vendredi 2 décembre 2016

Eric Toussaint - 45t (1987)


1987
(EMI)
rip 45t 320k

< < <  ATTENTION CRAIGNOS FORCE 5  > > >

Du grand n’importe quoi ! Décalé et sonnant très kitsch 80. Donc le parfait bon craignos !
Toussaint porte mal son nom car c’est de la bonne humeur qu’il diffuse. Dommage que sa discographie se limite à ce 45t, car le zigue à une bonne voix et dans le genre c’est bien produit.
Le disque est paru en 1987 sous différentes pochettes, ce qui est souvent le signe que celui-ci ne s’est pas vendu la première fois… et qu’on croise les doigts pour qu’il attire l’œil avec un nouvel emballage. 

A) Tyroll Rock

B) Tyroll Rock (version instrumentale)

lien de secours

Damien - 45t (1983)


1983
(Carrère)
rip 45t 320k
Noël, c’est la joie de se retrouver en famille autour d’un bon repas, la neige et son manteau blanc, le sapin, les illuminations dans les rues, l’excitation des enfants à l'attente des cadeaux… Noël, c’est aussi la fête !
Alors si cette période de l’année vous donne bon moral, n’écoutez surtout pas le disque de Damien ! « Le noël des mamans » vous le mettrait dans les chaussettes. Il y a mieux comme cadeau, non ?…
Cette chanson c’est « Les roses blanches » ou « Les crayons » version 80s. Là vous me direz, vu le titre, « Super Damiano » est sûrement plus festif. Oui, mais il ne faut vraiment pas être difficile car si ce n’est pas du remplissage, ça y ressemble drôlement !

A) Le noël des mamans (M. Jouveaux - L. de Suza / P. Auriat)

B) Super Damiano (M. Jouveaux - L. de Suza / G. Daguerre)

Arr. : Gérard Daguerre
Réal. : P. Auriat

lien de secours

jeudi 1 décembre 2016

International Disco Band & Singers - Non Stop Dancin' Vol.3 (1981)


1981
(Score)
rip 33t 320k
« All Those Years Ago » de George Harrison, un tube en France ?!? Idem pour « Keep on Loving You » de REO Speedwagon. Les deux versions étant fidèles.
Surprenant de voir repris « Mind Of A Toy » de Visage. Je suis pourtant fan du groupe, mais j’avais complètement oublié que ce titre était paru en single. Ici la voix de canard du chanteur rend l’écoute pénible.
« Lately » de Stevie Wonder, encore un succès… mais ailleurs sûrement. Version très proche également.
En face B, heureuse surprise d’y trouver une reprise d’Eddy Grant, « Can't get enough of you ». Il ne doit en exister beaucoup de ce chanteur. Version tout à fait honorable ici.
Arrive deux morceaux particulièrement périlleux ! « Ai No Corrida » de Quincy Jones et « Just The Two Of Us » de Bill Withers. Avantage à la seconde, qui est aussi belle que l’originale !
« Seven Tears » est du Goombay Dance Band. Je pensais que c’était de Boney M tellement ça y ressemble. Reprise à l’identique ici.
Pour terminer la face, enfin une version à deux balles ! Il faut que ça tombe sur Phil Collins… Car remplacer les cuivres par du synthé, ça a toujours un effet bon marché.
En extrait, j’ai retenu la reprise qui me semble la plus intéressante. Vocalement et musicalement la version de « Kids in America » se différencie de celle de Kim Wilde sans la dénaturer.
Pour ce dernier volume comme sur les précédents, pas de gros ratages. Mais des versions souvent proches des originaux. Trop peut-être… Le point le plus positif étant de trouver dans la sélection de ce coffret des titres méconnus, ayant fait un passage rapide sur les radios.

- Kids in America (La fin est brutale car les titres s'enchainent) 

Le lien qui fait une dernière fois péter le Score

mercredi 30 novembre 2016

Jean Naty - Chants et rythmes n°8 (1974)

1974
(Armand Colin Bourrelier)
rip double 45t 320k
Le bon craignos peut faire rimer kitsch et ludique. La preuve avec ce double 45t alliant chansons et démonstrations d’instruments anciens. Perso ça me rappelle ma scolarité, mais pour un môme d’aujourd’hui je pense que l’écoute doit sonner préhistorique :)
Apparemment Jean Naty était un spécialiste de ce qu’on appelle l’éveil musical. Il y a consacré sa vie. Dans le genre je connais un peu plus Steve Waring. Des gars qui prouvent qu’on peut s’adresser à des enfants sans que ce soit gnagnan ni au rabais.

A1 : Poney Poney (Jean Naty)

A2 : Une guitare, une flûte (Jean Naty)
A3 : Cache-cache cachalot (Jean Naty)
A4 : Allons danser (Jean Naty)
B1 : Cromorne + percussions
B2 : Quatuor de cromornes
B3 : Cornemuse + flûtes à bec
B4 : Quatuor de flûtes à bec

B5 : Danse anglaise (Traditionnel - XIIIè siècle)
B6 : « Basse-Dance » (Traditionnel - XVIè siècle)
B7 : Quatre gavottes (Traditionnel - XVIè siècle)

B1 > B4 « Présentation d’instruments anciens »
B5 > B7 « Danses d’autrefois »

Un air de lien en fête

mardi 29 novembre 2016

Dan Perlman - 45t (1979)


1979
(Flarenasch / WEA)
rip 45t 320k
Un 45t acheté au feeling, sur la base des deux versions proposées. A l’écoute, pas de quoi se relever la nuit, mais pas de quoi le finir au ball-trap non plus.
C’est bien produit, bien interprété, mais la chanson n’est pas différente des montagnes de  titres du même style qui sortaient alors.
J’ai néanmoins une préférence pour la version disco. Le slow ayant sur moi un effet soporifique.
Dan Perlman (Jean-Denis Perez de son vrai nom. Ca sonne moins internacheuneul :), a d’abord chanté sous le pseudo Daniel Sinclair, puis Rick Albano. En tout nous le retrouverons sur quatre 45t et un album, entre 1975 et 1981, sur quatre labels. La mayonnaise n’a pas pris j’ai l’impression.
Néanmoins, Dan Perlman a participé à l’écriture du (cul)culte 45t de Do Vissinga « Porto Vecchio ». Aaaahhhh cette pochette… Grand moment kitsch craignos ! Ainsi que du 45t suivant. « Do It For Me » pour Jennifer, c’est lui. Une face B de la craquante Patricia Lavila et un tas d’autres chansons… La voix d’un tube pour lequel il a mis des années à en toucher les droits en tant qu’interprète, « Just Because Of You » (signé Bachelet) du film « Les bronzés font du ski ».
Un gars méconnu, mais avec quelques pépites en y regardant de plus près.

A) You Know Me, I Know You (slow version)

B) You Know Me, I Know You (disco version)

lien de secours

lundi 28 novembre 2016

The Sweet - Electric Landlady (1997)


1997
(Receiver)
rip CD 320k
Troisième et dernier volume des archives du groupe paru sur Receiver. En dehors de ces raretés en studio, il existe également sur ce même label un faux live (une honte !), un double live au Japon capté des toilettes, à réserver aux fans ultimes, ainsi qu’un album de remixes, amusant mais parfaitement dispensable.
Sur les 18 titres de cet « Electric Landlady », 7 sont déjà présent sur les deux premiers volumes. Ce qui laisse 11 titres à découvrir. J’ai décidé de vous proposer le CD en entier, vous trierez si vous voulez, ou pas.
L’ensemble est cohérent, et je pense que même ceux qui ne connaissent pas le groupe peuvent accrocher car le son est très bon, puissant et clair à la fois, et les chansons pas très éloignées, globalement, des versions définitives. C’est une question de mixage ou d’overdubs différents souvent.
J’ai d’autres disques rares de Sweet, en groupe et en solo. A l’occasion, j’en sortirai des étagères ;)

- Anthem (Lady Of The Lake) (previously unreleased version)


Sweet et fin dans le lien

NOUVEAU LIEN : Pierre Groscolas - 45t (1972)

http://leboncraignos.blogspot.fr/2015/02/pierre-groscolas-45t-1972.html

Pour Vasil et ceux qui ont loupé le post :)