lundi 9 mai 2016

Ray Gomez - Maxi 33t (1980)

1980
(CBS)
rip maxi 33t 320k
Le nom de Ray Gomez ne me disait rien avant de découvrir ce maxi… Pourtant je l’avais déjà entendu par le passé. En effet, il faisait partie du groupe Pop Tops, célèbre pour le tube « Mamy Blue », de 1971.
Plus tard il deviendra un musicien réputé au service d’artistes aussi divers que Hall & Oates, Cat Stevens, Jack Bruce, Aretha Franklin, etc… Son parcours et ses rencontres sont incroyables ! Impossible à résumer ici.
Les deux titres de ce maxi sont extraits de son album « Volume », qui d’après son site, avait reçu de bonnes critiques, mais sans soutien du label ne s’était pas bien vendu. A l’écoute je comprends l’enthousiasme car comment ne pas penser à Jeff Beck sur « West Side Boogie » ! C’est d’un haut niveau ! Curieusement cet album ne semble pas réédité. Raison de plus pour vous proposer ce maxi au son… décoiffant !
« Summer in the City » est la reprise du hit de Lovin’ Spoonful, paru initialement en 1966.

A) Summer in the City (J. Sebastian, M. Sebastian, S. Boone)

B) West Side Boogie (R. Gomez)

lien de secours

10 commentaires:

  1. Effectivement, ça décoiffe bien... Bien avant l'ère de l'(H)air-metal
    Je trouve la reprise de Lovin' Spoonful très réussie car si on reconnait certaines parties, Ray Gomez s'en éloigne assez rapidement avec des rifs assez saignats

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai trouvé l'album depuis, il est vraiment bon. Il faut dire qu'il l'a enregistré dans les meilleurs studios US. Donc ça sonne !

      Supprimer
  2. Je sais que l'anecdote n'intéressera personne mais bon... Summer In The City à servi d'indicatif pendant quelques années (de 80 à ?) au Championnat de France de DJ de la Phil Organization (Philippe, le DJ du Casino de Royan). Et à l'époque, on avait parmi les candidats, les Débuts de Soirée (William surtout) et un certain David G qui avait du remporter le concours à l'âge de 17 ans (!) Bref, ce disque est très bon et c'est Phil d'ailleurs qui me l'avait fait acheter. Pu... (!) j'ai été long ! désolé.

    RépondreSupprimer
  3. En effet, la référence à Jeff Beck s'impose (comme pour 30 000 gratteux), mais Ray Gomez fait partie de l'aristocratie des virtuoses. J'ai connu son nom tôt avec le "School Days" de Stanley Clarke. Qui a lui-même ferraillé avec Jeff Beck.
    Vous voulez être écœuré ? Enfin, si on a un jour essayé de tirer sur des cordes avec un ampli au bout.

    https://www.youtube.com/watch?v=o370_T-g-Tw

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il avait du lait sur l'gaz ???
      J'ai un peu gratté, mais ça n'a pas été beaucoup plus loin que "Smoke on the water"... mdr !

      Supprimer
  4. Formidable version personnelle et originale du Lovin' Spoonful. Vraiment ! Chapeau !
    Le groupe Tik & Tok en avait fait une version électronique synthétoc un peu plus tard.
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aimais bien la version élégante de Joe Cocker :
      https://www.youtube.com/watch?v=6Hxz6qJi-9k

      Supprimer
  5. En général les Gomez comme les Ramirez sont bons comme entraineur de boxeurs, exception faite de celui là qui préfère tricoter les doigts sur les manches plutôt que les guiboles de son protégé sur le ring !
    Andrisque Jimi (héros romain antique), Jeff Beck, Clapton, Page, Van Halen (le batave), Dave Davies sont des points de repères musicaux pour ce genre de loustic .... mais le talent est une chose et l'émotion une autre. Souvent le guitariste tout plein de sa haute technicité de virtuose ravit quelques uns mais saoule beaucoup d'autres ... la frontière est ténue pour tenter de rejoindre le groupe cité plus haut. Disons que le Gomez s'en rapproche un peu et laisse derrière lui les Vaï et autres Satriani über alles de la mort qui maitrisent leur sujet, mais comme des notaires magouilleurs de province ou des chefs de produit de chez Microsoft.
    Il y a du funky (piano, cuivres) dans ce Summer in the City et l'apothéose du solo incontournable encore en 1980 ! Le Gabuz
    Bonus footeux et raticheux :
    https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/13510926_10205996596945524_6628466137320830104_n.jpg?oh=c2b6cc99bb2b124160b6b7de8eda38bd&oe=57DB199F
    Matos classieux oldschool :
    https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/13442186_10206002822901169_326997293265144682_n.jpg?oh=c44315790b45d0682da9ff09fb0eae16&oe=57CF9521
    Un nom qui fait classe sur une pochette et pour un musée aussi ! (actu) :
    https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/13450927_10205996325578740_957832538871880593_n.jpg?oh=57a751707972ca09039c0667c42f05d3&oe=57C3B5F5
    Matos pour pécho les meufs (les pubars sont des indécrottables romantiques) :
    https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/13495186_10205996326058752_5553572298789659552_n.jpg?oh=999c36239bed84bef81a16394831ca77&oe=57D09433

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gomez, Ramirez, Rodriguez... Ca me fait aussi penser aux blazes de Robert Castel, dans les comédies 70s :)

      Oui, Vai, Satriani, etc... Gratteux à Ibanez, me laissent souvent de marbre.

      Merci pour les photos.

      Supprimer