dimanche 7 juin 2015

Druick & Lorange ‎(1974)

1974
(Goodear Records)
rip 33t 320k
Unique album du duo de Montréal. Pas réédité. Le style est Country, Folk, Rock, suivant les titres.
Ils ont joué de malchance, la sortie de l’album coïncidant avec la faillite du label initial. Goodear le rééditant dans la foulée. Malgré cela l’album passa inaperçu. Le duo ne résista pas.
A noter la présence de Mel Collins et de Chris Stainton. Des cadors !
C’est bien interprété. Agréable comme un retour de plage un soir d’été. Bien produit par Nigel Thomas. Mais il manque le petit plus à mon sens. Le petit plus qu’avait Jim Croce ou CSN&Y par exemple.


A1 Third City Blue 3:20
A2 Dark End Of The Rainbow 3:44
A3 Sunday Shouldn't Make No Difference 2:43
A4 Cain And Abel 4:50
A5 Dancing For The Captain's Pleasure 5:40
B1 Joshua 3:46
B2 I'd Be Lying 2:55
B3 Lady Marielle 3:53
B4 Take Me In 2:58
B5 If You're Leaving 3:17

Recorded At – Nova Sound Studios, London
Mixed At – Nova Sound Studios, London
Bass – Marty Lewis
Cover – Tony Wright
Drums – Bruce Rowland, Mike Driscoll
Electric Guitar – Bob Cohen, Neil Hubbard
Engineer – Marty Lewis
Executive Producer – Nigel Thomas
Keyboards – Chris Stainton, Nick Judd
Producer – Marty Lewis
Tenor Saxophone – Mel Collins
Vocals, Acoustic Guitar, Electric Guitar, Banjo, Slide Guitar, Percussion – Kirk Lorange
Vocals, Electric Guitar, Acoustic Guitar, Harp, Percussion, Synthesizer [Moog] – Dave Druick
Written-By – Druick & Lorange

9 commentaires:

  1. J'écoute ça, je ne connais pas du tout. L'album est sorti en 1974, selon Discogs, mouliné en 1973.
    Chris Stainton et Mel Collins : ces deux-là ont joué sur un milliard d'enregistrements (hyperbole)
    C'est varié et assez ambitieux. Bien dans la veine des titres de CSN&Y, en effet, comme sur ce "Dancing For The Captain's Pleasure", America, Orleans, Firefall...
    Je connais le label Goodear depuis longtemps : j'ai eu un pote qui les touchait gratos par un parent qui bossait pour la distribution des disques en France. Il m'en avait revendu plusieurs pour trois fois rien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups ! Effectivement, c'est 1974. Mais c'est écrit tout petit au dos de la pochette. J'étais en mode taupe hier soir :)

      Supprimer
  2. J'avais eu un 45T de ce duo en promo dans un Best ou un Rock'n'Folk vers 74, je ne sais plus. Ca ne rajeunit pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, en 1974, je n'étais même pas à l'âge de feuilleter Salut ou Podium... A part "Pirouette cacahuète" et "Une souris verte", mes connaissances musicales étaient assez limitées je pense.

      Supprimer
  3. Pas du tout dans ma sphère auditive, alors que CSN&Y un peu plus et The Loner lui c'est carrément !
    Dwight Druick a poursuivi son bonhomme de chemin en allant vers le rock FM et coolos, des trucs que t'écoutes dans la bagnole ... entre deux radars ... pour pas perdre trop de points. C'est dur pour moi qui préfère Joan Jett ou The Ramones au volant !!!
    En 1980, Dwight Druick récidive en solo avec dans la tracklist une cover classieuse de Toto ici : https://www.youtube.com/watch?v=HskfyOdQBMM
    C'est extrait de l'album Tanger, visuel ici :
    https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xtp1/v/t1.0-9/11377240_10153337369574707_2053964537551132058_n.jpg?oh=e9494b18dbd28aa29e9964a56a459d23&oe=55F7E9B3
    A quand un album sur les cochons : Druick Gruik !!!????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rock FM, t'es sympa avec lui, parce qu'à l'extrait j'entends plus l'influence de Gilbert Montagné.

      Supprimer
  4. ça joue bien c'est indéniable, musicalement ça tient la route, mais ça sonne rock FM pour moi, et les voix sont pas exceptionnelles, mais ce n'est que mon avis.

    RépondreSupprimer
  5. Tiens deux du même avis sur le rock FM, c'est vrai que c'est un style multi-tiroirs !!
    On peut y classer pas mal d'artistes et de groupes qui passaient sur l'antenne d'une radio un peu plus tard qui faisait des compils en CD ... Ce n'est pas un critère de qualité ou de défaut ... c'est juste un style de passage qui marchait bien !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait. Il n'y a pas de bons ou de mauvais styles de musiques. Juste des artistes plus ou moins inspirés et talentueux.
      Moi qui était, par exemple, jusque là un peu hermétique à la country, j'ai découvert Juice Newton avec son album de 1981. Belle voix, morceaux bien écrits, interprétés avec émotions, bref, ça m'a emballé ! Comme quoi.

      Supprimer