samedi 31 octobre 2015

NOUVEAU LIEN : Antoine - 45t (1990)

Parce qu'il le vaut bien. Le voici avec un son plus clair et allégé en biscottes.

http://leboncraignos.blogspot.fr/2015/05/antoine-45t-1990.html

Burt MacKay - 45t (1973)

1973
(Vogue)
rip 45t 320k
Encore un gars sur lequel je ne vais pas écrire une longue présentation, car à part dire qu’il a enregistré un autre 45t en 1972, je n’ai absolument rien trouvé le concernant.
Toutefois, je pense que Burt MacKay n’existe pas. C’est en écoutant « Ballad Of Death Valley », la face A du précédent 45t, que je me suis fait cette réflexion. En effet, le morceau sifflé ressemble beaucoup à « Song Of The Rising Country Wind » de Peter Henn, paru à la même époque.
Comme les deux instrumentaux que je vous présente ici sont complètements différents, il ne peut s’agir que de 45t lancés au petit bonheur la chance. Joués par des musiciens de studio se faisant plaisir entre deux sessions pour des vedettes. 
« Artichoke Bottoms » sonne comme un générique d’émission de radio. C’est un morceau très accrocheur et plutôt original. Avec simplement une voix qui chantonne, un piano et un accordéon.
« Ghost Town Blues » en face B n’a rien a voir. Il s’agit d’une ballade, dans le style Beatles, avec une guitare électrique sublime ! Planquer un morceau aussi bon en face B d’un 45t lancé à la va-vite est un scandale !
En résumé, ce disque acheter au feeling il y a quelques années est un énorme coup de cœur !!!

A) Artichoke Bottoms (Talmage)

B) Ghost Town Blues (Talmage) ♥♥♥

lien de secours

vendredi 30 octobre 2015

Richard Anthony - EP (1964)


1964
(Columbia / Pathé Marconi)
rip EP 320k
Quelle puissance ces orchestrations ! Je suis toujours bluffé quand j’écoute les disques de Richard Anthony des 60s. Une sorte de mur de son à la Phil Spector, tant celui-ci est ample et profond. « Les garçons pleurent » en est le parfait exemple. Les cordes coulent en cascades, le batteur martèle dru, la basse bastonne pendant que la guitare tricote tranquillement tout du long. Richard, pour accentuer le côté ample, allonge les mots pour remplir au maximum l’espace. Ce qui donne une ambiance de chevauchée. J’aime beaucoup ce morceau !
Nous retrouvons l’effet mur de son sur les refrains de « Ce monde ». Qui joue sur le contraste avec des couplets plus calme.
C’est un des EP que je trouve le plus réussi car il montre plusieurs facettes du chanteur. Avec de plus 4 chansons intéressantes.
« A toi de choisir », en mode yéyé, s’éloigne de la version jazzy d’origine et c’est une bonne idée. L’ajout d’une voix de petite fille apporte aussi un peu de fraîcheur. 

A1 : Ce monde « Il mio mondo » (G. Bérard - L. Bindi)
A2 : A toi de choisir « Swinging on a Star » (J. Plante - J. Van Hensen)
B1 : Oui, va plus loin « Walk on by » (R. Anthony - A. Salvet - H. David - B. Bacharach)
B2 : Les garçons pleurent « Boy’s cry » (J. Chaumelle - B. Kaye - T. Scott)

Le lien qui sert du Pathé
Le Pathé est aussi dans ce lien

jeudi 29 octobre 2015

Patrick Oliver - Orgue Hammond vol.2 (1981)


1981
(Rela Song)
rip 33t 320k
Ambiance du tonnerre pour la kermesse de l'école primaire Simone Garnier de Trompine-en-Roustipelle !!! Avec cette année le spectacle exceptionnel de Patrick Oliver et ses musiciens. Un artiste mondialement connu dans son quartier !!! Rendez-vous à 17h face au stand de crêpes de Madame Negrito !!! Et n'oubliez pas la grande tombola au profit de moi-même. De merveilleux lots sont à gagner. Dont une terrine de ragondin aimablement offerte par la maison Jean Cabri.
PS : Comme me l’a finement fait remarquer JeanJean, ce « meustave » fait suite au vol. 1 de Jean-Patrick André.
PS 2 : Il s'agit d'un vieux rip. Le feu de bois en sus, c'est cadeau !

01 Chef, on a soif 2:25
02 Amoureux solitaire 3:03
03 La danse des canards 2:43
04 Hula Hoop 2:58
05 Fingers way 2:51
06 Sun melody 3:06
07 Viens m'embrasser 3:25
08 Dallas 2:48
09 Stop the cavalry 2:53

10 Reality (La boum) 4:40
11 Stop your funky stuff 3:22
12 New twist 3:00

Retrouvez dans le lien l'incomparable Patrick Oliver et son ensemble
Et dans ce lien itou

Emilhenco - EP (1963)

1963
(Tiercé Panorama)
rip EP 320k
Bon… Ce n’est pas de la mauvaise volonté, mais Emilhenco ne m’inspire rien. Mais alors rien de rien… Pour le coup je crois que j’aurai dû faire l’impasse sur ce disque à la boutique. Peut-être que son blaze m’a laissé croire a du bon craignos… Genre Emile, sans Images, sous Benco. Je m’attendais pour être franc à ce que ce soit plus rock, alors qu’à l’écoute c’est totalement inoffensif. Que ce soit les reprises ou les deux chansons signées Emilhenco, c’est bonnet blanc et blanc bonnet.
Le gars n’a pas une vilaine voix, mais elle est quelconque. Tout comme les arrangements et l’orchestration. Pas de quoi donc se relever la nuit… A moins d’une envie pressante, évidement !
Est-ce moi qui ne suis pas réceptif aujourd’hui ?… Je vous le propose néanmoins car il y a peu de chance (pas sûr que ce soit ici le bon mot !) que ces titres se trouvent sur CD.

A1 : Les bras en croix (Jil & Jan /Johnny Hallyday & Jil)
A2 : Chevauchée (Emilhenco)
B1 : Moi, je voudrais bien me marier (Claude François - G. Aber / Cliff Richard)

B2 : Dis, que veux-tu de plus ? (Emilhenco)

Direction orchestrale: Claude Vasori

Touleupé dans le lien
Dans ce lien, touleupé itou

mercredi 28 octobre 2015

NOUVEAUX RIPS : Joël Daydé - 45t (1978)

Parce qu'il le vaut bien. Le voici avec un son plus clair et allégé en biscottes.

http://leboncraignos.blogspot.fr/2014/04/joel-dayde-45t-1978.html

System Disco - 10 Super Rétro Hits (1980)


1980
(System disco)
rip 33t 320k
Alors ce volume, j’avais hâte de l’écouter, car il contient des morceaux particulièrement casse-gueules !
Effectivement, en commençant par une chanson, qui est une sorte d’Himalaya, le disque s’annonçait somptueusement craignos. « Eloise » est ici en version ultra light. Musicalement et vocalement, question altitude on est plus proche du niveau de la mer.
« Do Wah Diddy Diddy », qui n’est pas spécialement ardu, réalise le prodige de donner l’impression d’être chanté par un type sous la douche. Pas que ce soit bâclé, mais c’est vraiment chanté à la cool.
Aaaaaahhhh !!! Déjà, l’intro de « A Whiter Shade Of Pale » ressemble à de l’orgue, pas à un ersatz. Ensuite la voix, sans être renversante, n’écorche pas les oreilles. Par contre l’accent du gars est terrible ! A écouter pour la musique donc.
« Wipe Out », instrumental surf, est une réussite. La basse, la batterie et la guitare sont irréprochables !
Pour finir la face A, la scie « Sag Warum »… sans commentaire.
Ouf !, content de passer à « Barbara Ann ». D’autant que la reprise est magnifique ! Les voix sont parfaites et le son… fantastique ! C’était pourtant un des morceaux où je m’attendais à me bidonner.
« Proud Mary » curieusement est dans la continuité de « Barbara Ann ». A savoir avec une interprétation moins rustique que l’originale, elle s’enchaine divinement bien.
Houla !, l’accent terrible sur « The House Of The Rising Sun »… Heureusement, musicalement et vocalement ça assure. L’orchestre, dont on ne connaît pas le nom devait avoir une bonne expérience de la scène.
A nouveau, cette reprise des garçons de la plage est excellente ! Chapeau les gars ! « Good Vibrations » porte bien son nom.
Je ne connaissais pas ce morceau des Hollies, « Long Cool Woman ». J’ai donc cherché l’original. Bon, vocalement c’est très différent. Sinon, la reprise ne fait pas honte à mon sens, et ferme l’album comme il faut.
Au final, cet album de reprises est une bonne surprise, avec une chouette sélection (sans « Sag Warum », qui fait tâche). Dans des versions au minimum sympathiques, voir somptueuses pour les morceaux des garçons de la plage.

- Barbara Ann  ♥♥♥


Le lien super rétro
Le lien super rétro itou

mardi 27 octobre 2015

Burt Blanca - 45t (1963)

1963
(Best Seller / EMI)
rip 45t 320k
(merci Doc)
La face A n’est pas spécialement ma tasse de thé, n’étant pas amateur de l’époque yéyé.
Heureusement nous retrouvons Burt Blanca à la gratte sur la face B. Pour un instrumental très cinématographique. Et ça j’aime beaucoup ! J’imagine en fermant les yeux des vacances d’été en bord de mer… avec un certain Monsieur Hulot. Et ça me colle la banane :)
Burt Blanca n’avait que 19 ans en 1963, mais déjà quelques disques à son actif. Il est d’ailleurs resté très productif.

A) Tout en fumée (M. Roblin - B. Baum - E. Kaye)

B) Je partirai (N. Blancke)

lien de secours

lundi 26 octobre 2015

NOUVEAUX LIENS : F.R. David - 45t (1972)

Suite à une demande : http://leboncraignos.blogspot.fr/2014/07/fr-david-45t-1972.html

NOUVEAU RIP : Les compagnons de la chanson - 45t (1969)

Parce qu'il le vaut bien. Le voici avec un son plus clair et allégé en biscottes.

http://leboncraignos.blogspot.fr/2014/10/les-compagnons-de-la-chanson-45t-1969.html

Henri Salvador ‎– 45t (1981)

1981
(RCA)
rip 45t 320k
Franchement pas son 45t le plus connu (pas répertorié par encyclopédisque, je me suis frotté les yeux !). "Question de choix" est pourtant une superbe adaptation du tube de Rita Lee "Lança Perfume". Mon disque étant un exemplaire promo et Salvador ayant migré chez Az en 1982, est-ce que RCA n'aurait pas sabordé la distribution ?... Pas sûr que ces deux chansons se trouvent facilement sur CD.
1981 sentait le début de la traversée du désert. Pas que les chansons soient mauvaises, au contraire, je les trouve très rafraichissantes. Mais le gars n'était plus à la mode, tout simplement.

A) Question De Choix (Lança Perfume) (R. Lee - R. De Carvalho / Sarah Touati)

B) Les gens de la légende (S. Touati - H. Salvador)

Arrgts : Michel Cœuriot

lien de secours

dimanche 25 octobre 2015

NOUVEAUX LIENS : Les compagnons du moulin - 45t (198-)

A la demande générale d'anonyme :

http://leboncraignos.blogspot.fr/2014/07/les-compagnons-du-moulin-45t-198.html

Philippe Timsit - 45t (1983)

1983
(Lederman / Az)
rip 45t 320k
Si vous aimez « Henri, porte des Lilas », vous ne risquez pas d’être déçu par ce 45t, car il reprend la même recette ! Comme il l’avait déjà fait avec « Pour elle ». Ok, le résultat est sympathique, mais il ne pouvait pas construire une carrière sans nous lasser, et se lasser. C’est dommage car comme j’ai déjà dû l’écrire pour le précédent 45t, son unique album de 1980 était bon, et plus varié dans les ambiances.

A) J’avais rêvé (P. Timsit - J.L. D’Onorio)

B) Buffalo Bill (P. Timsit - J.L. D’Onorio)

lien de secours

samedi 24 octobre 2015

Creedence Clearwater Revival - Covered By (21 titres)


A la base, je me suis fixé 3 règles :

1) Ne garder que les titres composés par le groupe (donc ne figure pas "I put a spell on you", ni "I heard it through the grapevine", ni "Suzi Q"...)

2) Un artiste par titre (Et pas forcément les plus connus, bien au contraire, si possible !)

3) Aucune limite de genre. Il y a donc du blues, du rock, du hard, du bizarre...

Comme d'habitude, ma modeste ambition étant de me faire, et de vous faire plaisir. En espérant vous surprendre au détour d'un titre...

La première édition ressemblant à un travail d'amateur. J'ai décidé de vous reproposer cette compilation avec les morceaux mis au même niveau sonore, égalisés, débuts et fins des titres live fondus, blancs raccourcis et... pastèque sur le cheesecake, 2 bonus du tonnerre. Histoire d'obtenir un CD plein comme un Gégé chez les ruskofs !

vendredi 23 octobre 2015

Jean-Patrick André - Orgue Hammond vol.1 (1980)


1980
(Rela Song)
rip 33t 320k
Bizarre ce disque ! Celui-ci contient 6 versions instrumentales de succès de Julio, mais n’est pas annoncé comme un album de reprises du gars. Sûrement parce qu’il contient autant d’instrumentaux originaux. Les deux jouant sur la même ambiance.
Autant le dire, je ne suis pas du tout amateur du roucouleur libidineux. Par contre, je suis toujours curieux de découvrir ce que peuvent donner les chansons d’artistes qui ne me branchent pas habituellement. A l’orgue, à la guitare, à l’accordéon, à la scie, au marteau…
Ce 33t est qualifié de volume 1, mais j’ai l’impression qu’il n’y a pas eu de suite… Faut-il le regretter ou s’en réjouir, je vous laisse en décider. Vous avez sûrement deviné de quel côté je penche ! ;)

- Pauvre diable

Le Julio compressé est dans le lien
L'autre lien au bout du Julio

jeudi 22 octobre 2015

Pierre Perret - EP (1970)


1970
(Adèle)
rip EP 320k
Mon disque est en piteux état, mais je tenais toutefois à vous le proposer pour la découverte, car il contient 3 chansons parues hors albums « L’amour diabolique », « La louve » et « Quand on a le cœur gros ». Celles-ci sont magnifiques et je pense qu’elles ne sont pas simples à trouver sur CD. En dehors de l’intégrale.
D’ailleurs si quelqu’un les a avec un son plus propre… Il peut me fasse signe ;)
Sinon, je pense qu’il est inutile de vous présenter le zigue. 
A noter la magnifique ceinture, à faire pâlir d’envie Michel Delpech !

- La louve


Les croustillantes chansons sont dans le lien
Et dans ce lien itou

Peter Lelasseux - 45t (1971)


1971
(Polydor)
rip 45t 320k
Dire qu’il a fallu que je tombe sur ce 45t pour découvrir que Peter Lelasseux (alors directeur artistique chez Polydor) était à l’origine du fameux « Darla Dirladada » ! Que popularisera Dali(rlada)da peu de temps après. A la base, il s’agit d’un traditionnel grec. Qui sera à nouveau remis en avant à travers le film « Les Bronzés » en 1978.
« Gaï Gaï Eli Gaït » reprend lui l’esprit de ce précédent 45t, mais dans une ambiance de folklore juif. 
En face B, une chanson extra ! Bon, le texte heuuu… passons. Mais ce morceau est d’une redoutable efficacité. Normal, il est basé sur le fameux rythme français !
Le gars me fait vocalement penser, avec sa voix grave et chaude, à Gilles Dreu.
Dommage qu’il n’ait enregistré qu’une poignée de 45t. Ses chansons étant délicieusement craignos.

A) Gaï Gaï Eli Gaït

B) Elle m’a dit oui c’était non

lien de secours

mardi 20 octobre 2015

Bernard Bourgeois - 45t (1988)


1988
(Autoproduction)
rip 45t 320k
Lorsque Edouard L., célèbre chantre du terroir et des traditions locales proclame « Nos régions ont du talent », je suis sûr qu’il pense à Bernard Bourgeois… Chanteur inimitable ! (pas imité tout court d’ailleurs… La preuve !). Bernard c’est d’abord un son, capable de concentrer le grand orchestre de Paul Mauriat dans un Bontempi. Un magicien !
Bernard c’est aussi des textes d’une puissance émotionnelle prodigieuse ! J’ai entendu dire qu’un certain homme politique borgne, dont je tairai le nom, aurait pleuré de tous ces yeux en entendant « Une chanson à ma mère ». Oui, vous avez bien lu, de tous ces yeux ! Bernard, fait aussi des miracles…
Mais Bernard c’est avant tout une voix, avec des harmonies dont lui seul a le secret. Personne ne sait d’où lui vient ce don hors du commun ! (personne ne lui a encore demandé en même temps…).
Tout cela, vous le retrouverez aujourd’hui dans ce formidable 45t. Le bon craignos vous gâte ! 
Mais dés que j’ai l’occasion de partager une spécialité régionale méconnue avec vous, je n’hésite jamais, pensez donc ! :))) 

A) Une chanson à ma mère

B) Le temps de devenir grand

lien de secours

lundi 19 octobre 2015

Pop Concerto Orchestra - Eden Is A Magic World (1982)


1982
(Delphine)
rip 33t 320k
(merci Doc)
Les plus jeunes ne peuvent s’imaginer à quel point « Eden Is A Magic World » à marquer les esprits. La chanson, mais surtout la publicité pour les TV Telefunken qui y est associée. Perso j’étais ado à l’époque, et quand cette pub passait à la télé, je peux dire que je n’en perdais pas une miette ! Il suffit de regarder la pochette pour avoir une idée du chamboulement intérieur que représentait ces quelques secondes de pub :)
Mais revenons à l’album. une merveille ! Le Pop Concerto Orchestra ne m’a jamais déçu tout au long des 70’s, il n’y avait pas de raison que je le sois pour son retour en 1982. Ce disque fait de bric et de broc suite au succès de la pub n’en est pas moins excellent de bout en bout. Quelques vieux titres « She wears a rainbow », « Kirie Elei Son » et « Eden Is A Magic World » (une face B de 1976 à la base). « Little Girl » dans une version métamorphosée. Plus des nouveautés au son plus en phase avec les années 80 aurait pu aboutir à un manque de cohérence, sauf qu’un morceau du Pop Concerto Orchestra, quelque soit le style se reconnait de suite aux vocaux. Car musicalement, entre « Love Me, Touch Me » qui louche sur le « I Feel Love » de Donna Summer, « Eden Is A Magic World » qui fait penser aux Korgis et « She Wears A Rainbow » typiquement pop bubblegum, par exemple, c’est très varié ! Et c’est ce qui m’a toujours plu chez ce groupe. Et par extension chez Senneville et Toussaint, qui signent les morceaux.

- European Love Song

Le lien vers un monde magique
L'autre lien vers le monde magique

dimanche 18 octobre 2015

Johnny Bell / Teddy Rush - 45t (1963)


1963
(SEP variétés)
rip 45t 320k
C’est l’histoire d’un gars qui s’appelle Johnny Bell. Avec ce blase, on s’attend à écouter du rock’n’roll. Et bien pas du tout, le gars décide de reprendre la version de Richard Anthony du « Rhythm of the Rain » de The Cascades. Une version rock alors ?…  Oh que non, au contraire ! Autant les versions de The Cascades et dans une moindre mesure celle de Richard sont d’une douceur tout à fait charmante, autant Johnny Bell ringardise la chanson à un point… Inimaginable ! A l’écoute on pense plutôt à une interprétation à la Charles-Eloi ou à la Jean-Eude. Bref, j’en viendrai presque à déconseiller l’écoute !
Par contre, il serait dommage de faire l’impasse sur « Corona Madison » de Teddy Rush ! Qui lui porte bien son nom. Déjà le son est superbe. Et puis le sax mélangé à l’orgue délicieusement vintage est un régal pour les cages à miel ! Ca vous changera du « Rhythm Of The Night » ;)

A) En écoutant la pluie (R. Anthony - J. Gummoe)

B) Corona Madison (Carl Obstat)

lien de secours

Jean Humenry - Bonjour la vie (1984)


1984
(Auvidis)
rip 33t 320k
En 1984, Dorothée inondait le marché de ses niaiseries. Tout en monopolisant le petit écran. Incontournable ! Parallèlement Jean Humery sortait cet album. S’adressant également aux jeunes, mais radicalement différent dans l’approche.
Ici les textes abordent des thèmes du quotidien, graves et légers, toujours de façon positive. C’est très bien écrit, simplement, sans être simpliste. 
Ce que j’apprécie c’est que Jean Humery les interprète comme des chansons pop, et même rock parfois, avec des mélodies intéressantes. « Que tu sois blanc, que tu sois noir » pourrait parfaitement être repris dans un style punk (noooon, je ne suis pas saoul ! :)
Et « Habillez-vous de toutes les couleurs » me fait penser à Thiéfaine. La voix, la musique.
Pour dire comme c’était autrement plus pertinent pour les mômes que les disques AB’tissant de qui vous savez !

- Que tu sois blanc, que tu sois noir

Bonjour le lien
Bonjour aussi ce lien

samedi 17 octobre 2015

Hush Brothers - 45t (1975)

1975
(Ibach / Carrere)
rip 45t 320k
Voici un très sympathique 45t, frais, joyeux et bien produit. Il a la classe internationale ! Unique disque apparemment sous ce nom. 
Mais T. Kurly serait en fait Abderahman Bachammar et Y. Kurley serait Ahmed Hattab. Ils ont plutôt enregistré sous le nom de Turkish Blend. Ce que semble confirmer l’écoute de titres sur youtube. Assez similaires.
Pour info, j’ai trouvé ça :
Groupe Pop Algérien des années 1970. TURKISH BLEND est formé par Sid Ahmed Hattab (alias Yacine) et Abderrahmane Bachammar (alias Malik), Algérois, du quartier de Saint-Eugène (Bologhine).

Très jeunes, ils intègrent les « Quents », formation fondée par les frères de Malik... sont influencés par les Beatles, Animals, Kinks, Eagles, Pink Floyd, Paul Mc Cartney, Hendrix...
Ils partent à Paris (France) au début des années 1970 afin de poursuivre des études en médecine, pour l'un et en droit, pour l'autre. Ils finirent par déserter les bancs de l'université et se vouèrent à leur passion favorite : la musique.
En France, ils sont produits par Salvator Adamo et Claude François. Ce dernier réalise leur premier 45 tours sous le label « Flèche ».
Au début des années 1980, ils fondent le groupe « Crosswinds » et enregistrent à New york leur premier album américain aux studios Sigma Sound, sur 48 pistes avec les musiciens de Cliff Richard.
La chanson « Georgio my friend » est un hommage à l'ex Beatles George Harrison. 
- Malik : Auteur, compositeur, interprète, et guitariste.
- Yacine : Chanteur et guitariste.

A) Do What You Wanna Do (T. Kurly - Y. Kurley - Bakerson - Ibach)

B) My Lady Love (T. Kurly - Y. Kurley - Ibach)

lien de secours

vendredi 16 octobre 2015

NOUVEAUX LIENS

Suite à une demande : 

David Gordon - Integral Cover Version Of Cat Stevens (1976)
http://leboncraignos.blogspot.fr/2014/03/david-gordon-integral-cover-version-of.html
Au bon moog craignos (compilation maison)
http://leboncraignos.blogspot.fr/2014/03/au-bon-moog-craignos-compilation-maison.html

The Rocking Stars - Super Rock vol.1 (1975)


1975
(Sonopresse)
rip 33t 320k
Le titre 02 est « Don’t Talk To Me » de Don Adams (1969), et pas « I Can’t Stop Loving You » comme annoncé sur la pochette. En plus j’ai comme l’impression qu’ils ont collé l’original. Faut pas se gêner dites donc ! J’ai du mal à comprendre une telle erreur. La chanson m’est totalement inconnue, et ne semble même pas être paru en single ! Cela dit, elle a un côté Boogie façon Canned Heat pas du tout désagréable.
Deuxième erreur de taille, le titre de Slade « Cum On Feel The Noize » est rebaptisé « I Don’t Know Why ». Effectivement, je me demande pourquoi !?!
Troisième erreur, un c est venu se glisser dans le titre Shaft. Schaft = manche en allemand… Comme celui qui s’est chargé de la pochette, mouarf !
Pour finir, ceux qui ont écouté l’album proposé il y a quelques jours, The Graffiti Rockers « Rock Story » entendront 3 chansons en commun avec celui-ci. Comme quoi, les noms des orchestres inscrits sur les pochettes sont complètement bidon ! Il s’agit souvent de morceaux de divers origines assemblés au petit bonheur la chance.
PS : les morceaux 03 et 04 ont été rippé avec ma vieille platine tout-terrain pour cause sillons passés au papier de verre. D’où un son un peu moins clair.

- Cum On Feel The Noize

jeudi 15 octobre 2015

Los Indios Di Mayas - Maria Elena (1972)


1972
(Musidisc)
rip 33t 320k
Il m’est impossible de résister quand je vois « Maria Elena » sur une pochette… Cet instrumental est comme une caresse auditive d’une délicate sensualité.
C’est d’autant plus plaisant de le retrouver sur un 33t dédié à ce style instrumental à la guitare, qu’il est accompagné de morceaux qui sont pour la plupart tout aussi doux. 
L’écoute de l’album en est presque enivrante…
Si vous avez aimé (ou raté) : 
Vous avez ainsi la possibilité de multiplier le plaisir par deux. 
Soyez fous !!!

- Maria Elena

Le lien qui fait vibrer la corde sensible
Le lien qui fait aussi vibrer la corde sensible

mercredi 14 octobre 2015

Séverine - 45t (1971)

1971
(Philips)
rip 45t 320k
Sur ce 45t en particulier, Séverine m’a subjugué ! D’accord, ces deux chansons sont à ranger au rayon variété. Mais, et c’est là que c’est intéressant, l’interprétation les placent pour moi au rang de variété 4 étoiles. Parce qu’elle est d’une beauté renversante !
« Vivre pour moi » commence en douceur sur le premier couplet, puis sur le deuxième ça monte d’un cran. Là on se dit, whaou, quelle voix ! Sauf que sur le refrain, on touche au sublime… Sans que Séverine ne donne l’impression de forcer. D’habitude ce type de chanteuse me casse les oreilles. Mais pas ici. Il faut dire qu’à l’écriture, il n’y a pas des baltringues ! Et l’alchimie est parfaite.
En face B, le coup de grâce… La démonstration est moins impressionnante, mais la chanteuse y met son âme (même si je ne crois pas à ce « concept »), et je trouve ça touchant.
Il y a très longtemps qu’une voix, une interprétation ne m’avait donné le frisson.
Ca peut paraître nunuche, je m’en fous ! :)))

A) Vivre pour moi (J. Revaux & B. Estardy / M. Sardou)

B) Comme un forgeron (J.P. Boutayre / G. Aber)

Arrgts : J.C. Petit

lien de secours