jeudi 23 juin 2016

Eric Charden - 45t (1980)


1980
(Talar / EMI / Pathé Marconi)
rip 45t 320k
45t inédit paru hors album. J’aime bien le refrain avec les chœurs sur « Les mots qui m’font chanter ».
« T’as un air de France » est une des innombrables chansons écrites par Barbelivien sur ce thème. Ici sous l’angle du souvenir du débarquement américain.
Les deux chansons, assez douces, sont agréables. Les mélodies sont intéressantes et Charden… fait du Charden. Comme Pour Monty, Richard Anthony, Patricia Lavila et quelques autres, je suis très indulgent. Parce qu’ils ont quelque chose en plus, une personnalité, qui rend leurs chansons attachantes, même quand ce ne sont pas des tubes.

A) Les mots qui m’font chanter

B) T’as un air de France

lien de secours

8 commentaires:

  1. Comme je dis : "un petit Charden ne peut pas faire de mal" alors on prend, même si...comme tu dis...indulgence votre honneur car c'est bien du Charden faisant du Charden et la question du jour est : Barbelivien a écrit combien de chansons???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Barbelivien a écrit combien de chansons???"

      A l'évidence un peu trop au regard du rapport quantité / qualité.

      Supprimer
    2. Le Didier est un stakhanoviste masochiste. Quand on lui dit "c'est pas bon" il répond "c'est rien, j'en fais deux autres !" Voilà pourquoi il y en a beaucoup !

      Supprimer
  2. Et hop encore un disque que j'enlève de la pile à ripper. Je l'avais pris pour sa pochette sympa avec son chien. Mouarf mouarf !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense pas que pour autant cela te mette aux abois ;)

      Supprimer
    2. La Face B me fait pensnser qu'il y a un France- Eire Dimanche....

      Supprimer
  3. Plusieurs fois que je réécoute les deux faces, et autant j'aime beaucoup Charden en solo, je ne trouve pas que c'est ce qu'il aura laissé de plus inoubliable. Mais c'est de l'agréable.
    Sur 'Un air de France', dès l'intro où on entend bien, le petit motif derrière, me fait penser à un gros hit de Christopher Cross. Mais après ça change de tonalité, ça va. Alors, puisque j'y suis, quand j'écoute la chanson de Nicolas Peyrac 'Aimer' (1980, aussi)... Je tombais là-dessus l'autre jour. Et bien, on est pas loin du mot qui commence par un p et finit par un t.

    http://www.dailymotion.com/video/x48wp7v

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un motif qui était dans l'air du temps.
      Le mot est plagiat, mais j'aurai bien proposé prout-prout :)

      Supprimer