vendredi 23 mars 2018

V.A. Claude François - Les originaux Vol.2




Afin de commémorer, à ma façon et à contre-courant, les 40 ans de la mort d’une icône pour les uns, du spécialiste des adaptations massacrées pour les autres, j’ai ressorti cette compilation des versions d’origines (il en manque sûrement, je compte sur vous pour compléter ;) Ce qui vous permettra certainement de découvrir avec ravissement certains titres obscurs, et de constater que finalement on y a vraiment pas gagné au change en France avec des traductions cocasses et l’interprétation crispante de Claude François. Je sais parfaitement que cette courte présentation va déplaire aux fanatiques. Mais est-on objectif quand on est fan au point de vivre par et pour un chanteur de variété ?… Je ne rentrerai pas non plus dans les polémiques navrantes qui ressurgissent régulièrement, ce n’est pas le propos de ce post. J’espère juste que vous passerez un bon moment à l’écoute de ces chansons, qui vous donneront peut-être envie de vous pencher sur certains de ces artistes, parfois méconnus dans notre pays :)


- The Foundations « Baby, Now That I've Found You » (1967) = « Pourquoi » (1967)


6 commentaires:

  1. je suis allé écouter sa version de "Brother Louie" il a fallu vite que je zappe, mais quel gl... ce mec, beurk j'en ai encore des frissons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es téméraire ! :)

      Supprimer
    2. C'est sûr que la version de Brother Louie ne vaut pas et n'a rien à voir avec celle des Modern Talking.

      Supprimer
  2. Peut être que je me trompe car je ne suis pas un spécialiste de Cloclo mais il me semble qu'il avait repris "I'm Alive" sous le titre de "je Veux Vivre", non? Perso, j'adore la version de Don Fardon, chanteur des Sorrows, mais il me semble que l'original est de Tommy James & The Shondells en 1969.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien vu ! C'est presque ça, le titre exact de Claude François étant "Un homme libre". Je l'ajouterai au(x) volume(s) à venir. Merci pogo.

      Supprimer
    2. Merci pour la correction du titre en VF, mais je pensais que l'original avait sa place sur ta compile. Après avoir fouillé un peu, il s'avère qu'il y aurait une version de 1968 par Johnny Thunder mais toujours signé des Shondells (Pete Lucia, Tommy James). La version de ce noir américain est torride et semble très recherchée mais facilement écoutable sur Youtube.

      Supprimer