vendredi 31 octobre 2014

Eric Estève - 45t (1975)


1975
(Epic)
rip 45t 320k
Aujourd'hui je continue dans la positive attitude prônée par Jean-Pierre "wock'n'woll" Raffarin, avec le sémillant Eric Estève. Il s'agit de son premier 45t solo (le gars a déjà bien bourlingué. Avec le Alan Jack Civilization notamment). A cette époque il est choriste de Véronique Sanson. En 1978 il incarnera Ziggy dans Starmania.
A noter que Sylvie Vartan avait déjà repris le tube de Neil Sedeka, devenu "Tout au Long Du Calendrier" en 1961.
Surtout ne pas négliger la face B "Sexy". Qui est du niveau de "La fille du calendrier". Les deux chansons étant, à mon goût, très bien interprétées.

A) La fille du calendrier

B) Sexy

jeudi 30 octobre 2014

Philippe Bréjean - 45t (1972)

1972
(Fontana)
rip 45t 320k
Mat Camison, comme Bernard Estardy, sont ce que j'appelle des pointures. Mat Camison c'est la moitié de Resonance, "OK Chicago", avec Pierre Bachelet. C'est aussi un des trois de The Peppers, "Pepper Box". Beaucoup d'arrangements pour Sheila et Ringo (avec Estardy). Le succès international de la période Disco de Sheila, c'est grâce à lui, sous le pseudo de Mike Wickfield. Moon Birds, "Cosmos n°1", lui aussi. Bref Philippe Bréjean a eu de la chance de bosser avec Mat Camison, parce qu'à la base on part de loin avec ces deux bluettes ! Comme quoi de bons arrangements et des musiciens bien dirigés peuvent sauver un disque. Et c'est souvent le cas des chanteurs col pelle à tarte et rythme français !

A) Y'a du soleil (c'est beau, c'est bon, c'est chaud) (P. Bréjean - Loubié)

B) Il y aura (P. Bréjean - Loubié)

Direction et arrangements : Mat Camison

lien de secours

Angeleri - 45t (1979)

1979
(Carrère)
rip 45t 320k
Un peu plus connu en France avec "Blu" (1979), 45t paru un peu avant celui-ci et qui donna "Le dernier slow" par Dassin. Angeleri est atypique, dans le sens où pour un chanteur italien, il a une voix claire et ne la force pas. Ca repose drôlement les cages miel !
Je ne crois pas qu'il existe de CD d'Angeleri, ce qui est étrange vu le succès de "Blu".
J'ai découvert en me renseignant sur lui qu'il était aussi peintre, sculpteur et céramiste. Mais également restaurateur actuellement (L'Orso Poeta à Biella).

A : Ciao, ciao Paris (L. Angeleri)

B : Monica (L. Angeleri)

lien de secours

mercredi 29 octobre 2014

Ennio Rivolta - Super Stars Télé (1978)


1978
(Delphine)
rip double 33t 320k
Ce post a failli ne jamais voir le jour, ni la nuit d'ailleurs. Pourquoi ? Je vous explique... Non, ma platine n'a pas tenté de se pendre au lustre après lui avoir annoncé que j'allais proposer le nouveau CD des Prêtres en flac (j'ai à cette occasion découvert qu'elle ne comprenait pas du tout le second degrés). Mais ma pomme et Rennes Man avons ramé pour reconstituer l'album à partir de deux doubles albums dans des états proches de l'Ohio (toujours penser à agrémenter les présentations de références décalées pour ceux qui utilisent un traducteur, hi ! hi !). Résultat, en sus des deux galettes, la maison Le Bon Craignos est heureuse de vous offrir au regret de vous signaler la présence plus ou moins audible de crépitements.
Cela dit, vu que les disques d'Ennio Rivolta ne courent pas la toile. Les amateurs, à la vue de l'impeccable sélection de reprises, ne devraient pas trop nous envoyer de noms d'oiseaux. Franchement, Patrick Juvet, Mireille Mathieu, Johnny Hallyday, Claude François... donnent plutôt envie d'envoyer des fleurs ! Non ???... Pfffttt !, quelle ingratitude.

- Alexandrie, Alexandra

Les super stars vous attendent dans le lien
Ou dans ce lien

mardi 28 octobre 2014

Georges Jouvin - Trompette d'or vol. 4 (1979)


1979
(mfp / EMI)
rip 33t 320k
Disque quasi neuf et pressage excellent. J'ai juste égalisé certains titres qui étaient un peu plat. Car ce 33t regroupe différents enregistrements, entre 1968 et 1978 (avec quelques inédits en plus). Comme ceux postés ces derniers mois, l'ensemble est comme une salade de fruits où chacun a ses préférences. Jouvin reprenant allègrement Verdi, Hallyday... et même son collègue Borelly.
A noter que "La lettre", la chanson de l'épatant binoclard Marc Aryan, est ici également chantée.

- Disco Parade (inédit)

Jouvin en joue 12 dans ce lien
Dans ce lien aussi

lundi 27 octobre 2014

A Taste Of Honey - 45t (1978)

1978
(Capitol)
rip 45t 320k
Curieux comme la popularité est éphémère... Voilà un groupe formé en 1971, et qui devra attendre 7 ans avec de signer son premier contrat. On se dit alors que 7 années de tournées dans les clubs, ça laisse le temps de construire une identité et un son. Et que si Capitol signe le groupe pour 5 albums, c'est que c'est du solide ! Que s'est-il passé pour que "Boogie Oogie Oogie" soit leur seul tube ?... 3 semaines n°1 aux USA ! La suite, 3 albums jusqu'en 1982. Qui ne marcheront pas.
Faute de pouvoir écouter ses albums, ne les ayant pas, je ne peux que me faire une idée de leur musique qu'avec ce 45t trouvé récemment. Pour moi, c'est le dessus du panier en matière de Disco Funk, car il y a l'héritage de la Soul qui donne un côté groovy et sexy.
Ca doit exister en CD, mais si je peux aider à la découverte avec ce 45t...
Et puis, c'est produit par les frères Larry Mizell et Fonce Mizell. Des gars ayant travaillé avec Donald Byrd, Johnny Hammond, etc... Pas des branquignols !

A) Boogie Oogie Oogie (J. Johnson - P. Kibble)

B) World Spin (T. Aldridge - P. Kibble)

Arranged by Perry L. Kibble
Produced by Fonze Mizell & Larry Mizell

lien de secours

dimanche 26 octobre 2014

The Electronic's - Hot Succès (1974)


1974
(RJ)
rip 33t 320k
Curieux volume, ou se mélange bon craignos et remplissage. La palme du bon craignos étant décerné à "Bay, Bay 26/38". L'interprète, plus habitué à chanter Claude François a ici toutes les peines du monde à s'approcher de la voix de C Jérôme. Ce qui donne à l'écoute du Claude Jérôme. C'est assez cocasse ! "Waterloo" donne l'impression d'être chanté en phonétique. C'est pathétique, mais marrant. "Prends ma vie" d'Hallyday est particulièrement réussi. Ce n'est pourtant pas un titre facile. Je ne suis pas amateur de l'idole des anciens jeunes, mais cette chanson est un bijou.
Sinon côté remplissage, 3 morceaux semblent avoir été achetés en Angleterre pour boucler l'album. "Burn Baby Burn", "School Love" et "Dark Lady". Le mixage n'étant pas du tout le même que les autres. Je ne les connaissais pas. A mon avis des succès qui n'ont pas franchi la manche.

- Waterloo

Le lien qui maintien les succès au chaud
Le lien qui maintien aussi au chaud

samedi 25 octobre 2014

Darts - Dart attack (1979)


1979
(Magnet)
rip 33t 320k
Voici un groupe qui a eu sa petite heure de gloire en Angleterre en remettant au goût du jour la musique Doo-Wop des '50-'60. Cet album, le 4ème, a été produit par Roy Wood (The Move, ELO, Wizzard...). C'est d'ailleurs ce qui m'a incité à l'acheter. Sans retrouver les excentricités des disques du Sorcier Wood, l'ensemble sonne bien et l'interprétation est au poil. Si vous aimez Showaddywaddy, c'est dans le même trip (Voir les Blues Brothers).
Pour l'anecdote, on retrouve dans Darts, d'ex. John Dummer Band. Groupe qui avait cartonné avec l'instrumental "Nine by Nine" en 1970.

- Runaround

l'œuvre Darts est dans le lien
Ou dans ce lien

vendredi 24 octobre 2014

William Sailly - 45t (1983)

1983
(Accord / Musidisc)
rip 45t 320k
"Au clair d’une femme" est l'adaptation d'une chanson de 1979 d'Howard Carpendale, un roucouleur originaire d'Afrique du Sud qui a fait carrière en Allemagne. En français ça me donne l'impression d'entendre Michel Sardou chantant un titre écrit par Frédéric François. Autant dire qu'on patauge dans la  guimauve !
"Touché, coulé" est plus supportable, et a le son typique de 1983. Même le texte est au top du craignos de l'époque. Pas surprenant quand on sait que Pankratoff est également responsable de "Kataï, le passe-muraille" de Topaloff (va falloir que je le propose un jour ce chef d'œuvre)
L'ensemble n'est pas renversant. Mais quand je vois Estardy sur une pochette, je ne peux pas résister.
Pour l'anecdote, le gars, décédé en 2003, a fait le petit conservatoire de Mireille (J'aurai bien écrit que ça ne l'a pas conservé pour autant, mais je vais m'abstenir)

A : Au clair d’une femme (Nachts, wenn alles schläft) (H. Carpendale - J. Horn - W. Dies / Marc-Fabien Bonnard)

B : Touché, coulé (Dominique Pankratoff - Marc-Fabien Bonnard)

Arrangements : Roger Loubet
Direction artistique : Marc-Fabien Bonnard
Mixage : Bernard Estardy

lien de secours

Jacky Reggan - 45t (1973)

1973
(AZ / Discodis)
rip 45t 320k
L'école pelle à tarte, suite ! (A ne pas confondre avec l'école tête à tartes. Même si parfois on joue sur les deux tableaux). Aujourd'hui... Jacky Reggan ! (Ca ne sent presque pas le pseudo). Il a certainement un nom qui sonne plus terroir genre, au hasard, Gérard Lenorman, mais Jacky Reggan ça fait exotique, ça fait... "Mike Brant du pauvre" dites-vous. Oui, évidement...
La face A est gluante à souhait, avec un texte au ras des pâquerettes. Normal pour ce type de production. Et comme souvent la face B est plus intéressante (entendre craignos). Notamment les petits chevrotements pas du tout forcés et ridicules sur les refrains. L'influence Chamfort période flèche, qui cartonnait alors avec "Signe de vie, signe d'amour" et "L'amour en France".
J'avais la face A en son CD sous le coude, alors autant la proposer. 
Le premier qui me la demande en flac a un bourre-pif !

A : Premier baiser, première larme (Jean Albertini / Jacky Reggan)

B : Ma musique (Yves Dessca / Jacky Reggan)

Orchestre dirigé par Bernard Gérard

lien de secours

jeudi 23 octobre 2014

Richard Anthony - 45t (1970)

1970
(Tacoun / Pathé Marconi)
rip 45t 320k
NOUVEAU RIP
Pour ceux qui entonnent haut Anthony, les deux chansons existent sur CD (le seul apparemment). Paru sur le label Magic. Mais les tirages étant plus limités que les grands crus, je ne suis pas certain qu'on le trouve encore facilement.
"Il pleut des larmes" (chantée par José José à la base. Il s'agit de son vrai blaze et non une faute de ma part) est dans le style d'ambiance grandiloquente que l'on retrouve souvent chez Richard Anthony. Grand orchestre, texte sur l'amour perdu, envolées vocales, etc... Pas mal, mais ce n'est pas le répertoire que je préfère de lui.
"La bulle de savon" (chantée par Peanuts à la base, et super rare !) rappelle "Les ballons" et "Les petits cochons" (de la chanson "on" !). Faut croire que ça l'amuse ces chansons sautillantes aux textes enfantins. En tout cas moi j'apprécie ces titres fleurant le bon craignos :)


A) Il pleut des larmes (La nave del olvido) (Dino Ramos - Catherine Desage)

B) La bulle de savon (Come On In) (Peter Langford - Richard Anthony)
Orchestre dir. : Jean-Claude Petit

lien de secours

John First - Super Disco 48 (1979)


1979
(Les Tréteaux)
rip 33t 320k
ABBA est casse-gueule à reprendre. Pour atteindre ce niveau de perfection il faut être très fort ! Mais ça n'a pas eu l'air d'effrayer John First, qui a eu l'audace d'en proposer tout un album.
A l'écoute, j'ai été bluffé. Je me doute que le temps et les moyens mis à disposition ne devaient pas être ceux d'ABBA. Pourtant, le résultat est très bon. Bien au-delà de ce je pensais découvrir ! Un groupe de reprises de cette qualité viendrait dans ma ville, je me précipiterais pour les écouter ! (Ce qui fut le cas avec les Rabeats. Groupe hommage aux Beatles)
La seule faute de goût est l'orthographe approximative de certains titres ("Chiqui Titta", hu ! hu !).
Pour les plus exigeant, à noter que le disque est neuf et le pressage excellent.

- SOS

Voulez-vous du lien ?
Ou celui-ci ?

mercredi 22 octobre 2014

Hugues Aufray And His Folks (1970)


1970
(La Compagnie)
rip 33t 320k
Paru sur l'éphémère label La Compagnie, créé par le chanteur après avoir quitté Barclay, cet album ne me semble pas disponible en CD. J'ai d'ailleurs l'impression qu'il ne faudra pas trop espérer. Pour preuve sa réponse dans une interview à propos des artistes ayant enregistré pour le label :

NTDA - A la fin des années 60 vous avez créé votre propre label « La compagnie ». Les fans de France Gall réclament la sortie en cd de ces années-là. Qui possède aujourd’hui les bandes enregistrées par les artistes de ce label ?
(Étonné) Ou avez-vous été chercher ça ! Je ne sais pas du tout. Aucune idée.
NTDA - Quels ont été les artistes avec qui vous avez signé à l’époque ?
Je n’ai signé avec personne. J'avais créé cette société dont j'avais confié la gestion à Norbert Saada. Ce Monsieur a, par ses mensonges et ses malversations ruiné la société en trois ans. C’est lui qui a signé avec beaucoup d’artistes souvent avec mon accord, c’est lui qui était responsable de tout, la société a fait faillite, normalement il aurait dû aller en prison. Je me suis arrangé pour qu’il n’y aille pas mais je n’ai plus voulu entendre parler de lui…
J'aime bien ce disque, à part la reprise de "La prière" de Georges Brassens. Hughes ramant pour mettre en place le texte sur la musique. Les ambiances y sont variées mais il y a néanmoins une cohérence à l'écoute. La face A regroupe les chansons les plus dynamiques, par rapport à la face B où elles sont plus douces.

- A mon Hélène

Le lien qui tient compagnie

mardi 21 octobre 2014

Julie Sitruk - 45t (1978)

1978
(OZ records / Carrere)
rip 45t 320k
Autant l'annoncer tout de suite, je n'ai pas six trucs (ni cinq, ni quatre...) à écrire sur cette chanteuse. J'ai même que dalle, pas une miette, bernique !
A la limite je peux rappeler que "País Tropical" est l'adaptation du tube de 1969, écrit par Jorge Ben pour Wilson Simonal.
La face B "Mystic Love", n'est pas vraiment la version instrumentale de "Un Païs Tropical", mais une reprise du thème qui termine la chanson.
Jason Havelock qui co-signe les arrangements n'est autre que le compositeur de musique de films Eric Demarsan. D. Echrib étant Daniel Briche (d'où l'anagramme Echrib), arrangeur, pianiste, bassiste, etc... Ce dernier a également travaillé avec une certaine Chantal Sitruk (décédée en 1985). Qui apparemment chantait sous différents pseudos. Julie Sitruk est-elle Chantal Sitruk ? J'en sais rien... et ça ne m'empêche pas de dormir, mouarf !
Finalement il y avait quand même quelque chose à écrire sur cette adaptation Disco.

A) Un Païs Tropical 3:27

B) Mystic Love 3:13   

lien de secours

lundi 20 octobre 2014

Milan Gramantik - Au rendez-vous des succès (1973)


1973
(Mondio Music)
rip 33t 320k
Après le millésime 1971, qui apparemment a bien plu vu que le lien et l'extrait sont toujours valables http://leboncraignos.blogspot.fr/2014/03/milan-gramantik-laccordeon-des-succes.html Voici le 1973, toujours aussi agréable (et proposé au même tarif !).
A l'instar de Jo Destré, j'apprécie la finesse du jeu, contrairement à d'autres jouant l'esbroufe et le barouf. Ici l'accordéon et les musiciens sont au diapason.
La sélection, sans réelle surprise, reprend les tubes d'alors. Néanmoins, il est rare de trouver sur ce type d'album "Le dragueur des supermarchés" de Jacques Dutronc, ainsi que "Pour toi ce n'était rien" d'Hervé Vilard.
"Mais il y a l’accordéon" est une chanson de Dalida que je ne connais pas, comme la plupart des chansons de Dalida. N'étant pas amateur.

- Manhattan

 Au rendez-vous du lien
L'autre rendez-vous

dimanche 19 octobre 2014

Les Compagnons de la Chanson - 45t (1969)


1969
(CBS)
NOUVEAU RIP 45t 320k
Je n'ai pas une soif pour les chansons à boire, mais à celle-ci je lève bien volontiers le coude mon verre ! Je ne dis pas ça parce que l'interprète d'origine, Raoul de Godewarsvelde, est de ma région, mais comment ne pas être emmené par cette joyeuse vague ! Et puis, écoutez bien l'accordéoniste derrière... Il tricote comme celui de Brel.
Et comment passer sur la face B... J'adore les Compagnons à partir de la fin des '60, et après, quand ils se sont ouvert aux arrangements pop. Ces petits coups de trompette, je trouve ça irrésistiblement kitsch !
Je ne suis pas sûr que l'on trouve facilement les chansons de cette période en CD. Malheureusement ce sont souvent les débuts qui sont réédités. Et perso, ça me passionne nettement moins.

A) Quand la mer monte 2:35

B) Comment va la vie 2:06

lien de secours

samedi 18 octobre 2014

Pénélope (Conte Musical de Dany Saval et Serge Prisset, 1978)


1978
(Trema)
rip double 33t 320k
Le 45t posté Jeudi, "Penelope" par Smiley, qui m'a donné l'idée de proposer ce double album,
Enregistré à Londres et Paris avec la crème des musiciens et l'orchestre symphonique New London Orchestra. Arrangements, orchestrations et direction d'orchestre de Roger Loubet (Sardou, Fugain, Shuky & Aviva...) et Raymond Donnez (Cerrone, Santa Esmeralda, "L'oiseau et l'enfant" de Marie Myriam...). Produit par Jacques Revaux (Claude François, Sardou, Vilard, Hallyday...).

Les titres étant enchaînés j'ai préféré laisser les 4 faces en 4 blocs.

Un site nouvellement créé est consacré à l'aventure "Pénélope". Chef d'œuvre kitsch !!! : http://www.penelope-musical.fr/

A1         Ouverture     5:18    
A2         J'Avais 18 Ans     3:43    
A3         Oh Douce Nourrice     2:22    
A4         J'aimerais Vivre     3:57    
A5         Pénélope Epouse-Moi     2:03    
A6         Il Faut Que Cet Ouvrage     2:40    
B1         Je Suis La Déesse Athéna     3:14    
B2         Les Dieux De L'Atome     2:46    
B3         Ton Père Est Parti     3:39    
B4         Il Faut Tuer Télémaque     2:20    
B5         Voici Bientôt Deux Ans     1:41    
B6         Le Temps S'Arrête     3:20    
C1         Ouverture     1:18    
C2         Lady Pénélope     4:02    
C3         Je Ne Suis Qu'Un Pauvre Mendiant     1:38    
C4         Par Les Dieux De L'Atome     2:55    
C5         Noble Dame, Gente Dame     1:57    
C6         Ecoutez Bien Fougueux Prétendants     3:21    
D1         Ouverture     0:20    
D2         Concours De Prétendants     3:02    
D3         L'Odyssée     3:28    
D4         Final     7:53

Le lien pour les téméraires

Mieux qu'un extrait audio, un clip. Un conseil, allez au toilette avant le visionnage. Pas qu'il soit long, mais il est bidonnant !


vendredi 17 octobre 2014

The Electronic's - Hot Succès (1973)


1973(RJ)
rip 33t 320k
L'incongruité de ce volume est "Liberados", instrumental à la flûte de pan, thème du film "Etat de siège". Pas du tout dans l'ambiance variété de l'album.
Sinon, pas de ratage à mon sens. Les voix sont un peu éloignées des voix originales, sans être non plus à côté.
Seul reproche que je ferais, le son crade de certains titres. La prise de son laisse parfois à désirer.
La pochette intrigue également car à l'opposé des filles sexy que l'on trouve habituellement. Le photographe soldait à ce moment là ?...
Ah oui, j'ai failli oublier LA grande nouvelle ! La reprise de "Moi je suis fidèle" de Patrick Topaloff. Vocalement c'est plus proche de Jean-Marc Thibault ou Jacques Dutronc, mais sincèrement, je ne pensais pas trouver un jour une reprise de cette chanson !

- Les gondoles à Venise

Le lien hot
Le lien hot itou

jeudi 16 octobre 2014

Smiley - 45t (1972)


1972
(L.M.C.E / Discodis)
rip 45t 320k
Apparemment il s'agit d'un projet sans lendemain, comme Calamity. Les comparaisons s'arrêtent là, car musicalement nous retrouvons ici le bon craignos comme nous l'aimons. Enfin, que moi j'aime. Ce qui est un début.
Mais qui se cache derrière ce sourire... Celui qui signe la face A est un certain Kenny Pickett, qui était le chanteur de The Creation dans les '60. Et celui qui signe la face B, Bob Garner, n'était autre que le bassiste du même groupe. Le style de ce 45t n'a pas grand chose à voir le rock garage de The Creation. Bien que sur la face B, les refrains et le rythme du morceau s'en approche. Il est produit par Shel Talmy, qui est connu pour avoir travailler avec les Who, les Kinks et... The Creation, notamment. Et Hugh Murphy, qui a quant à lui longtemps travaillé avec Gerry Rafferty.
Je n'ai pas l'impression que ces chansons soient reprises sur CD. Malgré le soutien de RTL, qui devait pourtant programmer "Penelope" régulièrement.

A) Penelope

B) I Know What I Want

Calamity - 45t (1987)


1987
(Carrere)
rip 45t 320k
1987, quelle incroyable année pour la musique ! Sabrina "Boys", Douchka "Bernard et Bianca", Raft "Yaka dansé", Eric Morena "Oh ! Mon bateau", Samantha Fox "Nothing's Gonna Stop Me Now"... Des tubes à la pelle ! Des succès qui donnaient des envies irrépressibles de monter le potard de son ampli ! 
Mais avec sur la platine "Appetite for Destruction" des Guns n' Roses, "Keeper of the Seven Keys Part I" d'Helloween ou pour les gourmets "R.I.P de Coroner. Monter le potard à donf afin de ne plus entendre ce qu'était devenue la musique pop et la variété, à savoir de la merde du mauvais craignos.
Il en arrivait tellement dans les rayons, que dans le flot, certaines productions étaient rapidement évacuées vers les stations d'épurations qu'étaient les bacs à soldes.
Exemple, ce 45t. Seul et unique de cette chanteuse (ouf !). Déjà, sortir un disque chez Toutoune productions, ça plante le décor... mouarf ! Puis, quand on regarde la pochette de plus près, en voyant le nom de Morali à l'écriture, aux arrangements et à la production, on devine de suite que le niveau sera bas de plafond, mais élevé du point de vu mammaire. Donc si vous aimez Samantha Fox et Sabrina, Calamiteuse Calamity est pour vous.
Perso, je me remettrai bien "Caught in a Mosh" d'Anthrax dans les cages à miel :)))

A) I Need Your Love

B) I Need Your Love (version instrumentale)