lundi 30 novembre 2015

The Petards - 45t (1970)

1970
(Liberty)
rip 45t 320k
Je ne connais pas encore très bien ce groupe, mais ce 45t digne des Pretty Things m’incite à creuser de ce pas. Je n’aurai jamais deviné que The Petards était allemand. Paru sur le label Liberty, celui-ci sonne psyché rock, donc plutôt comme les groupes anglais et américains d’alors.
Les deux chansons sont extraites de l’album « Hitshock » (un jeu de mots ?). Et le seul moyen de retrouver les deux sur CD est d’acquérir le coffret 6 CD, qui coûte bonbon.
Le groupe formé en 1966 a été actif jusqu’en 1972. Puis c’est reformé en 2002. Avec les décès de Mick Brehmen (basse) en 2010 et de Bernd Wippich (chanteur/guitariste) en 2014, j’ai l’impression que là c’est terminé…
Bernd Wippich s’est également fait connaître dans les 70s comme chanteur du groupe Randy Pie.

A) Keep On (K. Ebert - H. Ebert)

B) Stone By Now (K. Ebert - H. Ebert)

lien de secours

Raymond Boisserie (25cm 1967)


1967
(Trianon)
rip 25cm 320k
Toute une époque ce format 25cm !, qui correspond à un mini album dans la durée.
Comme d'habitude il y a sur cette galette du bon craignos et du ringard vieillot. "Kilimanjaro", "C'est ma chanson" et "Winchester Cathedral" sont mes titres préférés. Mais j'aime les originaux à la base. "L'accordéon est dans le vent", qui se voulait... dans le vent justement, est aujourd'hui parfaitement ridicule. Mais au second degrés c'est à mon sens du bon craignos.
Je trouve la photo de pochette belle, car représentative de l'ambiance des bals d'alors. L'angle choisi avec les 3 plans et la perspective, les couleurs aussi. Ca donne presque envie d'y être ! :)

- Kilimandjaro

Les Boisserie sont vernis dans ce lien
Dans ce lien aussi

dimanche 29 novembre 2015

Tony Ronald - 45t (1971)

1971
(Biram / Philips)
rip 45t 320k
Voici la version originale du tube "Elle, je ne veux qu'elle" de Ringo (repris aussi, en anglais, par Ottawan et The Love Affair). Tony Ronald est mort en 2013, je viens de le découvrir en préparant ce post. C'est passé complètement inaperçu... Il faut dire que le gars n'est pas très connu en France. D'origine Hollandaise, il a principalement fait carrière en Espagne. Courte carrière, entre 1971 et 1974. Pour ceux qui ne connaissent pas, voici l'occasion de découvrir cette chanson très entraînante. Au rythme typique de ce début des '70. La face A existe certainement sur CD (plus souvent en espagnol à mon avis), mais pour la face B c'est moins sûr.

A) Get Me Some Help (Nelly Byl / Daniel Vangarde)

B) Once Upon A Time (José M. Morales)

lien de secours

En bonus, les images qui bougent avec Ringo dans son "beau" costume :

samedi 28 novembre 2015

Jesse Green - 45t (1977)


1977
(Red Bus / EMI)
rip 45t 320k
Aussi curieux que cela puisse paraître, « I Believe In You », présent sur l’album de 1978, ainsi que « I Have Won You Babe », un inédit, sont introuvables en CD. Pourtant ce renversant slow, « I Believe In You », n’est paru qu’un an après le tube « Nice & Slow ». Trop différent au point de déconcerter ceux qui avaient accroché à « Nice & Slow ?… Il est vrai que « I Believe In You » est purement orchestral, alors que « Nice & Slow » groove grave. Il n’empêche que cette face A est à (re)découvrir, vraiment.
« I Have Won You Babe », est de facture soul classique. Bon morceau également.
Jesse Green est un one-hit wonder comme il y en a tant. Mais dans son cas, c’est dommage, car il y a des pépites dans sa discographie.

A) I Believe In You

B) I Have Won You Babe

lien de secours

vendredi 27 novembre 2015

Gérard Stern - 45t (1973)

1973
(Vogue)
rip 45t 320k
Gérard Stern est une récente découverte. Et comme je trouve ces deux chansons épatantes, je pense que je vais au maximum compléter sa discographie.
Epatantes, bien que différentes. En face A, un titre sautillant et coquin, qui fait penser à Michel Polnareff. Et en face B, un morceau aérien, au texte ironique, magnifique, dans le style de Nicolas Peyrac.
J’aurais pu citer Sheller aussi. Bref, aussi bien musicalement que vocalement, Stern n’est pas un branquignol ! Pas étonnant de voir qu’il a par la suite travaillé pour le gratin de la variété. A tendance bon craignos parfois, comme Nestor, par exemple.

A) Je t'aime nue (G. Stern - D. Barbelivien)

B) Les petits Verlaine (J.-M. Roberts - G. Stern)

Direction musicale : Hervé Roy
lien de secours

jeudi 26 novembre 2015

The Metros - 45t (1969)


1969
(1-2-3 records / Capitol)
rip 45t 320k
Disque très rare. Peut-être resté à l’état de disque promotionnel. Je n’ai trouvé aucune info sur la toile concernant The Metros. Mais par recoupement il est possible que celui qui signe les chansons soit Edward S. Thomas Jr., un songwriter très productif en matière de soul dans les années 60-70. Parfois avec Bobby McRee, qui produit ici ce 45t.
« If You Can Feel » est un bijou. Comment un tel morceau a pu rester obscur, ça me dépasse ! Il est parfait. La mélodie est imparable émotionnellement et le duo de chanteurs soul se complète à merveille. 
« The Dampness From Your Kiss » est un rhythm and blues de facture classique. Bon morceau, mais moins marquant par rapport à « If You Can Feel ».
PS : Si quelqu’un a des infos sur ce groupe, et qui se cache derrière, qu’il n’hésite pas à commenter ;)

A) If You Can Feel (Ed Thomas)

B) The Dampness From Your Kiss (Ed Thomas)

Produced by : Bob McRee and Staff For Bill Lowery Productions
lien de secours

Ramsès Ballet - 45t (1977) + bonus

(rkm)
rip 45t 320k
(merci Doc)
Ne croyez pas que j’ai peur du Lou ! Non, si je laisse le Doc en parler, c’est qu’il le connaît bien l’animal. Au point de lui avoir aménagé une place spéciale dans sa bergerie. C’est dire !

Lou Deprijck, Aaahhh ! Le Lou !
Le monsieur est une institution à lui tout seul.
Il créa début des 70's Two Man Sound avec Pipou (le plus latino de la bande) et Dan Lacksman (célèbre Organiste moog et pionnier belge du synthétiseur dois-je le rappeler)
Le Lou ayant de grandes dents et de grandes ambitions, décida qu'il apporterait un petit plus au déjà tube "Egyptian Reggae" de Jonathan Richman & The Modern Lovers de 1977, groupe pré-punk !!
Comme ce n'est pas encore l'heure de façonner les "Hollywood Bananas" qui arriveront en 1979, et que, ce n'est pas trop le son de Two Man Sound non plus, il crée un nouveau concept : Ramsès Ballet, le temps d'un unique 45t.
Il reprend donc cet instrumental (génial) à l’été 1977, mais il lui faut une face B ! Qu’à cela ne tienne, il a justement une démo disco et l'intitule "Ramsès Theme", of course !
Seulement voilà, la face A étant un (tout petit) peu un copier-coller de l'original, les DJ et radios, lui préfèrent la face B (Instrumentale aussi)
Le Lou ayant les dents (définitivement) très très longues, se dit que le Two Man Sound pourrait bien lui rapporter des sous-sous avec ce titre !
Fin 1977 sort donc... "Que tal America" en maxi uniquement et... bingo sur le dance-floor ! Le single sera édité quelques mois plus tard en 1978.
Le Lou a beaucoup bossé en cette fin de 70's, il aura le nez fin en jetant son "Ca plane pour moi" dans les cheveux peroxydés du Plastiiiic, car là non-plus le Two Man Sound ne pouvait dignement pas l'interpréter ! Et donc il trouva que ce jeune garçon qui nettoie le studio et ayant déjà une groooosssse carrière avec Hubble Bubble correspondait mieux au titre, on connait la suite !
Le Disco battant son plein, le reggae émergeant bien, bon, allez, il recrée un nouveau monstre qui va le libérer du Two Man Sound, "Lou & The Hollywood Bananas ».
Place au Ska, au délire pop mais avec des voix féminines et... au reggae, avec le tube "Kingston". Là on est déjà en..1979
Le Lou qui ne rate aucune occasion va se faire un joli compte en banque.
Aujourd'hui, il vit en Thaïlande et revient quelques fois dans son plat pays pour ne pas se faire oublier. En 2014 il sort même un CD à la gloire des diables rouges. Ce CD (que j'ai évidemment) est une pièce rare (vu les prix sur le net).
PS : Je t'ai ajouté la première version de "Que Tal America" de 1977 (maxi donc) pour comparer avec la face B (édifiant).

A) Ramsès Ballet - Egyptian Reggae

B) Ramsès Ballet - Ramsès Theme

BONUS :
- Jonathan Richman & The Modern Lovers - Egyptian Reggae

- Two Man Sound - Que Tal America

mercredi 25 novembre 2015

Tony Bram's - Spécial Top 10 FM vol.21 (1987)


1987
(Comet)
rip 33t 320k
Hormis la pochette ridicule, il y a la sélection. Qui en s’y penchant est… heuuu… idem. J’exagère à peine, car en dehors du « Pull-over blanc » de Graziella de Michèle et à la limite «  Même si » de Marc Lavoine, le choix des reprises n’est pas terrible. Ca commençait à devenir navrant en 1987 au niveau de la pop. Mais malgré la pauvreté des chansons, l’orchestre réalise l’exploit de surpasser l’original sur « Bella Vita » de David et Jonathan. Il faut dire qu’il partait de très bas.
Devant ce constat navrant, vous pourriez vous dire qu’on se rattrapera avec quelques versions craignos. Même pas ! Les seuls surprises étant les chanteurs pas ressemblants sur « Djemila des Lilas », de Jean-Luc (j’savais pas, elle faisait 18) Lahaye et « Même si » de Marc Lavoine.
Pour finir, ajouter que le son est nickel et le pressage soigné est presque dérisoire…
PS : Si je cartonne avec une présentation aussi affriolante… c’est que vous ne prenez pas mes présentations au sérieux. Et vous avez bien raison ! ;)

- Le pull-over blanc

Le lien au top

mardi 24 novembre 2015

Carol Ray Band - Maxi (1983)


1983
(Sun Melody / CBS)
rip Maxi 45t 320k
Adaptation à la sauce 80s d’un morceau de Johnny Rivers datant de la fin des 60s.
Finalement la version de ce maxi de 1983 a plus mal vieilli, à mon sens, que celle de Johnny Rivers. Ce qui est le cas de beaucoup de productions avec synthé à deux balles de ces années là. Et c’est encore plus marquant sur les reprises.
Pas que ce soit mal interprété, ni mal produit, mais le résultat sonne aujourd’hui ringard.
Pour l’anecdote, le nom Carol Ray Band est un mix de Carol Rowley, la chanteuse de ce disque (une choriste à la base), et de Raymond Donnez (Don Ray). Ce maxi est extrait d’un album, qui restera sans lendemain.
La face B est pour moi plus intéressante, car c’est une composition originale, soul funk.
En fait, une partie de l’équipe qui a bossé sur ces morceaux fait partie du groupe de Cerrone.

A) John Lee  Hooker + J.L.H. 83 (Johnny Rivers / Don Ray) 7:06

B) Let's Our Love Thaw Out (Don Ray / A. Wisniak / C. Rowley) 4:32

lien de secours

Frédéric Lecoultre - 45t (1970)


1970
(CBS)
rip 45t 320k

/!\   ATTENTION CRAIGNOS FORCE 10   /!\

Les chansons de ce zigoto sont indescriptibles… Mais, sachant qu’un de ses succès à pour titre « J’ai un poêle à mazout » et qu’une autre de ses chansons se nomme « Mac et Kate (ou légende écossaise) ». Il est facile de deviner le contenu de son répertoire ! Le gars ferait un tabac dans l’émission de Patrick Sébastien « Les années bonheur » ! Aujourd’hui ce genre de chansons n’existe quasiment plus, à part Sébastien, qui s’y risque encore, non sans problèmes. Mais par le passé il y avait des spécialistes, Pierre Perret en tête. Georges Brassens aimait bien également titiller les coincés. Tout comme Henri Tachan.
« Ah ! quelle famille » me fait penser à Boby Lapointe. Pour le texte… Comprend qui peut !, comme aurait dit ce dernier.

A) Si tu touches à mon oiseau

B) Ah ! quelle famille

lien de secours

lundi 23 novembre 2015

Koxo - 45t (1982)


1982
(Barclay)
rip 45t 320k
Koxo, c’est deux 45t. Donc en dehors des compilations des tubes de l’époque ou thématiques, vous aurez peu de chance d’entendre ce hit disco funk un peu oublié. 
Mais ce qui m’intéresse ici, c’est l’instrumental. Le genre de face B qui reste toujours inédite en CD alors qu’elle réserve parfois de bonnes surprises. Comme celle-ci, avec l’ajout d’un piano et d’une guitare électrique, du meilleur effet. Le mix a été retravaillé, ça s’entend.
Pas essentiel, c’est de l’italo disco, mais intéressant néanmoins.

A) Step By Step

B) Step By Step (instrumental)

lien de secours

dimanche 22 novembre 2015

Romain Ruel - 45t (1979)


1979
(Aavalanche / Discodis)
rip 45t 320k
Je ne peux pas dire que l’info soit renversante, mais j’ai appris en cherchant des renseignements que Romain Ruel (Ruer parfois) était le père de la chanteuse Elsa. On le retrouve d’ailleurs dans les crédits de ses chansons (de son vrai nom, Lunghini). 
Est-ce que les disques du père sont plus rock’n’roll que ceux de la fille ? Ben non… C’est le même genre de variété, un peu trop lisse à mon goût.
Apparemment le gars est également acteur, photographe, musicien… Et ce n’est pas surprenant de le retrouver aussi sur les disques de Marlène Jobert, vu que c’est le beau-frère.

A : Va danser (Pierre Delanoë - R.L. Forlai - J.F. Reverberi)

B : 3 mandarines (Boris Bergman - Romain Ruel)

lien de secours

samedi 21 novembre 2015

Dennis Coffey - Back Home (1977)


1977
(Westbound Records)
rip 33t 320k
Ok, il n’y a pas un gramme de craignos dans cette galette. Alors pourquoi la proposer sur le blog ? D’abord parce que ce guitariste est très talentueux. Ensuite parce qu’il est injustement méconnu. Et pour terminer, aussi surprenant que cela puisse paraître, parce que ce disque est introuvable en CD.
Ce musicien est ce qu’on nomme un requin de studio (Wilson Picket, Four Tops, The Temptations…), mais il a également enregistré de sublimes albums instrumentaux.
Après des débuts dans l’esprit psyché funk style Jimi Hendrix, celui-ci évolua au gré des tendances musicales pour arriver à « Back Home », album jazz soul, légèrement disco, mais pas trop. Le mieux est d’écouter l’extrait, car je sais que le terme disco peut en rebuter certains.

- Back Home

Le Coffey chaud est dans le lien
Le Coffey chaud est aussi dans ce lien

Nestor - 45t (1983)

1983
(ibach)
rip 45t 320k
(merci Doc)
Adaptation de la scie du groupe hollandais The Shorts. Groupe dont on ne se souvient finalement que de cette chanson. Voici l’adaptation de Nestor. La marionnette qui chante comme une voix passée à la machine à chanter juste, mais sans la machine.
A noter que Patrick Sebastien en a récemment remis une couche en adaptant à son tour « Comment ça va ? ». Question à laquelle je répondrai « Bien, tant que tu ne chantes pas !».
« Nos amis les bêtes » me disait quelque chose… Et c’est au bout de plusieurs écoutes (si c’est pas du professionnalisme ça !) que j’ai retrouvé à quelle chanson elle ressemblait. A « Vie sauvage » d’Antoine. C’est drôlement intéressant ce je vous annonce, n’est-ce pas ?… :)))

A) Et Toi, Comment Ca Va ? (Eddy De Heer / H. Ibach - Cl. Lemesle)

B) Nos Amis Les Bêtes (G. Florian - C. Algarra / H. Petrucci - G. Florian)

vendredi 20 novembre 2015

Gérard Lenorman - 45t (1981)


1981
(Carrère)
rip 45t 320k
Gérard Lenorman a eu énormément de succès dans les '70 et '80. Vous pensez logiquement qu'on trouve facilement ses chansons sur CD. Que nenni ! Par exemple ce 45t paru hors album. Complètement oublié ! La face A ne figurant que sur 3 compilations vinyles du début des '80. Et la face B... nulle part.
Ces deux chansons ne sont pas mauvaises, mais ne sont pas renversantes non plus. Il est toutefois curieux d'entendre, en 1981, l'influence du tube de Procol Harum "A Whiter Shade of Pale" sur l'intro de "Entre Provence et Normandie".

A) Entre Provence et Normandie 4:14

B) Y'a plus d'amour 4:39

jeudi 19 novembre 2015

Roger Danneels - Hammond Hits (1980)

1980
(Dureco Benelux)
rip 33t 320k
Bien que ce disque soit à l'orgue Hammond, nous le devons à l'accordéoniste belge Roger Danneels. Un de ses derniers enregistrements sûrement, le gars étant mort en 1983. On trouve malheureusement peu de renseignements sur lui...
A l'écoute, contrairement à ce que pourrait laisser espérer la pochette, on a droit à un bon orchestre de kermesse. Mais qui s'attaque quand même à du lourd. ABBA, Village People et la B.O. de Xanadu, ce n'est pas d'la p'tite bière ! Le son est top et restitue à merveille l'ambiance "comme à la maison" de l'orchestre. Pas d'effets inutiles.
Même les titres moins connus sont craignos à souhait. "Visite" par exemple, est jubilatoire de ringardise ! :)

01 Xanadu
02 Cara mia
03 Un sentimental

04 Dance A Little Tango With Me
05 Visite
06 Martha
07 Sri-Lanka... My Shangri-La
08 Can't Stop The Music
09 I Have A Dream
10 Sun Of Jamaica
11 Pierrot
12 Aimer la vie
13 Winner Take It All
14 Fuengerola Waltz

L'Hammond Hits (phalloïde) est dans le lien
ou dans ce lien

mercredi 18 novembre 2015

Lally Stott - 45t (1971)

1971
(Philips)
rip 45t 320k
Lally Stott n’aura pas eu le temps de profiter longtemps du succès. Ayant perdu la vie en 1977, dans un accident alors qu’il roulait paisiblement à vélo. Il n’avait que 32 ans.
C’est sûrement pour ça que je n’avais jamais entendu parlé de lui. Et à l’écoute de ce 45t, je me dis que c’est vraiment dommage qu’il soit oublié. Car le gars avait un réel don pour écrire des chansons hyper accrocheuses.
D’ailleurs c’est à lui qu’on doit le tube inoxydable « Chirpy Chirpy Cheep Cheep », par Middle of the Road, mais chanté aussi par lui-même. En fait il a également co-signé quelques autres tubes de Middle of the Road, dont « Samson and Delilah », « Sacramento ».
Il a sorti un seul album en 1971, pas réédité à ma connaissance, où l’on retrouve les deux titres de ce 45t, mais aussi « Chirpy Chirpy, Cheep Cheep ». Celui-ci coûte bonbon, malheureusement. Voici toujours ce 45t, histoire que vous vous fassiez une idée du zig.

A) Jakaranda (Stott)

B) Love is free, love is blind, love is good (Stott)

Arranged and produced by L. Stott

lien de secours

Santiana - 45t (1975)

1975
(Boona Music / Carrère)
rip 45t 320k
Comme pour le 45t proposé l’année dernière, celui-ci donne à entendre du simili Ringo. Ce n’est pas mauvais, pour ceux qui apprécient la variété bien arrangée et orchestrée. Mais les chansons en elles-mêmes ne sont pas, à mon sens, exceptionnelles.
Craignos surtout pour le côté désuet du style. Je suis friand des cordes, des cuivres, des chœurs… même sur ce genre de production un peu légère.
Santiana est de ceux qui sont parfaitement ignorés du CD. Raison de plus pour en parler ici. « Ou pas… ». Oui, je sais :)

A : Miss America (Michaële - Lana et Paul Sebastian)

B : Si tu as besoin d’un ami (Michaële - Lana et Paul Sebastian)

Arrangements: Jean-Claude Petit (A) et Bernard Estardy (B)
Studio : C.B.E.
Ingénieur du son : Bernard Estardy

lien de secours

mardi 17 novembre 2015

Aimable - Le bal à Aimable vol.3 (1971)


1971
(Mondio Music)
rip 33t 320k
J’ai failli me dire en regardant la pochette que ce n’était pas idiot de marquer son nom sur son instrument.  Au cas où il se perdrait, ses parents pourraient ainsi rapidement le récupérer à l’accueil. Mais vu son âge, n’est-ce pas ridicule ?… En plus, heureusement qu’il s’appelle Aimable et pas Bourru ou Hargneux !
Je ne parlerai pas de l’horrible effet de dédoublement à deux balles. Ni de la chemise.
Passons plutôt au contenu, avec tout d’abord une sélection qui sort de l’ordinaire, comprenant des titres peu repris (chantés ou en versions instrumentales). Je pense au super craignos « J'ai un poêle à mazout » de Frédéric Lecoutre, « Gaï Gaï Eli Gaït » de Peter Lelasseux ou « Le cœur volcan » de Julien Clerc, par exemple.
Le son et l’interprétation sont très bons. Je pense que les conditions d’enregistrement étaient bien live, mais en studio. Et que les applaudissements ont été ajouté après (une pratique courante, qui est un secret de polichinelle). Pour preuve les fondus en fin de morceaux. Je n’ai jamais entendu ça en concert, mouarf !
J’aime beaucoup « L’Arsène », d’une belle délicatesse. Chanson interprétée par Jacques Dutronc sur la B.O. du feuilleton. Mais pour l’extrait mon choix s’est porté sur le morceau des Poppys. Que j’imaginais mal à l’accordéon, mais qui s’avère aussi pop. Une bonne surprise !

- Non, non, rien a changé

Le lien qui mène le bal
Le lien qui mène aussi le bal

Marc Charlan - 45t (1978)

1978
(Philips / Phonogram)
rip 45t 320k
Oh que v'là du bon craignos'n'roll ! Marc Charlan est, comme Patrick Topaloff, déjà très apprécié des amateurs de chanteurs décalés, je le sais... Mais reste méconnu du grand public. Correspondant à 100 % à l'esprit de ce blog (jusque la pochette). Il était temps de vous en proposer. 
A noter qu'en matière de jeux de mots (laids), la face B est gratinée !

A : J’ai la fièvre (J.M. Vignon - Francis Andrieux)

B : I go, porte thank you (J.M. Vignon - Francis Andrieux)

Arrgts et dir. orchestre : Hervé Roy
lien de secours