samedi 17 juin 2017

Annkrist - Tendre est la nuit… (1978)


1978
(Spalax)
rip 33t 320k
(merci Gaby)
Je ne suis pas familier de ce genre d’univers, ainsi la première écoute m’a dérouté. Sans doute avais-je été trop distrait, ce qui ne pardonne pas avec ce genre d’album. Qui n’a rien de léger, de facile. En cela j’ai pensé à Catherine Ribeiro, qui demande aussi d’être  « disponible ». Ces disques se vivent, s’apprivoisent, mais il faut faire quelques pas vers eux.
Les textes et la voix m’ont rappelé certaines chanteuses réalistes. Mais qui serait ici accompagné par un groupe de jazz rock. Nous sommes dans les 70s !
Extraire un titre n’est pas simple, car l’ensemble forme un tout. On est pas dans la variété où chaque chanson est une petite vignette pensée pour finir en 45t.
Si vous voulez vous faire une idée plus précise d’Annkrist, afin peut-être de mieux la comprendre, je vous recommande cette intéressante interview réalisée en 1980 :

- Les prisons du monde


Le lien dans la nuit

7 commentaires:

  1. Je crois que je vais me passer de ce disque pour aujourd'hui, je reviendrai peut-être, l'univers musical présenté n'est pas phase avec ma journée, souriante et joviale et qui rentre du marché avec qq 45t bien sympa!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu crains une sorte d'hydrocution auditive ?... mouarf !

      Supprimer
  2. Jamais entendu parler de ce truc. C'est du pointu de chez pointu, qui me rappelle aussi Mama Béa Tekielski. Pas très printanier, mais courageux. Logique que ce soit sorti sur Spalax.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'aspect commercial n'était pas la priorité, c'est d'autant plus intéressant car totalement personnel. Impossible de rester indifférent à l'écoute.

      Supprimer
  3. Engagé et poétique, ce genre de disque demande une écoute posée.
    Je pense à Christiane Stefanski (Belge) ou Barbara avec une voix qui n'est pas sans rappeler Piaf dans le trémolo du timbre.
    On ne fera pas tourner les serviettes sur ce disque mais on prend un brainstorming de poésie sombre.
    Un disque qui est hors-norme mais qu'il faut apprivoisé avec introspection.
    Merci au duo de partageurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "On ne fera pas tourner les serviettes sur ce disque"

      Hi ! Hi ! :)))

      Supprimer
  4. Je suis assez partagé sur cet album...
    Avec Spalax comme label, je savais à quoi m'attendre...
    Je trouve que cela ressemble énormément à l'album "La Louve" de Barbara avec ses arrangements parfois assez rock sortant de l'ordinaire de la dame en noir.
    Musicalement, c'est pas trop mal mais ça ne décolle pas souvent zt pour ma part je trouve la voix d'AnnKrist trop caricaturale.
    Tant qu'à faire, je préfère me réécouter l'originale
    https://www.youtube.com/watch?v=uuNF459Bw58

    RépondreSupprimer