vendredi 3 août 2018

Orchestre Lamoureux - Gounod / Delibes (1958)


1958
(Fontana)
rip 33t 320k
Sylvia et Coppelia sont deux ballets que je connaissais et dont je ne me lasse pas. D’ailleurs à l’écoute je me suis toujours demandé pourquoi Delibes n’était pas plus célèbre aujourd’hui. A l’égal de Bizet par exemple. Peut-être parce la musique, bien que considérée comme moderne, de ces ballets, était classique dans la forme. Mais néanmoins jamais ennuyeuse, avec des mélodies mémorables dés la première écoute.
« Faust » de Gounod est une redécouverte. J’avais juste dans un coin de ma tête le début, une merveille de délicatesse.
Je ne m’y connais pas assez pour savoir si on peut dire qu’il y a une forme de romantisme dans ces œuvres, mais c’est comme ça que je l’ai ressenti.
Sinon, à savoir si ces interprétations sont parus sur CD, je ne pense pas. J’ai trouvé une réédition numérique, mais le son était vraiment mauvais par rapport à mon rip.

A1 Gounod - Ballet de Faust (Acte V) 16:09
Extrait (début)

A2 Delibes - Coppelia (début) 13:19
B1 Delibes - Coppelia (fin) 10:38
B2 Delibes - Sylvia 18:26

Le lien qui passe le ballet

37 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une voix à siffler l'apéro plutôt que l'opéra !

      Supprimer
  2. Merci Jo
    En particulier( pour moi! ) pour les "Coppelia" et "Sylvia" de Delibes, compositeur dont on parle assez peu de nos jours par rapport à d'autres de ses contemporains…..et c'est bien dommage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En musique classique comme dans tous les genres de musique, le manque de curiosité, la facilité, des à priori aussi, font que nous passons à côté d'énormément de compositeurs, et d'artistes plus globalement. Internet offre une ouverte formidable et pourtant la musique (qu'on nous impose ?) n'a jamais été autant formaté... Delibes, il faudrait une pub ou un film qui cartonne avec sa musique pour que, peut-être, on le redécouvre.

      Supprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. https://www.musiquedepub.tv/artiste/leo-delibes

      C'est bôôôô... Moi, ça me donne envie de me ruer sur ces disques ! :)

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    4. Pour répondre à ton commentaire, oui il y a ce qui fait ce que l'on est, par notre éducation puis notre vécu. Mais rien n'empêche tout au long de notre vie de faire un pas de côté voir et écouter ce qui s'y passe. Ainsi pour moi, l'easy listening, les disques de reprises, la variété 60s et 70s, la soul... J'ai découvert assez tardivement, par internet, les brocs, les forums.
      Inculte, le terme est vraiment trop fort ! Ce sont juste des choses qui ne demandaient qu'à s'offrir à moi, à nous. Encore faut-il être assez curieux pour au moins se faire un avis.

      Supprimer
    5. waouw ! la pirouette !!! J’exulte ;-)))))

      Moi oui la musique attise ma curiosité, mais ces pubs, ont-elles augmenté les ventes des disques de Delibes ?

      Supprimer
    6. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. J'espère que c'est de l'humour, parce que je ne reconnais pas du tout dans ce que tu as écrit...

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    4. Tu pense vraiment que je dois écrire les présentations de ces disques comme si c'était des disques de Topaloff ou de Carlos ?...

      "ne considère pas ceux qui n'apprécient pas pour des incultes invétérés!"

      Ben franchement, j'suis sur le cul de lire ça... :(

      Supprimer
    5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    6. Je n'aime pas ta façon d'interpréter ce que je voulais exprimer. Loin de moi l'idée d'être sérieux et encore moins méprisant.
      Tu sais, il m'arrive régulièrement, quand je demande à des personnes ce qu'elles écoutent, d'avoir en réponse "Rien de spécial, je mets la radio".
      C'est juste que je voulais illustrer, rien de plus.

      Supprimer
  5. Salut Jo, je pense que Doc Vinyl sur-interprète un peu tes propos. Bon, on va mettre ça sur le coup de la fin de semaine et de la canicule... Pour le reste, les ventes de CD de pub 'classique" n'amène pas un public non-classique vers le classique. Ou alors c'est négligeable. Pourquoi ? Parce que le classique mérite son écoute. On ne découvre pas une symphonie de Beethoven ou opéra de Wagner comme on découvre un titre des Beatles ou d'Elvis. Parce que c'est une heure d'écoute d'un côté et 3mn 30 de l'autre. Parce que ce sont des codes d'écoutes, un langage sophistiqué d'un côté et guitare-basse-batterie de l'autre, parce que c'est variété rythmique, leitmotiv et mélodies/harmonies d'un côté et tatapoum-lalala de l'autre (OK je schématise, pas taper merci), etc etc...
    Je ne dénigre pas la pop car c'est ma culture, et je me suis mis au classique très tardivement (et c'est un régal), mais il faut aimer les deux, c'est tout. Et c'est possible. Et messieurs n'oubliez jamais que ce qui est le plus important, ce n'est pas le critique pince-sans-rire qui va ricaner sur les goûts musicaux de tel ou tel public mais le passeur intelligent et empathique qui va émouvoir n'importe quel auditoire avec une musique (pop, classique, jazz, easy listening peu importe) qui le transporte. Halte aux ricaneurs, oui aux passionnés. Et malheureusement en France on ricane beaucoup...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "des codes d'écoutes, un langage sophistiqué"

      Mais ce sont d'abord des émotions. Sans avoir les mots pour en parler, ado, la première fois que j'ai entendu le concerto pour piano n°1 de Tchaikovsky, j'ai eu les larmes aux yeux. Les mêmes que j'ai eu en découvrant la voix et les chansons de Mélanie par exemple.

      Supprimer
    2. Bien sûr des émotions... Mais le public qui connaît mal le classique est intimidé en découvrant même ces émotions. Comme un certain public qui n'ose pas entrer dans une grosse bibliothèque ou une énorme médiathèque en se disant "on va me prendre pour un con si je pose des questions". C'est aussi le poids de l'éducation... Donc aujourd'hui et c'est triste tu as des gens qui n'osent pas écouter du classique de peur de s'ennuyer... Alors qu'écouter déjà un digest de "tubes" classiques est déjà un excellent moyen de s'ouvrir à cette musique... Mais c'est comme pour n'importe quelle initiation : il faut franchir le premier pas. Puis un second, etc etc...

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    4. T'as raison Doc, un bon Beethoven, un bon Vassiliu, une pointe de Charlan et un cognac pour terminer, c'est le bonheur at'n'aise !

      Supprimer
    5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  6. J 'espère que je ne fait une Faust en le mettant ici

    http://ti1ca.com/zp7v59d1-Faust-Lamoureux-Faust-Lamoureux.rar.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ben si , je demande pardon
      j'avais d'abord cru que c'était un extrait de 2'30
      (confondu , mal vu )
      et c'est en écoutant ton rip que j'ai compris que cela faisait 16'9 , doublon donc et de toute façon ton rip est meilleur
      j'espère que tu ne vas pas me punir trop fort

      Supprimer
  7. (Pour le non-initié que je suis) et pour resituer
    il y a l'opéra de Faust en 5 actes
    le ballet que tu présentes est l'acte 5 qui clôturait cet opéra ? donc sur la même scène ou théâtre ?
    je croyais que ballet et opéra étaient des choses différentes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce complément d'info. Je ne sais pas si c'est courant de mélanger opéra et ballet. Mais en tout cas ça divise apparemment :

      "Le ballet de la nuit de Walpurgis, souvent omis lors des représentations de l'opéra, a été mis en scène seul plusieurs fois, notamment par George Balanchine."

      Supprimer
    2. En fait j'étais d'abord tombé sur cet opéra (Lamoureux/Etcheverry aux commandes ), puis voyant que c'était chanté je me suis dit que cela n'avait rien à voir avec ton post
      Puis en y revenant , j'ai réécouté le dernier morceau qui était le ballet

      Supprimer
    3. Tu ne l'avais pas vu parce qu'il se trouvait au placard (je sors...)

      Supprimer
  8. Je ne sais pas ce que le Doc Vinylo a écrit c'est effacé mais je pense que comme moi vu nos âges il a eu un prof de musique à l'école ou au secondaire qui tenta de nous initier à cette musique classique ou des parents ayant eu la même préoccupation, mais la greffe n'a pas forcément pris quand sur ton teppaz y que du Stones ou du Yardbirds voire pire quand les Stooges, le MC5 et le glam ont débarqué ! Mais il n'est jamais trop tard j'ai abordé le classique en allant à des concerts à Pleyel et pour l'opéra à l'Opéra Comique (vu Nathalie Dessay dans Lakmé de Délibes en 1995) ou à l'Opéra Bastille pour des mises en scène un peu olé-olé ou moderne (dont un Faust).
    Mais jamais du André Rieu, du Kiméra ou du Rondo Veneziano … faut pas déconner non plus, il y a classique et classique comme pour le punk et les autres genres d'ailleurs, les enfumeurs escrocs sont partout !
    Musicalement Lakmé est romantique, exotique et très prisé à l'époque de sa création, les autres œuvres j'en sais trop rien.
    Un peu déçu quand même que Robert Lamoureux n'ait pas pu casser La Chasse au canard entre les deux œuvres comme intermède et la je kiffe moyen et pogoterai pas là-dessus !
    Verdi et Rossini n'étaient pas sapé comme ça :
    http://i66.tinypic.com/wjgsw9.jpg
    Un vieux punk éclectique le Gabuz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis peut-être tordu mais je trouve que Rondo Veneziano, finalement, avec du recul, c'était pas mal. Enfin, par rapport aux deux autres.
      "Lakmé", je croyais que ça s'abordait avec Biactol... lol !

      Supprimer
    2. Trop juvénile pour piger la vanne !
      https://www.youtube.com/watch?v=QQWbUNFWokE
      Le retour des plate-forme shoes …. à bascule remises au goût du jour par La République En Marche de Macron
      http://i65.tinypic.com/258w5rq.png
      Le Gabuz

      Supprimer
    3. Top cette photo ! Je la réserve pour une grande occasion :)

      Supprimer
  9. C'est la chaleur ou quoi le doc ?

    RépondreSupprimer