samedi 11 novembre 2017

Franck Olivier - 45t (1982)


1982
(CBS)
rip 45t 320k
J’ai déjà écrit beaucoup sur ce chanteur à prénoms (une des spécialités du blog, sans le vouloir), capable du pire comme du meilleur… du pire (c’est un peu facile, je l’admets :)
Je vais donc me concentrer sur ces deux chansons (concentrer… façon de parler !). « Le joueur d'arc-en-ciel » commence comme le générique des grosses têtes, qui est à la base une version arrangée de la B.O. de « Rocky ». La comparaison s’arrêtant dés que Franck Olivier commence à chanter, car son chant rappelle instantanément les chanteurs de l’école pelle à tarte. Néanmoins le morceau est bon, car musicalement c’est assez musclé. Les arrangements et l’orchestration étant superbes, j’ose le dire. Vocalement, il assure également. Rien à redire.
« Constatations (on y pense encore) » est nettement plus craignos ! La démarche se voulait ambitieuse, mais le résultat est bancal. Pas à cause de la musique, du niveau de la face A, mais plutôt du côté du texte et le fait d’alterner français et anglais… Bref, pour moi, comme dit l’expression, la mayonnaise ne prend pas sur la face B.

A) Le joueur d'arc-en-ciel

B) Constatations (on y pense encore)


lien de secours

13 commentaires:

  1. LE joueur d'arc en ciel est l'exemple typique de morceau sorti beaucoup trop tard. Sorti 10 ans plus tôt en 72, il aurait fait un carton mais en 82 les arrangements magnifiques (on sent bien la patte Estardy) étaient déjà "has-been".
    Ce titre est une belle découverte (quo me rappelle aussi le Chamfort qui aurait pu ajouté cet arc à ses disques Flèche).
    D'accord avec toi pour la face B bancale...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est clair qu'il y a un décalage entre les titres français qui cartonnaient en 1982 et ce disque. "Africa", "L'aventurier", "Vacances j'oublie tout"...

      Supprimer
  2. Sur la face B ce n'est plus de la mayonnaise, mais bien du yaourt boulgi boulga et ça ne prend pas non plus.

    RépondreSupprimer
  3. Ça aurait été plus vendeur s'il s'était appelé Olivier Franck.

    Voilà. ...j'espère que, comme moi vous trouvez cette phrase complètement conne et indigne d'intérêt comme un avis musical de Philippe Manoeuvre. Faut dire aussi que je ne savais pas quoi écrire car je n'ai pas su trouver au plus profond de mon moi, le courage d'écouter ces 2 titres.

    RépondreSupprimer
  4. Je ne sais pas pourquoi je n'ose jamais proposer ce chanteur sur mon blog (j'ai ce disque et bien d'autres..) peut-être à cause des représailles et la peur d'un bannissement de blogger tellement c'est typé "bon craignos" donc je laisse Rennes Man s'épancher sur la qualité de cet artiste.
    Juste un mot encore pour dire qu'en Belgique c'est bien passé en radio.
    Merci Jo de m'enlever l'envie de poster du FM.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Philippe Padoeuvre11 novembre 2017 à 16:20

      Ouais mais c'est d'la meèèèèèèèèrde. Au s'cours !

      Supprimer
    2. "Juste un mot encore pour dire qu'en Belgique c'est bien passé en radio"

      Et comme j'habite juste de l'autre côté de la frontière, même si ça n'a pas marché en France, ce genre de chanteurs finis néanmoins par se retrouver nos bacs. Tant mieux ! Quoi que... :)

      Supprimer
    3. Non Mr Padoeuvre, c'est de la variété. Qu'est-ce que c'est que cette posture, cet ostracisme !

      Supprimer
    4. Ca c'est du vrai Sex & Drugs & Rock & Roll au moins Mr Padoeuvre !

      Supprimer
    5. you mean ... " Ce genre de chanteurs finis termine néanmoins par se retrouver dans nos bacs" ...i don't understand your sentence .
      because finis or finit is'nt the same and "se retrouver nos bacs " ??? i don't know the meaning . Be care of mistakes please .

      Supprimer
    6. You have just badly translated, there are no mistakes.

      Supprimer
  5. Un très vieux livre me disait déjà d'éviter le jardin des Oliviers , mais comme il y a un arc-en-ciel , poussé par les petits poneys je viens tout de même en pélérinage
    Ma foi (c'est le cas de le dire) la bible s'est trompée
    pour cette dernière cène , le premier morceau se laisse écouter

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai annoncé dans la présentation. Je n'ai pas agi en Judas !

      Supprimer