samedi 29 juillet 2017

Nicolas Skorsky - 45t (1976)


1976
(Aquarius)
rip 45t 320k
Nicolas Skorsky est un nom qui n’évoquera pas grand chose à beaucoup de personnes, pourtant il est responsable (ou coupable diront les esprits chagrins) de succès tels que « Chanson populaire » pour Claude François, « Une bague, un collier «  pour Ringo, « La vie en couleur » pour Remy Bricka, etc… Du bon craignos quatre étoiles donc !
Ce que l’on sait encore moins c’est qu’il a lui aussi enregistré quelques disques. Dont celui-ci que je trouve somptueux. Pas tant pour sa voix que pour les mélodies et les arrangements. Le texte de « L’enfant derrière la porte » est poignant. Au final c’est la chanson française comme je l’aime, de qualité, avec une certaine classe.
Le gars a eu une mort autant tragique que mystérieuse, qui a déjà été évoqué sur d’autres posts. Il est inutile d’y revenir…

A) L'idée derrière la tête ⭐⭐⭐

B) L'enfant derrière la porte ⭐⭐⭐

lien de secours

15 commentaires:

  1. c'est aussi le créateur et producteur du groupe Santa Esmeralda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, éclectique le gars !

      Supprimer
    2. Il a aussi écrit "Aujourd'hui plus qu'hier… Et bien moins que demain", le nanar de Sophie Favier en 84...

      Supprimer
    3. Il appréciait les grandes voix !

      Supprimer
  2. pas mal du tout comme bluette, Merci.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai un autre 45t du gars. Bien ficelé. Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien ficelé ?!? Tu as appris des choses concernant l'enquête ?...
      Oups, tu voulais parler du disque peut-être ;)

      Supprimer
  4. "L'enfant derrière la porte" cela ne peut que m'interpeller évidemment , j'en ai hélas rencontré tellement dans mon métier
    "L'idée derrière la tête est agréable à écouter , merci à Jo pour ces titres et déjà au Doc si si , pour la suite ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'imagine... Je ne comprendrais jamais pourquoi certains adultes ont des enfants si c'est pour ne pas s'en occuper et les considérer comme un fardeau... Quand on voit les dégâts que ça fait, et qu'il faut parfois toute une vie pour se (re)construire !

      Supprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu pouvais laisser ton commentaire Gaby, peut-être hors sujet mais qui méritait d'être dit.
      A toi de voir ;)

      Supprimer
    2. Merci Jo ,
      (Commentaire émotionnel donc j'hésitais après coup)


      J'ai remarqué que beaucoup de parents reproduisaient avec leurs enfants ce qu'ils avaient déjà vécu eux-mêmes
      C'est un cercle sans fin , j'ai eu les parents , leurs enfants , puis leurs petits enfants

      Pour le suivi pédagogique qu'il aurait fallu mettre en place , hypocrisie des pouvoirs publics avec le peu de subside octroyé , du coup les membres du conseil d'administration sont (parfois) devenus des gestionnaires ( je ne veux pas généraliser ), l'enfant ou les personnes handicapées adultes sont devenus comme des marchandises ... les personnes autistes reçoivent plus de subsides ... alors inscrivons plus de personnes autistes
      Je connais des institutions en Belgique qui ne fonctionnent actuellement qu'avec des personnes venant de France , parce que les subsides qu'ils reçoivent sont plus important , et si l'on a un enfant belge handicapé , c'est complet pour lui et vous n'y trouverez plus de place
      Mais rien de nouveau sous le soleil , quand j'ai commencé dans ce métier ( il y a très très longtemps )
      l'institution où je travaillais était agrée pour 60 enfants et pourtant nous étions 120 , lorsqu'il y avait une inspection annoncée(toujours lors des repas) j'allais me cacher dans les bois environnant sous couvert de pic-nic avec les 30 garçons "indésirables" de mon groupe

      Heu , désolé de ce commentaire hors sujet , mais chez moi parfois , c'est un peu la révolte

      Supprimer
    3. Mon fils a travaillé dans ce cadre-là avec...un français en Belgique qui accueillait des adultes venant uniquement de France !!!

      La Belgique est un très mauvais exemple dans ce type d'accueil, je confirme, limite scandaleux....

      Supprimer
    4. "J'ai remarqué que beaucoup de parents reproduisaient avec leurs enfants ce qu'ils avaient déjà vécu eux-mêmes
      C'est un cercle sans fin , j'ai eu les parents , leurs enfants , puis leurs petits enfants"

      Ma mère qui est à la retraite aujourd'hui était assistante maternelle, et elle a parfois accueilli des enfants de parents particuliers. Sous tutelles, asociaux, etc... Heureusement que les enfants en venant chez nous apprenaient, voyaient, entendaient des choses qui les tiraient vers le haut. Malheureusement dés qu'ils étaient assez autonomes pour aller à l'école, ils ne venaient donc plus, et là c'était rapidement la dégringolade. Je me souviens d'une famille où les quatre enfants ont été retiré et placé, dans des foyers différents en plus. Ma mère se dit, à raison, que ce qui leur a été inculqué n'est pas perdu, mais ça fait mal au cœur...

      Supprimer
  6. Tu as bien raison d'avoir remis ton commentaire.
    On s'aperçoit que peu de choses ont changé depuis les révélations de "Jules Brunin" dont on avait parlé à l'occasion d'un article il y a quelques mois...

    RépondreSupprimer