lundi 22 juin 2015

Jacques Frencey - 45t (1972)


1972
(PES)
rip 45t 320k
La face A est étonnante. La voix et l’interprétation ne colle pas à l’orchestration pop. La rythmique est très présente. Mais ça fonctionne. Jacques Frencey me fait pourtant penser aux chanteurs réalistes de années 50-60.
Jean-Claude Petit, 29 ans alors, aura voulu lui donner un coup de jeune.
Sur la face B, c’est beaucoup plus classique. Charmant duo, qui me fait penser à Samsong. Musicalement c’est du Jouannest pur jus.
On ne trouve aucune trace de ce chanteur sur la toile. Verra-t-on néanmoins un jour son retour ?… Peut-être, car impossible n’est pas Frencey !

A) Quand on a compris, c’est déjà trop tard

B) Le petit prince dort

lien de secours

6 commentaires:

  1. Il est contortionniste le Petit Prince sur la pochette?
    JE préfère la face A plus enlevée.
    LA face B est trop quelconque...

    RépondreSupprimer
  2. Il a des intonations à la.....M. Legrand, je trouve !
    Quand j'ai compris que ce n'était pas Michel, c'était trop tard !
    La B est enfantin et mielleux à souhaits, bof bof.
    Le Francey endormi ! (dixit Sardou)

    Le Doc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu de Legrand sur la face A, c'est vrai.

      Supprimer
  3. Le côté guilleret de la chanson, est effectivement en décalage avec la musique pop du titre et c'est bien dommage. Le "mélange" de l'interprétation et de l'orchestration de cette face A est indigeste pour ma part. Dommage.
    Danzik.

    RépondreSupprimer
  4. Bien étrange en effet. Je n'arrive pas à me faire une idée si c'est un titre dont on aurait pu tirer kêkchoz de valab, en envoyant le chanteur faire un stage loin quelque part.
    Je parle de "Quand on a compris, c’est déjà trop tard", parce que la face B c'est... joker !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par Richard Anthony, parce qu'il aurait même réussi à chanter le bottin et le rendre intéressant !

      Supprimer