dimanche 16 décembre 2018

Lenny Kuhr - 45t (1973)

1973
(Philips)
rip 45t 320k
« Vivre » a été chanté en anglais par Peters and Lee, « Welcome home ». Puis chanté par Les compagnons de la chanson, « Welcome l’ami ». Le texte étant différent de la version de Lenny Kuhr.
Cette chanson a été un succès internationale. Il faut dire qu’elle a une mélodie imparable, universelle comme certaines chansons des Beatles ou de Simon and Garfunkel, notamment.
« Pas une larme » est tout aussi belle. Lenny Kuhr a vraiment un répertoire adapté à sa voix, qui rend l’écoute particulièrement touchante. Je la rapprocherai de Nicoletta et Eva.
Comment, je me répète ?… Ah oui ! :)

A) Vivre (S. Beldone / J. Dupré)
B) Pas une larme (J. Fredenucci / J. Schmitt)

Arrgts : Raymond Donnez

lien de secours

samedi 15 décembre 2018

Roger Sylvain Lecerf - 45t (19??)


19??
(Disques Sylvain)
rip 45t 320k
Voilà le genre d’autoproduction que j’aime dénicher ! Un disque sans références auxquelles se raccrocher. Enigmatique même, car avec Roger Sylvain Lecerf de l’ile d’Aix (209 habitants), on est très loin de la star mondiale ! Ce qui n’enlève rien à son talent, évidement.
Et quelle belle surprise ce 45t ! Roger Sylvain chante et gratte plutôt bien. Contrairement à ce que j’imaginais, il est plus proche de Graeme Allwright que du chant de marins. D’ailleurs « Le bistrot de la fumée » propose une autre adaptation de la chanson de Pete Seeger « Waist Deep In The Big Muddy », qu’avait déjà adapté Graeme Allwright sous le titre « Jusqu’à la ceinture ».
« Paré à virer » est un chant de marins, que je connaissais sous le nom « Le port de Tacoma » par Hugues Aufray. Chouette version également !
« Mon vieux bateau » est je pense la seule chanson écrite et composée par le chanteur. Elle m’a fait penser à un chanteur que j’ai proposé récemment Jean-Claude Rémy. L’ambiance, l’interprétation. Encore une jolie (et longue) chanson !
Bref, ne vous arrêtez pas à la pochette et au faux air de Pompon (l’humoriste de La classe) de Roger Sylvain Lecerf ;)

A1) Le bistrot de la fumée

A2) Paré à virer

B) Mon vieux bateau


lien de secours

vendredi 14 décembre 2018

Love and Music - 10 Rétro Hits (1980)


1980
(System Disco)
Rip 33t 320k
Avec les disques de Love & Music j’ai déjà eu ce doute, à savoir que certaines versions sont tellement proches des versions originales que je me demande si ce ne sont pas les mêmes artistes, voir carrément les versions originales qui sont proposées… Sur « J'ai tant besoin de toi » (Crazy Horse) et « Tu sais si bien dire je t'aime » (Christian Adam) c’est très troublant ! Le studio Swan étant basé en Belgique, je persiste à croire qu’il y avait une connexion entre les musiciens jouant sur ces disques et les artistes ici repris. Par contre, plus énigmatique encore, sur « Et surtout ne m'oublie pas », la voix semble être celle d’Alain Delorme, mais la musique parait réenregistrée.
Sinon pour les autres titres, pas de doute ce sont bien des reprises.
« La chenille » est marrante avec son rythme ska.
A noter, l’erreur indispensable à tout disque bon marché qui se respecte (Si si, vous avez bien lu, qui se respecte !), « Shoop shoop va l'embrasser » est en fait « A présent tu peux t’en aller » sur le disque. J’ai volontairement laissé l’erreur dans le tag :oP

- Et surtout ne m'oublie pas


Le lien qu’on oublie pas

jeudi 13 décembre 2018

Tony Canal - 45t (1976)

1976
(Force 4)
rip 45t 320k
Tony Canal, décédé en 2016, n’a pas un parcours simple à suivre. En dehors de ce 45t, il y a juste un album de reprises en 1977, qui me tente bien d’ailleurs. 
Sinon, il y a une participation au premier album du groupe de jazz rock Zoo. Avant qu’il ne devienne un des musiciens de Joe Dassin. Puis directeur artistique au Club Med. C’est peu comme infos, mais c’est tout ce je peux donner.
Concernant ce 45t, les faces A et B sont en fait signés Noé Willer. Ferban étant un de ses pseudos.
« Harry's Trumpet » est co-signé H. Verchures = Harry Williams Verchuren. Fils de l’as du piano à bretelles.
Musicalement, les amateurs de Borelly vont se régaler avec « Love In Space ». Qui fait entendre un instrument étrange… De la trompette subaquatique ?
Perso j’ai une petite préférence pour « Harry's Trumpet », qui est dansant et délicieusement craignos ! On dirait un générique télé de l’époque :)

A) Love In Space (N. Willer)

B) Harry's Trumpet (Ferban / H. Verchures) ⭐⭐⭐

Arrgts : Tony Canal (A)

lien de secours

mercredi 12 décembre 2018

Claude Michel - 45t (1975)

1975
(Vogue)
rip 45t 320k
(merci Gaby)
J’avais rippé ce 45t il y a longtemps. Le blog n’existait pas encore. Je comptais faire un nouveau rip, car à l’époque je n’avais pas un super matos. Mais v’là t’y pas que l’ami Gaby me l’envoie sans crier gare. Coooool !, ça m’évitera d’enfiler ma tenue de spéléo pour remettre la main dessus :)
La particularité de ce 45t est l’adaptation du hit de Ben E. King « Stand By Me » à la sauce chanteur romantique 70s. Autant dire que la soul, je la cherche encore… Par contre le vibrato est lui bien présent. Impossible de le rater ! De là à parler de vibrant hommage…
En face B « Toi et moi » reprend tous les clichés de la variété de l’époque. Sans oublié le… fameux vibrato ! Sans déc’, il était mal chauffé le studio d’enregistrement ?!?

A) Je m'ennuie de toi (King - Glick - Marzano)

B) Toi et moi (Marzano - Bulle)


lien de secours

mardi 11 décembre 2018

The Spotnicks - N°4 (1966 rééd. 1976)


1966 rééd. 1976
(President)
rip 33t 320k
« Ode To Dawn », bien qu’annoncé sur la pochette était absent de mon pressage. Perdu dans le cosmos ?… Déjà que le disque est court ! (30 mn et des soupières). Je l’ai donc ajouté, évidemment.
Ok, l’album a un temps été réédité avec bonus par Magic. Mais comme je le répète, le but du blog est la (re)découverte. Donc si le disque vous plait, libre à vous d’acquérir la réédition (d’occasion à présent) ou de garder le rip du vinyle si le budget ne vous le permet pas. Mon disque étant neuf et le pressage nickel, vous pourrez cependant apprécier les morceaux dans de bonnes conditions ;)
Sinon, je pense qu’il est inutile de présenter le groupe qui est l’équivalent suédois des Shadows. Les costumes admirablement kitsch en sus !

- Husky


Les Deschiens habillent aussi le lien

lundi 10 décembre 2018

Line et Willy - 45t (1971)

1971
(Az)
rip 45t 320k
(merci Doc)
Il y a deux ans j’avais partagé, avec un enthousiasme mesuré, un EP de Line et Willy. Alors, quand le Doc m’a proposé ce 45t, honnêtement je l’ai au premier abord écouté par principe. Hors, bien qu’on les reconnaisse instantanément, cinq années sont passées et je ne trouve plus le duo aussi désuet qu’en 1966. Pourtant l’évolution n’est pas flagrante. Est-ce dans l’interprétation, les arrangements… Un peu des deux sûrement. Et le choix des chansons aussi. Ceci dit, Line et Willy me font toujours penser à Nana Mouskouri et Jean Ferrat !

A) Un jour, un printemps (J.M. Rivat - F. Thomas - Ph. Monet)
B) L'espérance folle (Guy Béart)

dimanche 9 décembre 2018

Shooting Star - Un hommage à Christophe Aubert (1996)


1996
(CNR Music)
rip CD 320k
Ancien guitariste de l’excellent groupe Warning (et juste avant d’Hallyday, en 1979). Christophe Aubert joue sur les trois albums, tous réédités à présent.
En 1993 il enregistrera un album solo, « Rêve d’un rêve ». Mais sa mort en 1994, à 35 ans, dans un accident mettra brutalement fin à ses projets.
Aujourd’hui introuvable. Je ne suis pas sûr que cet album hommage a été bien distribué à l’époque de sa sortie. Quelques titres de celui-ci seront repris en bonus sur la réédition de « Métamorphose » en 2015.
On retrouve dans Shooting Star des inédits, LE tube de Warning en live et des reprises. Participe à l’hommage Nono, Patrick Rondat, Pascal Mulot, Didier Bernoussi, Jérôme Aubert, Deborah Lee, Vulcain…
Pour ceux qui ne connaissent pas Warning, ce sera peut-être l’occasion de découvrir le groupe à travers son guitariste. Et pour les autres de compléter la discographie avec cet album méconnu.
PS : Pour écouter l’extrait dans de bonnes conditions, cliquez sur le titre.

- Fire Fire (version instrumental)


samedi 8 décembre 2018

Jairo - 45t (1979)

1979
(I.B. records / RCA)
rip 45t 320k
A part les succès « On se reverra » et « Les jardins du ciel », qui sont restés dans les mémoires, le répertoire de Jairo est à redécouvrir. Beaucoup de chansons sont marquées par la musique argentine, mais au détour de 45t un peu oubliés, en fonction des collaborations, on trouve des titres intéressants, parfois surprenants.  
Comme « La petite fille sous les étoiles », de la variété à l’ancienne, dont la musique est signée du chef d’orchestre Caravelli. Je pense que c’est l’unique fois. Et les paroles de Michel Jourdan, qui écrira quelques autres chansons pour Jairo.
« Viva el sol » contraste. J’aime bien les chœurs gospel pop 60s.
Comme toujours Jairo est vocalement parfait. Mais j’ai l’impression que le public à l’époque attendait de lui des chansons gaies et dansantes…
A présent, si vous appréciez ces titres et voulez les retrouver sur CD, ils sont disponibles sur l’anthologie des titres français 1977-1984.
PS : Pour écouter les chansons dans de bonnes conditions, cliquez sur les titres.

A) La petite fille sous les étoiles (M. Jourdan / C. Caravelli)
B) Viva el sol (Jairo)

lien de secours

jeudi 6 décembre 2018

V.A. Ruby Tuesday (34 versions) Vol.1


Cette compilation date de quelques années. Ayant envie de la proposer sur le blog, j’ai décidé de la remanier et d’y ajouter d’autres versions, si possible. Et contre toute attente j’ai déniché huit versions supplémentaires !
Je ne me souviens pas pourquoi je me suis mis à chercher toutes ces versions, mais comme j’aime énormément Melanie et Nazareth, ces deux reprises ont dû constituer, avec bien sûr  la version originale des Rolling Stones, le début de la collecte.
Je connaissais également je pense l’adaptation impeccable de Richard Anthony (comme toujours) et la version de Caravelli.
Mais dans cette démarche, je sais quand ça commence mais jamais quand ça fini, tant ces classiques de la musique peuvent être des puits sans fond…
L’origine de la chanson semble trouble. Créditée M. Jagger - K. Richards, certains témoignages parlent de Keith Richards comme unique créateur de la chanson, quand d’autres parlent d’une mélodie apportée par Brian jones. Une chose est cependant évidente, cette chanson pop baroque avec sa flûte et son violoncelle, est un bijou. Parue en janvier 1967 en face B du rock « Let's Spend the Night Together ». Coup double pour Stones !