dimanche 30 juillet 2017

Henri Salvador - 45t (1971)


1971
(Rigolo / Barclay)
rip 45t 320k
(merci Doc)
Que c’est bête… Mais que c’est bon !
Le talent de Salvador est de concentrer en moins de 3 mn, une ambiance, une histoire et des personnages. Pour ne pas compliquer inutilement le boulot, il s’occupe de tout.
Mais ce n’est pas fini, car la particularité, je dirai même le génie, est qu’il aborde ce type de dingueries (car c’est aussi en parallèle un bon jazzman) en y apportant une grosse louche de bouffonnerie qui, totalement assumée, devient unique. 
Personnellement je suis amateur ! :)

A) Craquitos

B) Quand on travaille on travaille

lien de secours

8 commentaires:

  1. C'est savoureux , dans la même veine que "Zorro" et autre "Minnie"
    Comme le travail , c'est la santé , en faisant une recherche sur sa discographie , je suis tombé sur ce site plutôt complet et bourré d'extraits

    http://www.henrisalvador-discographie.com/1964.htm

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pratique ce genre de site ! Si seulement il pouvait en exister plus...

      Supprimer
    2. ONternet, c'est comme les radios libres en 81. Ca foisonnait beaucoup dans les premiers temps avant que cela ne tombe sous la coupe commerciale.
      En cherchant un peu dans les fins fonds de Google (ou dan les archives du net), on en trouve pas mal de pages dédiés créés par les fans au débuts des années 2000 mais qui n'ont pas été maintenu à jor depuis...
      C'est sûr que faire un site de référence et se trouver référencé en 5ème ou 6ème pages de Google n'est pas forcément motivant...

      Supprimer
    3. C'est plus facile à maintenir quand c'est un travail d'équipe, on se motive l'un l'autre. Mais on ne peut éviter l'usure du temps aussi.

      Supprimer
  2. Avec Henri c'est toujours un moment savoureux, je suis preneur car j'aime bien. Merci
    Super le site de référence de l'artiste, y'en a quand même des kilos que je ne connais pas trop.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu la longueur de sa carrière il y a de quoi faire ! C'est très varié si l'on part des débuts jazzy jusqu'aux dernières productions plus crooner en passant par la période marrante.

      Supprimer
  3. Craquitos me rappelle furieusement "Ringo" du Quartet de Lyon. Même phrasé, même thème et quasi même musique...
    Pour la face B, je la trouve quelconque même pas drôle...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien vu ! Il y a "juste" la voix haut perchée en plus chez Salvador.

      Supprimer