abordant plusieurs domaines, actrice, danseuse et chanteuse.
Le disque s’ouvre avec l’adaptation de la chanson d’Aznavour « Les plaisirs démodées », sans les parties pop.
Perso, j’ai toujours adoré « United We Stand », premier single du groupe Brotherhood Of Man (première période). Chanson écrite par Tony Hiller et Peter Simmons. Tony Hiller étant également le créateur et producteur du concept Brotherhood Of Man.
Cette émouvante chanson est beaucoup reprise, ce qui se comprend à l’écoute. Ici les deux voix se complétant à merveille. Je pourrais me la passer en boucle :)

- United We Stand ⭐⭐⭐


Le duo qui enchante le lien

mardi 7 mai 2019

Adrian Gurvitz - 45t (1982) + Bonus


1982
(RAK)
rip CD 320k
Aussi sympathique et efficace soit le slow « Classic » et l’album de 1982. Je ne me voyais pas écrire une présentation en faisant l’impasse sur le parcours, à mon sens remarquable, d’Adrian Gurvitz. J’ai donc sélectionné quatre titres représentatifs de ses différents groupes, dont le redoutable hit « Race With The Devil », qui pour ceux qui ne connaissent que « Classic », risque de secouer un chouia ! :) 
Tout au long de sa discographie, Adrian a été associé à Paul, son frère. Un duo qui fonctionna à merveille ! Je recommande chaudement les albums estampillés Gurvitz, à mes yeux incontournables au rayon rock 60s-70s !

A) Classic (version single) (A. Gurvitz) version courte non reprise sur la réédition Magic

B) Runaway (A. Gurvitz) inédit, ajouté à la réédition Magic

Adrian Gurvitz - Classic (version album)

Gun - Race With The Devil (1968)

Three Man Army - Butter Queen (1970)

Baker Gurvitz Army - People (1975)

Graeme Edge Band - Lost In Space (1975)


L’éventail est dans le lien

lundi 6 mai 2019

Steve Wheeler - 45t (1978)


1978
(Festival)
rip 45t 320k
Steve Wheeler = Erick Bamy (qui co-signe la face B sous un autre pseudo, J. Dropper).
E. Johnson = Evelyne Johnson-Bamy.
D’ailleurs ce 45t était paru un an auparavant chez Barclay sous le pseudo Jim Droppers (le s n’est pas une faute de frappe ;)
Il est arrangé par Monsieur Jerry Butler. Une légende de la musique soul !
« Limelight » est à la base le thème du sublime, et très émouvant, film de Chaplin « Les feux de la rampe », sorti en 1952. En mode disco, la mélodie subsiste, mais l’aspect dramatique est nettement atténué !
« Super Dude » m’a fait penser à Billy Paul. Erick Bamy avait une voix suffisamment souple pour lui donner les couleurs qu’il souhaitait. Il a longtemps été choriste, et doublure voix, de Johnny Hallyday.

A) Limelight (C. Chaplin)

B) Super Dude (J. Dropper / E. Johnson)


lien de secours

samedi 4 mai 2019

Les Crévaindieu - Football (1978)


1978
(MFP)
rip 33t 320k
Aujourd’hui voici un vieux rip retrouvé au fond d’un DD. Il craque mais bon… ce n’est pas du Pink Floyd !
Le soleil devait taper dur le jour où j’ai acheté cet album sur la broc ! Je cherche encore ce qui m’a décidé à lâcher quelques ronds…
Je trouve ces vociférations pénibles ! Ok, ça correspond à une époque et d’ailleurs ce n’est pas sans faire penser au superbe film avec Patrick Dewaere « Coup de tête ». Mais bon… même au second degrés, en remettant dans le contexte, je bloque.
Ce n’est pas pour autant que je vais m’abstenir de proposer cet album. Je sais qu’il y a des amateurs de disques ayant pour thème le foot.
PS : Oubliez la première phrase, j’ai exhumer le vinyle afin de proposer un nouveau rip, propre comme un crampon de remplaçant ! 
Dois-je m’inquiéter de ma santé mentale ?… 😜

- Allez Lens

Le lien qui va droit au but

vendredi 3 mai 2019

Tommy James And The Shondells - 45t (1970)


1970
(Roulette)
rip 45t 320k
Pas aussi efficace que le fantastique « Crimson And Clover », extrait de l’album du même nom paru en 1969 et que les 2-3 autres tubes du groupe.
« She » (1970) provient du dernier album du groupe, « Travelin’ » (Disque rare en CD) et « Loved One » (1969) de l’album « Cellophane Symphony ».
Ce 45t se trouve sur la compilation « French 60's EP & SP Collection », chez Magic (mais elle coûte un bras aujourd’hui). Ou sur divers autres compilations pas trop difficile à dégoter (mais les titres souvent séparément). 
Les deux chansons ne sont pas mauvaises, mais je préfère quand le groupe est plus psyché. « She » est à la limite de la guimauve.

A) She

B) Loved One

lien de secours