samedi 1 avril 2017

Alain Barrière - 45t (1975)

1975
(Albatros)
rip 45t 320k
Ca c’est du slow ! « Mon improbable amour » a bien vieilli, ce qui n’est pas forcément le cas de toutes les chansons de Barrière. J’aime l’orchestration, avec l’orgue façon Procol Harum et cette petite envolée sur les refrains.
« Celtina » est légèrement différent de la version de l’album. Le mix du 45t n’incluant pas un passage au milieu du morceau. Cet instrumental montre une autre facette du gars, qui peut surprendre ceux qui le trouvent ringard. En effet, en 1975, je ne pense pas qu’il était courant pour un chanteur de variété de publier ce style de musique planante, plus courante chez les groupes de musique progressive.

A) Mon improbable amour (A. Barrière)

B) Celtina (A. Barrière)

Arrangements : G. Salesses - A. Barrière

lien de secours

10 commentaires:

  1. Quand j'ai entendu "Celtina" en 75 , il a fallu que je courre acheter le 45t , tellement j'aimais cette musique .
    L'autre face déçu qu'elle ne soie pas de la même facture
    je l'avais à peine écoutée .
    Par la suite bien sûr ,j'ai découvert d'autres belles chansons de ce bon chanteur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a une discographie beaucoup plus éclectique qu'on ne l'imagine.

      Supprimer
    2. Avec des disques pour les supporters des club de foot de Rennes et Mantes-La-Ville, par exemple...

      Supprimer
  2. C'est toujours un plaisir de réécouter Celtina.
    Il aurait pu l'appeler "Salade de fruits" tant à chaque fois, cela m'évoque d'autres titres par petits bouts...
    Un peu de Verde de Ricky King, de Shine on you des Floyd ou encore l'intro du dernier des Bevilacqua de Christophe...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fichtre, j'en ai pas entendu autant ! Ca fait plutôt Gloubi-boulga du coup.

      Supprimer
  3. En ce jour de congé, il est bon de dépasser les barrières pour découvrir celtina, pop machin bling blang bong, et c'est vrai "ça mélange" sec dans le titre... les nuits sont trop courtes en hiver....

    RépondreSupprimer
  4. Je vais enfin reprendre un (dis)cours (presque) normal.
    Réveil difficile mais ...the show must go on !
    Merci Jo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le temps passe mais au fond rien ne change... La lutte est permanente !
      https://www.youtube.com/watch?v=fur2V1b1piA

      Supprimer
  5. Le 1er avril, il est sain de sauter par dessus la "barrière" du bon goût pour nous balancer le titre romantique, du breton bretonnant, écrit pour son contrôleur fiscal ou son rocher au moules !
    Je me souviens de ce titre Mon Improbable Amour et déjà, comme MemorHits Seric, j'avais remarqué la phrase musicale procolharumienne de l'Alain de cette époque ... n'étant pas du tout spécialiste du menhir de la Trinité durement touché par le mazout ou une autre affection (même celle touchant le porte-monnaie), je n'ai donc pas suivi sa carrière postérieure ... celle antérieure non plus ... impossible de me souvenir par contre s'il voulut se lance dans un prog échevelé.
    Il eut fallu qu'il versât dans un garage au moins ou dans un punk bigouden au mieux ... style très peu courant à l'époque, ceci étant une digression plus que pourrie !
    Une rengaine des 80's dans ton frigo ou ton placard !
    https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/13319930_1625250691098208_3471773437821814220_n.jpg?oh=43146bc076bad8835f2d0936c557255b&oe=594D42ED
    Le Gabuz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que pour l'instant je me suis avant tout intéressé à la période 70s du bonhomme. Cela dit après le début des 80s est-ce qu'il y a beaucoup à découvrir, je ne crois pas.
      Bien craignos le détournement de la marque ! :)

      Supprimer