dimanche 6 septembre 2015

Stéphane Collaro - 45t (1978)

1978
(Barclay)
rip 45t 320k

> > >  ATTENTION CRAIGNOS FORCE 10 !!!  < < <

La face A existant en CD, j'ai préféré la mettre à la place de mon rip. C'était kif kif pour le son sauf qu'il n'y a aucun craquement pour le coup.
En revanche, et c'est là que ça devient intéressant, la face B est complètement introuvable en son CD. Vous me direz que ce n'est que la version instrumentale... Que nenni !, car elle foisonne d'instruments supplémentaires. Mais également de vocaux genre "para pada papa" qui rend l'ensemble superbement craignos !
Donc si la voix de Collaro vous agace, jetez une oreille à la face B. Vous m'en direz des nouvelles ! Il faut dire qu'en duo Roland Vincent et Charles Level sont aussi responsables du "Qui qu'en veut" d'Annie Cordy. Autre dinguerie parfaitement craignos de 1978 !

A) Tonton Mayonnaise 2:30 (Charles Level - Roland Vincent)

B) Tonton Mayonnaise (instrumental) 1:54 (Roland Vincent)

le lien de secours

20 commentaires:

  1. Les deux faces sont indispensables, la 1ère pour son texte hautement débile, la seconde pour son orchestration hautement jouissive. Je garde tout !

    RépondreSupprimer
  2. "si la voix de Collaro vous agace"

    la voix ...mais aussi la tête, l'humour, la coiffure, la main droite, le rire, le genou gauche, la dégaine....etc....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement, à part les playmates, ses émissions étaient dispensables.

      Supprimer
    2. même pas. De mémoire elles n'étaient pas très belles

      Supprimer
    3. C'était nouveau à la TV de voir des nanas à moitié à oilpé. Mes yeux de gamin était comme des soucoupes. Je me souviens que mes parents finissaient par changer de chaîne le temps qu'elle ait fini de se désaper :)

      Supprimer
  3. Je vous trouve aussi goujats que sectaires.
    Feriez-vous partie de la secte de ceux qui se disent pute ? Bon, d'accord...
    Il ne faut pas sous-estimer l'importance de Collaro. Pensez par exemple à la grande carrière télévisuelle qu'a pu faire le duo franco-belge Pit & Rik grâce à ce génie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans oublier l'irrésistible Jean Roucas !
      Enfin, si, on peut oublier...

      Supprimer
  4. "le lien de secours"

    ou plutôt le lien d'au secours

    RépondreSupprimer
  5. Le lien au secours du rire :

    http://www.ina.fr/video/CPB80050860

    RépondreSupprimer
  6. Réponses
    1. En effet, attention au benêt dictat !

      Supprimer
  7. Souvenirs, souvenirs...
    Toton Mayonnaise c'est le surnom de Collaro quand il f=participait aux débuts de "L'école des fans" avec Jacques Martin en 1977/78...
    Petit jeu facile : QUi chante en playback :-)
    http://www.dailymotion.com/video/x15ckwi_l-ecole-des-fans-claude-francois-1977_music

    RépondreSupprimer
  8. euh.... Je me lance ... Claude François ???? C'est ça ???? j'ai bon ????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo, je sens que c'est toi qui gagne le pot de mayonnaise dédicacé en 1978 par Collaro !

      Supprimer
  9. Vous êtes sectaires avec Collaro ... bien avant les Inconnus, il y avait dans son émission une séquence sur les sectes à la con ... ce n'est donc que retour des choses.
    Le gus a hébergé Rita Brantalou d'ABDD, Philippe Bruneau, bon auteur de café-théâtre chez La Veuve Pichard et chez feue La Cour des Miracles (ou il a créé Elle voit des nains partout dans les 70's) et Roland Magdane entre autres .... à l'époque ou les chaines payaient et régalaient bien ... il fallait faire la nique à Benny Hill alors Collaro ne recrutait pas des anciens de Normale Sup mais des artisans de la gaudriole franchouillarde avec coussins péteurs et mirlitons !
    Ah merde, même pas écouté ses titres à Collaro .... c'est bien la peine alors que j'écrive toutes ces conneries !! Et pas volontaire pour un pot de mayo avariée !
    Le Gabuz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut reconnaitre aussi qu'il fallait fournir inlassablement, coûte que coûte. Donc il y avait forcément beaucoup de séquences ratées, nazes.

      Supprimer