dimanche 3 juin 2018

Chopin - Les grandes valses et préludes (1975)

1975
(Le livre de Paris - Hachette)
rip 33t 320k
Voici le n°1 de la série « les grands musiciens ».
Comme pour les précédents posts de musique classique, je laisse le soin aux amateurs d’apprécier ou pas l’interprétation.
J’apporte juste quelques infos sur les interprètes et les enregistrements, qui ne semblent pas tous réédités sur CD.
Guiomar Novaes était une pianiste brésilienne, décédée en 1979, et spécialiste de Chopin.
Le morceau joué par Ignace Paderewski ne peut être que très ancien vu que le musicien est décédé en 1941.
Peter Frankl, est lui un pianiste britannique. Professeur à New Haven aujourd’hui.
Et pour finir Alberto Mozzati était un pianiste italien, décédé en 1982. Il a laissé peu d’enregistrements apparement. Ses 24 préludes étant difficilement repérables sur le vinyle, j’ai laissé la face en un fichier.
PS : Pour finir, je voudrais vous consulter afin de savoir si je dois continuer à proposer des vinyles de musique classique. 
Si vous désirez que je continue, votez OUI :)
Si vous désirez que j’arrête, votez NON :)

01 Valse En La Bémol Majeur, Op. 69 N°1, Pour Piano
Piano – Guiomar Novaes

02 Grande Valse Brillante En Fa Majeur, Op. 34 N°3, Pour Piano
Piano – Guiomar Novaes
03 Grande Valse En la Bémol Majeur, Op. 42, Pour Piano
Piano – Ignace Paderewski
04 Valse En Fa Mineur, Op. 70 N°2, Pour Piano
Piano – Guiomar Novaes
05 Valse En la Bémol Majeur, Op. 64 N°3, Pour Piano
Piano – Guiomar Novaes
06 Andante Spianato, En Mi Bémol Majeur, Op. 22, Pour Piano Et Orchestre
Orchestre Symphonique D'Innsbruck
Dir. - Robert Wagner
Piano – Peter Frankl
07 Grande polonaise brillante, En Mi Bémol Majeur, Op. 22, Pour Piano Et Orchestre
Orchestre Symphonique D'Innsbruck
Dir. - Robert Wagner
Piano – Peter Frankl
08 Préludes pour piano, Op. 28
N°1, En Ut Majeur
N°2, En la Mineur
N°3, En Sol Majeur
N°4, En Mi Mineur
N°5, En Ré Majeur
N°6, En Si Mineur
N°7, En la Majeur
N°8, En Fa Dièse Mineur
N°9, En Mi Majeur
N°10, En Ut Dièse Mineur
N°11, En Si Majeur
N°12, En Sol Dièse Mineur
N°13, En Fa Dièse Majeur
N°14, En Mi Bémol Mineur
N°15, En Ré Bémol Majeur
N°16, En Si Bémol Mineur
N°17, En la Bémol Majeur
N°18, En Fa Mineur
N°19, En Mi Bémol Majeur
N°20, En Ut Mineur
N°21, En Si Bémol Majeur
N°22, En Sol Mineur
N°23, En Fa Majeur
N°24, En Ré Mineur
Piano – Alberto Mozzati (N°1 > N°24)

Le lien où tu chopes un Chopin

24 commentaires:

  1. Merci Jo
    Parfait pour un dimanche pluvieux et orageux…..
    piano et canapé
    Je vote : oui….et signe des deux mains

    RépondreSupprimer
  2. Ni oui ni non
    Je dirais en bémol , SI LA musique classique reste occasionnelle , en mode mineur donc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la cas et cela le restera LaMi ;)

      Supprimer
    2. Teufel ! je croyais être sur la page en aval
      j'ai mis la charrette avant les bœufs

      Pour le jeu ni oui ni non , il y aura du Wagner ?

      Tu es le chancelier du blog , au chef d'orchestre de décider de sa gamme
      Pour le final et l'audimat tu pourras comparer le nombre de croches ti1ca enregistrées de ta partition , c'est la meilleure des clés pour ne pas tomber sur le sol

      Supprimer
    3. Plus sérieusement ,(je commencerai par des comparaisons)
      Je connaissais peu la musique progressive et Séric m'y a rendu (très ) enthousiaste
      Je n'aimais pas (ou plus )Brasseur , et les posts sur vos blogs me l'ont fait redécouvrir et aimer
      Pour le classique , je ne connais pas et il me manque encore le déclic
      Pour l'instant , je peux dire que j'ai écouté tout le Van Oterloo , mais j'ai parfois plus difficile comme avec ce Chopin

      Supprimer
    4. Wagner, je ne sais pas, je n'ai pas encore bien exploré les cartons.
      Pour ma crêpière par contre c'est plus Tefal que Teufel ;)

      Supprimer
    5. C'est ce qui est pratique avec les blogs, ça permet de se faire un avis rapidement avant d'investir, ou pas, dans les disques.
      Comme toi Gaby, j'ai ainsi pu découvrir ou apprendre à apprécier des styles de musiques ou artistes pour lesquels j'avais parfois des à priori.

      Supprimer
  3. Merci Jo pour cette consultation démocratique,
    pour moi c'est non, je préfère nettement les perles dont tu nous abreuves chaque jour.
    Mais c'est à toi de décider...
    Bon dimanche ensoleillé (Auvergne)
    Gérard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles seront de retour dés demain ! ;)

      Supprimer
  4. Non itou, en dépit des efforts de Gazebo pour me convaincre des vertus du classique http://youtu.be/tMd6K6oV5L4

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par Gainsbourg et Jane B. peut-être...
      https://www.youtube.com/watch?v=-0UB_JLzy30

      Supprimer
    2. La Symphonie du Nouveau Monde est à peu près le seul morceau classique que j'entrave, sans doute parce qu'il a servi de base à Initials B.B.

      Mon pote Jeff Lynne voudrait ajouter quelque chose http://youtu.be/H27qzWNmuS4

      Et Falco a aussi un truc à dire http://youtu.be/urFSYfLuaGs

      Mais rien n'y fait, je reste hermétique ! Tant pis pour moi

      Supprimer
    3. Ben non, rien de grave. Heureusement qu'on a pas tous les mêmes goûts, sinon on serait d'accord sur tout et les discussions manqueraient de piquants.

      Supprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La réponse a été non publiée par moi-même :)

      Supprimer
  6. C'est bien, ton sondage ; te référer aux téléchargements demanderait un lourd calcul statistique. Par exemple, je suis fou de musique classique, mais pour moi, Chopin, Liszt et Mozart sont les J.J. Goldman de leurs époques : de la merde ; si d'autres pensent comme moi, la galette du jour va s'ennuyer un moment dans son coin de serveur !
    Tes précédents essais étaient bien plus intéressants.
    Donc, oui, je vote moi aussi des deux mains pour t'encourager à continuer.
    En plus, les bacs de brocs doivent être pleins de galettes de la Guilde du disque, qui aidaient à la découverte (comme un 'Que sais-je' t'introduit à un sujet, avant de décider de l'approfondir en plongeant dans la bibliographie conseillée)
    Ceux à qui le mot "classique" fait peur peuvent aller ici : https://www.youtube.com/watch?v=OH6950uF2D4 ; ils y découvriront à la fois le plus grand baryton français, Gérard Souzay, et un compositeur remarquable, Gabriel Fauré, dont le Requiem me cloue à mon fauteuil à chaque écoute.
    Le Doc nous prescrit le Gamm du dimanche, pourquoi pas le classique du (jour de ton choix), ou même juste du second mardi du mois ?
    Pour les ceusses qui votent contre, il suffira d'un signe... ;-)

    Capitoul

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien trop d'admiration pour les compositeurs, donc je n'irai pas aussi loin que toi quand je n'accroche pas à leur musique. Ecrire une symphonie, par exemple, est un travail titanesque ! Chaque instrument à sa partition. Le moindre coup de cymbale. C'est comme réaliser un long métrage. Tout ça pour parfois être incompris lors de la première représentation. Oublié, et redécouvert une fois mort... dans la misère pour certain.
      L'opéra j'ai du mal, mais c'est juste une question de goût. Les chœurs passent mieux.

      Supprimer
    2. Tu as bien raison, mais la qualité réelle, et l'originalité comptent aussi ; il suffit de comparer l'indigence des "oeuvres" des compositeurs cités, avec la richesse et l'originalité de celles d'un Beethoven, d'un Bach ou d'un Mendelssohn (pour ne citer que ceux-là) et tu comprends mieux le rapprochement avec Goldman : celui-ci à fait "il suffira d'un signe", bien gentillet en son temps... avant de toujours refaire la même, un coup en modifiant légèrement le rythme, un autre fois en décalant d'un demi-ton. "Comme toi", "elle a fait un bébé toute seule", et toutes les autres ne sont que des variantes de sa seule composition originale. Et c'est également valable pour toutes celles écrites pour d'autres chanteurs.

      Et c'est ainsi que tu te retrouves, dans le cas de la galette qui nous intéresse, à ne pas pouvoir différencier les plages. CQFD.
      Mais comme tous les égouts coulent dans la nature, il en est forcément qui apprécient Chopin (il y a bien des fans de Shy'm), donc tu as bien fait, pour sûr !

      Capitoul

      Supprimer
    3. Certains compositeurs étaient peut-être plus sensibles à l'air du temps, aux mélodies et rythmes à la mode, comme les artistes aujourd'hui. Peut-être aussi qu'après un succès, la bourgeoisie et la royauté demandaient à entendre d'autres airs du même style. Quelques-uns s'exécutaient pour l'argent, pour briller en société, mais d'autres n'en faisaient qu'à leur tête au risque de déplaire. C'est pareil dans tous les arts finalement. Et encore de nos jours.

      Supprimer
  7. Réponses
    1. https://img20.shop-pro.jp/PA01250/135/etc/IM_3656.jpg

      ;)

      Supprimer
  8. Réponses
    1. "Si vous désirez que j’arrête, votez NON"

      Merci. Je continue donc :)

      Supprimer