dimanche 2 avril 2017

The Glitter Band - Greatest Hits Live ! (1986 rééd. 2001)


1986 rééd. 2001
(Armaury / Pegasus)
rip CD 320k
Pourquoi se nomment-ils The Glitter Band ? Simplement parce qu’en 1972-73 les musiciens étaient les accompagnateurs, sur scène, de Gary Glitter. Le premier 45t sans ce dernier, « Angel Face » (1974), étant un succès, le Glitter Band pourra désormais voler de ses propres ailes.
Comme on trouve facilement les versions en studio sur CD, je vous propose une réédition du « Live at the Marquee » paru en 1986 sur l’obscur label Conquest. Avec le guitariste / chanteur, Gerry Shepard, et le batteur, Pete Phipps. Deux des membres d’origines. La version vinyle n’est pas courante, mais à ma grande surprise la réédition CD non plus.
A noter les reprises de Led Zeppelin « Rock’n’Roll », des Who « The Kids Are Alright » et « Substitute » ainsi que du standard 60s « Stay With Me Baby ». Qui donne un intérêt supplémentaire à ce disque, pas essentiel car leurs chansons sont plus efficaces en studio, mais c’est le seul témoignage en live.

- Goodbye My Love

Le lien pailleté

8 commentaires:

  1. Une réédition de Glitter sans Glitter live années 80, ça c'est du vrai craignos. Bravo. Mais au vu de Goodbye My Love, j'aurais tendance à trouver qu'il manque ici ce qui faisait le charme et l'originalité du vilain Gary : son gras, rythme bovin et mélodie primitive, emballés dans une production mastoc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heuuuu.... J'ai dû mal me faire comprendre. Le Glitter Band est un groupe à part entière depuis 1974.
      D'ailleurs j'ai toujours préféré les disques du groupe. Gary ayant un côté mariole qui nuisait à l'aspect musical à mon sens.

      Supprimer
  2. La question que l'on se pose souvent avec les albums live c'est de savoir à quel moment ils ont été enregistrés car il peut y avoir un décalage important...
    Pour ce disque, il s'agit d'un enregistrement effectué le 28 avril 1985. Un dimanche ponctué par 2 événements qui ont marqué les esprits à l'époque : L'accident de Sacha Distel et de Chantal Nobel et l'interview de TonTon (Mitterand ;-) ) qui affirmait qu'il n'était plus chébran mais câblé (Un moment culte sur ce blog que je viens de découvrir : http://ya30ans.overblog.com/2015/04/dimanche-28-avril-1985.html (Accessoirement, c'est un jour qui me tient à coeur puisque c'est la date d'anniversaire de mon premier gamin)...
    Pour ce qui est du point de vue musical, l'extrait que tu proposes est assez différent de la VO de 75 mais cela reste pas mal (Plus hard FM que glam en fait)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A l'écoute comme tu le soulignes on entend qu'il date des 80s, il n'y a pas de doute sur la date d'enregistrement. Je pense d'ailleurs qu'il s'agissait d'une reformation juste pour l'occasion.

      Supprimer
  3. ça vaut la version criarde de Sheila, non je rigole... j'aimais assez ces productions qu'on imaginait, à l'époque, sortir du même chaudron. :-()

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui j'avais oublié qu'elle l'avait chanté ! C'était une face B de 45t si je me souviens bien.

      Supprimer
  4. Apparemment c'est le bassiste John Springate qui fait quasiment tout le chant sur le live.

    http://www.theglitterband.co.uk/fan-area/songs-in-depth-9/

    Beaucoup d'énergie, ça fait du bien du rock simple et carré comme ça!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups ! Je l'avais oublié celui-là. Il faut dire qu'il y a peu de détails sur le disque.

      Supprimer