lundi 13 février 2017

B.O. du film « Robert et Robert » (1978)


1978
(Warner)
rip 33t 320k
Je pense qu’avant ce disque je n’avais jamais entendu chanter Francis Lai. Il a une jolie voix, douce et agréable, comme celle du regretté Pierre Barouh. Chanteur avec qui Lelouch et Lai avait déjà travaillé justement. En 1978, Francis s’est sans doute senti plus en confiance pour s’occuper également du chant.
La B.O. de « Robert et Robert » me parait moins connu. Je ne suis pas amateur de tous les films de Lelouch, et quand je suis tombé sur ce disque, c’est surtout le nom de Francis Lai qui a attiré mon œil. Ne connaissant pas le compositeur Jean-Claude Nachon à ce moment là.
Voilà des années que j’ai ce disque et je n’ai pas encore trouvé le moyen de voir le film…  Il y a pourtant des acteurs que j’apprécie. Il faut dire aussi qu’il n’est jamais diffusé à la télé. Ca n’aide pas ! 

01 L'ami, c'est mieux que rien (chanté par Francis Lai)

02 L'ami, rencontre l'amitié
03 L'ami au live-show
04 L'ami juif
05 Robert et Robert (chanté par Francis Lai)
06 ... et les horoscopes
07 ... en taxi
08 ... chez leur maman
09 ... à Waterloo
10 ... au bal

Les Robert s’affichent dans le lien

7 commentaires:

  1. Tiens je me l'étais aussi pris dans le bac à l'Armée du Salut, un de moins ... donc Hop au composte.

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup Lelouch , donc habitué aux musiques de
    Francis Lai , mais je ne savais absolument pas qu'il chantait
    J'apprécie aussi sa BO " Le corps de mon ennemi" (Verneuil) plus tendance Morricone

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien Lai et Morricone. Ca doit donner une musique intéressante.

      Supprimer
  3. Il se dégage de la B.O. une certaine mélancolie propre au années 70 (Je pense à "Un éléphant, ça trompe...")
    La fin de ".. Au bal" est abrupte. C'est normal ?
    F. Lai en chanteur pour Lelouche ce n'est pas plus incongru que Philippe Léotard 10 ans plus tard...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La B.O. colle parfaitement au film qui aborde par le biais des deux Robert, les personnages principaux, la quête de la femme qu'ils s'imaginent idéales. En passant par une agence matrimoniale, tenue par Brialy, qui apporte un peu de folie. L'ambiance est en effet douce amère.
      La fin de "...Au bal" est surprenante. Je suis vigilant et je ne pense pas avoir coupé avant la fin.

      Supprimer
    2. J'ai oublié de dire que j'ai enfin vu le film, hier soir (merci Rennes Man :)

      Supprimer