jeudi 25 septembre 2014

Alain Barrière - Sérénade et tragédie (1979)


1979
(Albatros)
rip 33t 320k
Comment donner envie d'écouter Alain Barrière en 2014... Car j'ai conscience que pour les jeunes générations, c'est un nom qui n'évoque rien. Au mieux, ils diront qu'ils ont déjà vu un de ses disques chez leur grand mère. Entre un Guichard et un Aznavour, dans un carton au fond du grenier. Parce qu'il n'y a plus le matériel pour les écouter. D'ailleurs après les vinyles, ce sera bientôt les CD qui finiront dans un carton, au fond d'un même grenier... Pour dire comme un 33t avec inscrit Alain Barrière doit sembler ringard. Sembler n'est pas choisi au hasard, parce que j'ai souvent entendu l'amalgame idiot, vieux = ringard. Venant parfois de personnes étant incapables de citer une seule chanson. Il faut également dire que certains imitateurs, humoristes, taxidermistes, etc... prennent un malin plaisir à démolir ces chanteurs autrefois populaires.
Pourtant, je pense qu'on peut apprécier aussi bien Alain Barrière que Sanseverino, Guy Béart que Soan, par exemple. Peut-être suffit-il de remettre dans le contexte. Vouloir comparer les thèmes des chansons, les rythmes, les arrangements avec les productions actuelles est ridicule. Un disque de 1979 ne peut évidement pas sonner comme un disque de 2014. Alors que l'inverse, si !
Tout ça pour dire que personnellement j'ai été plus qu'agréablement surpris par "Sérénade et tragédie". Alors que je ne suis pas friand de ses débuts. Les ambiances y sont très variées, passant d'un instrumental symphonique à du disco, d'une ballade à du rock'n'roll, du folk à un hommage à Piaf. Malgré cela, ça reste cohérent. Les textes, sans être renversants, sont néanmoins plus intéressants que la plupart des chanteurs d'aujourd'hui. "Lettre au président", rappel dans la forme "Le déserteur", dénonçant ici le nucléaire.
J'ai été bavard, juste pour exprimer que j'espère simplement que vous serez assez curieux pour aller jusqu'à l'écoute de l'extrait. Voir plus loin... On est jamais à l'abri d'une découverte

01 Apertura per oggi    3:44       
02 Sérénade    5:15       
03 Hiver    4:57       
04 Lettre au président    4:50       
05 Le début et la fin    5:04       
06 Je t'aime anyway    4:59

07 Le jour qui lève    4:25       
08 Elle va chanter    5:09       

Le lien garde Barrière
L'autre lien garde Barrière

14 commentaires:

  1. Pas mal le billet et non il ne faut pas oublier des chanteurs tel Alain Barièrre.
    Qui se revendiquait bon breton,a eu maille à partir avec le fisc à une époque (la presse en a fait large écho) et surtout pondait de chouettes chansons entraînantes comme "Sur la route de Ouagadougou" ou "Je ne suis qu'un homme".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci.
      Pas évident finalement de se remettre de problèmes comme ceux qu'ont eu, pour divers raisons, Barrière, Guichard, Polnareff, Aznavour, Gotainer... Que ce soit par bêtises ou par des projets coûteux qui se sont plantés. Certains ont réussi à revenir, parfois longtemps après, d'autres pas...

      Supprimer
  2. Superbe article très bien écrit et excellente initiative de réhabiliter cet immense artiste injustement oublié mais jamais ringard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Il y en a tellement d'autres dans son cas...

      Supprimer
  3. Bonne initiative,Jo
    Farfie

    RépondreSupprimer
  4. La notion de ringardise dans la chanson, ou d'autres domaines, j'ai appris à la relativiser au fil du temps. Surtout cette dernière décennie au cours de laquelle le Web m'a permis de découvrir vraiment les discographie d'artistes qui ont été ostracisés par la bien-pensance, la hype, etc.
    Des Danyel Gérard, Régine, Dani, Charden ou Marcel Amont, on aurait eu du mal à me faire m'intéresser à leurs productions il y a vingt ans.
    Et aussi grâce à des passionnés comme Jo, qui m'ont élargi mes horizons zartistiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil ! J'irai même plus loin en citant Carlos, Annie Cordy, Patrick Topaloff et autres bons craignos, n'ayant pour certains enregistré qu'une poignée de titres.
      Bien sûr, j'avais connu ces artistes quand j'étais môme. Par les émissions de Guy Lux, Danièle Gilbert, Maritie et Gilbert Carpentier. La radio aussi. Mais à l'adolescence j'écoutais la musique de mon époque, la pop, le rock, le hard rock. La FM a balayé les chanteurs de variété des 60-70. Peu ont surnagé. Finalement, l'arrivée d'internet m'a permis, comme toi de m'y intéresser à nouveau, de les redécouvrir, voir d'en découvrir tout simplement.

      Supprimer
  5. Alain Barrière rocke genre glam sur "Le début et la fin". Le marin s'était déssalé.
    C'est vrai que c'est varié. Les mauvaises langues pourront dire : fourre-tout. Parfois ambitieux, avec des orchestrations velues.
    Albatros est un label qu'il a créé, vu ce qu'il propose chez Discogs. AB avait fait une réapparition il y a quelques années, et c'est sa fille qui manage son catalogue. Si j'ai bien compris.

    RépondreSupprimer
  6. Cet album est un véritable chef d'oeuvre. Il avait été sauvé en son époque d'un don pour une brocante de mes grands parents par mes parents...
    C'est comme ça que j'ai découvert cet artiste.
    J'aimerai beaucoup le retrouver au format numérique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu l'état du marché du disque, physique et numérique, je pense qu'il vaut mieux précieusement garder ses vinyles. Les rééditions se feront de plus en plus rares. Et ne pas hésiter à acheter certains 33t et 45t quand l'occasion se présente. D'autant que sur les brocs et certains dépôts ventes, ça ne coûte que quelques picaillons.

      Supprimer
  7. Merci beaucoup pour le rip du 33 trs, j'avais adoré c'est album a sa sortie et il est introuvable en CD ou téléchargement. Trop content !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le blog a été créé pour ça justement. Trouver l'introuvable et le non réédité.
      Original votre avatar !

      Supprimer
    2. J'ai l'original, mais je me sépare de tous mes 33 trs et celui la j'hésitais a le vendre car introuvable en dématérialisé. C'est comme ça que j'ai découvert le très bon craignos !

      Supprimer