lundi 20 novembre 2017

Isabelle Aubret - Le monde chante (1984)


1984
(Meys / Pathé Marconi / EMI)
rip 33t 320k
Dans la présentation de l’excellent album de Mannick je parlais de sa jolie voix et de l’intensité de l’interprétation. J’y faisais un parallèle avec Isabelle Aubret, notamment. Toutes deux ont cette pureté et cette vérité qui sont trop rares, là où bien des interprètes chantent comme si les textes et les mélodies sur lesquels ils reposent ne les concernaient pas. Chanter juste est une chose, mais vivre les chansons en partageant les émotions en est une autre.
Isabelle Aubret à travers ce disque donne une nouvelle fois à entendre cela. Au travers des ambiances assez variées, sans qu’on y perde en cohérence. Sur les trois premiers titres nous sommes sur le style qui a fait son succès, mais « Joachim », tout est dans le titre, nous emmène soudainement au Brésil. La chanson amène du soleil, ce qui permet de repartir avec un « Et maman nous disait » tendre, malgré un texte pas si léger que ça. « Berceuse à 'tit Louis », montre également une autre facette, avec une orchestration moderne un peu jazzy. 
Même principe en face B, où il faut attendre le magnifique « Saint-Paul-de-Vence » pour découvrir un rythme en phase avec les 80s. Dommage qu’elle n’ait pas plus exploré ce genre de chansons, car ça lui va bien. Vous en jugerez par l’extrait.
Concernant sa version de l’« Ave Maria », bon… déjà que pour moi c’est une scie, mais en plus je n’ai pas compris où elle voulait emmener cette prière, en basculant au milieu de celle-ci vers un rythme brésilien. Enfin, perso je n’ai pas été aux anges…

- Saint-Paul-de-Vence


Le monde chante dans le lien

10 commentaires:

  1. je chope et je m'écoute tout ça tranquillouuuuu et j'espère y retrouver tout ce que j'aime chez cette Grande Dame. Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui fait actuellement sa dernière tournée. Sage décision de savoir s'arrêter au bon moment. Pas comme... heuuu... non je n'ai rien oublié ;)

      Supprimer
    2. Charles Naznavour20 novembre 2017 à 14:59

      Oui. C'est vrai qu'il y en a certainsi qui auraient dû raccrocher depuis bien longtemps. Moi je saurai m'arrêter.

      Supprimer
    3. Ou qui veulent faire un live en direct de l'hôpital ! Ah que je ne murirai jamais ! ! !

      Supprimer
    4. Façon Angus Young, avec la bouteille d'oxygène à proximité.

      Supprimer
  2. Merci pour ce partage. Sa voix reste une douceur pour mes oreilles. 😎😎

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et on en a besoin dans le tumulte qui nous entoure...

      Supprimer
  3. Tu nous parles du brésil, mais est-ce que quelqu'un possède ce foutu disque de la dame, il était super bien
    https://www.discogs.com/Isabelle-Aubret-Isabelle-Aubret/master/275930

    RépondreSupprimer
  4. Le morceau que tu présentes est incontestablement le plus beau de l'album , mais évidemment l'auteur de ce
    morceau a su Assouvir maintes fois nos désir de belles chansons

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, que ce soit Pierre Grosz ou Cyril Assous. Ensemble et séparément.

      Supprimer