jeudi 23 juillet 2015

Los Indios Paraguayos - Maria Elena (19??)


19??
(Atlanta)
rip 33t 320k
Je n’ai rien trouvé concernant ce disque, ni sur Los Indios Paraguayos. Par contre il existait un groupe du nom de Los Paraguayos, qui lui aussi jouait « Maria Elena », « Amapola », « Amor, Amor », « Solamente Una Vez », « El Condor Pasa » etc… Cela dit, ce sont des classiques que tous les groupes sud-américains à guitares avaient à leurs répertoires.
Devant le succès en 1963 de « Maria Elena » par Los Indios Tabajaras, chaque label s’est mis en quête de la perle rare. Jouant sur la confusion des amateurs face aux noms « tabarajabiscotés ».
Le groupe que je vous propose est complètement dans la lignée Los Indios Tabajaras. Mais à l’écoute je trouve le jeu moins fluide. Cependant l’ensemble est très agréable. En musique d’ambiance, c’est rafraichissant et apaisant.
Concernant le label, Atlanta, c’est également le plus grand mystère. Cependant il reprend la police des labels Barclay et Riviera.
Cet album n’est pas courant visiblement. J’espère qu’il intéressera quelques amateurs d’exotisme rétro.

- Moonlight Serenade


Le Paragua lien
L'autre Paragua lien

21 commentaires:

  1. Je dirais 1972 presqu'au pif gadget ;-)

    RépondreSupprimer
  2. 2 indices en fait
    1°) Au verso, les références des disques commencent tous par 72
    2°) 16F90 est un prix cohérent pour l'époque pour ce genre de production "artisanale". En 74/75 les "Hit-Parade Chanté" allaient de 19.90 à 24.90 selon les magasins...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 1972 est possible en effet.

      C'est curieux de ne rien trouver concernant ce label...

      Supprimer
    2. Ils étaient très chers tes magasins à l'époque. Les hit parade chanté coutaient moins de 15 frs dans les supermarchés dans les 70's

      Supprimer
    3. Il m'a coûté 1 €, en état quasi neuf, mdr !

      Supprimer
  3. Hey Jo, 1 heure après ton post, je suis tombé là dessus.
    http://www.tunnel.ru/view/post:3504381410

    Le Doc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au moins le lien va tenir un moment ! Faut voir le bon côté des choses :)

      Supprimer
  4. Peut être, mais à terme si on te chipe tout tes liens tu seras obligé d'inclure un mdp. Tu n'aura jamais un merci pour TON travail, ça s'appelle spolier !

    Le Doc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jamais de mdp, j'ai horreur de ça !!!

      Je ne fonctionne pas aux merci. D'autant que ce n'est pas un "travail".

      Oui, j'aime bien discuter autour de ce que je propose, mais que les liens voyagent, je ne m'en préoccupe pas du tout. A la limite si d'autres apprécient mes rips à travers d'autres blogs et forums, tant mieux !

      Supprimer
    2. J'aurais pas mieux dit dis-donc.

      Supprimer
  5. C'est de la musique "piquée" donc normal que les autres la piquent. Je ne comprends ce sens de la "propriété" que proclament certains. Merci Jo pour ce beau travail encore une fois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne fais que transmettre pour ne pas que ces disques tombent dans l'oubli. Ceux qu'il faut avant tout remercier sont les compositeurs, les musiciens et ceux qui ont permis la réalisation des disques.

      Supprimer
    2. Quand tu partages des musiques ou des chansons qui n'ont jamais été rééditées en CD ou en format numérique...Tu ne voles personne !
      Au contraire même, tu perpétues à ce que ces titres ne tombent pas dans l'oubli. Même si c'est "craignos", amateur ou tout simplement ignoré par les majors, il y a de l'utilité à la démarche.
      Même les artistes concernés pourraient y trouver une certaine "reconnaissance".
      Ripper, nettoyer, scanner, créer un blog, le tenir à jour, répondre aux visiteurs, c'est sans doute un hobby et un plaisir (que je partage aussi), mais ça reste un travail, bénévole, certes, mais il y a du taf derrière.
      Le partager, est une chose, mais qu'un autre se l'approprie en est une autre. C'est tellement facile
      Ca reste mon avis.
      Sinon, tu envoie un mail avec des liens de tes rips aux sites qui te les chopes et tu peux fermer ton blog. Ca revient au même.
      Maintenant tant que ça reste marginal....

      Le Doc

      Supprimer
    3. Sur l'essentiel, à savoir la sauvegarde du patrimoine musical, on est d'accord. Après sur la notion de "travail", et l'appropriation de celui-ci par d'autres, je comprends ce que tu exprimes, mais perso je n'ai pas envie de me prendre la tête avec ça tu vois ;)

      Supprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Disques Atlanta : 1913-1917"

      Heuuu..... Je ne suis pas sûr que ce soit le bon.

      Supprimer
  7. D'où le retrait du commentaire ! Mouarf!!

    RépondreSupprimer
  8. Errare humanum est.
    Voilà ce qui arrive quand on lit pas jusqu'au bout !
    Ca commencait bien ..."label de musique latine"
    Hop ! aux latrines, ou alors tu as rippé un 78 tours en 33......MDR !

    Le Doc

    RépondreSupprimer
  9. Ils sont fortiches les ruskoffs pour aspirer tout ce qui passe à leur portée...
    J'ai fait le test avec un des titres que j'ai posté sur mon blog il y a 2 semaines et qui n'avait aucune chance de se retrouver sur le Net (Disque promo EDF GDF Mantes la Jolie!).
    Résultats des recherches sur Google, on retrouve le mp3 sur 12 sites différents pour un article qui aura été vu 34 fois!!!
    Sur le principe, ça ne me dérange pas trop tant que cela reste dans l'objectif initial qui est de contribuer à la sauvegarde du patrimoine musical.
    Ce qui me gène un peu avec ces sites c'est qu'ils sont potentiellement dangereux avec des publicités à tire-larigot jusqu'à des malwares ou virus pouvant infecter son ordinateur et que d'autres part ils ne permettent pas d'échanger nos opinions sur tel ou tel titre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement, je ne suis pas sûr qu'on puisse y faire grand chose... A part les ignorer.
      C'est comme les copies asiatiques. Tu fermes une usine, dés le lendemain une autre prend le relais.

      Supprimer