samedi 18 mars 2017

Colin Verdier - 45t (1971)

1971
(Atlantic)
rip 45t 320k
(merci Gaby)
De prime abord c’est la voix qui a retenu mon attention, car elle m’en rappelait une autre… Bien sûr, celle de Maxime Le Forestier ! Mais comment ne pas penser à Jean-Michel Caradec également. Références flatteuses, mais à l’écoute vous comprendrez que je n’exagère pas.
Alors pourquoi Colin Verdier ne bénéficie pas aujourd’hui de la même reconnaissance ?… N’étant pas assez au fait de sa discographie et de son parcours je laisserai le soin aux spécialistes d’apporter des infos.
N’ayant pas trouvé trace d’une compilation de ces 45t, je crains, comme pour tant d’autres, qu’il soit oublié…
La présence de Charles Dumont dans les crédits m’a surpris, mais la collaboration avec Sophie Makhno pour ce 45t de Colin Verdier est finalement logique, Dumont n’ayant pas encore percé en tant qu’interprète. Voici ce qui est écrit sur le site de Sophie Makhno :
1966 à 1970: Sophie Makhno est Directrice artistique chez CBS (pas encore racheté par SONY), à l'origine de la carrière française de Gilles Vigneault, en charge du catalogue francophone d'auteurs compositeurs interprètes, tels François Béranger, Stephan Reggiani, Eva, Serge Franklin (devenu compositeur de scène pour Renaud/Barrault, puis de cinéma et de TV), Joël Rocher, Colin Verdier.
Réalisatrice des enregistrements de Patachou, et de Charles Dumont, elle donne à ce dernier le ton résolument intimiste de sa carrière et lui écrit les titres-clés de ses disques d'or: "Ta cigarette après l'amour", "Une Chanson", "Une Femme", "Les Gens qui s'aiment"...
A) Avant l'heure c'est pas l'heure (Sophie Makhno - Colin Verdier)

B) J’ai fait ma valise (Sophie Makhno - Charles Dumont)

lien de secours

9 commentaires:

  1. Bonne idée Jo.
    Je ne connais pas beaucoup de titres de Colin Verdier, mais en tout cas son nom est indissociable de celui de Sophie Makhno. Alors elle, ça aura été un bien belle découverte pour Bibi. Peu connue en tant que chanteuse, son répertoire présente un petit charme évident. Mi-malicieux, Frédéric Botton au féminin, mi mélancolique, il se situe dans la catégorie des Juliette Gréco, Annabelle Buffet, Christine Sèvres (et pour cause), mais à la différence qu'elle est auteur et interprète, et parfois aussi compositeur.

    http://www.sophiemakhno.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, à part la boite moulages / poterie, je ne connais pas :oP

      Supprimer
  2. C'est vraiment excellent...
    Comme j'écoute les morceaux avant de lire la chronique, je m'étais fait la même réflexion par rapport à Le Forestier...
    Pour ce qui est de Charles Dumont, j'ai découvert au travers la compil Ciné-Pop qu'il avait à la même époque fait la B.O. De Trafic de Jacques Tati dans un style totalement déjanté easy-listening à tendance psyché. Un grand moment que tu devrais apprécier...
    https://www.youtube.com/watch?v=cHNdlBJtPn8

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surprenant vu ce qu'on connait de lui ! Tati a toujours eu des B.O. sublime. La musique ne faisait pas tapisserie mais faisait partie intégrante des scènes. A l'écoute on se les remémore direct !

      Supprimer
  3. C'est vraiment excellent ...
    Je n'ai pas plus à dire, j'aimais beaucoup cette chanson et comme les grands esprits (bla bla bla) je suis en train de riper le LP de Charles Dumont de 1972, avec cette fameuse cigarette.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je connais peu ce chanteur. Ce sera l'occasion de découvrir.

      Supprimer
  4. Je n'avais pas fait de recherches sur ce chanteur et je m'en veux car on est dans le haut du panier ici. Ce 45t gisait dans la pile et Jo et Gaby l'ont remis dans la lumière.
    Je rejoins les propos de nos amis, on lorgne vers Le Forestier et Carradec.
    Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous avons pris le Colin dans nos filets, si je puis dire :)

      Supprimer
    2. Un poisson volant alors car le verdier est un bel oiseau.

      Supprimer