lundi 20 avril 2015

Richard Anthony - EP (1964)


1964
(Columbia / Pathe-Marconi)
rip EP 320k
Comme vous le savez, ou comme vous le découvrirez en me lisant, Richard Anthony est mort aujourd'hui. Pour la jeunesse actuelle ce nom ne signifie pas grand chose. Au mieux ils l'associeront vaguement aux disques de leurs grands-parents, mais bien peu sont à mon avis capable de citer une chanson. Pourtant Richard Anthony a été une énorme vedette (avant de devenir énorme tout court). Comme Alain Barrière, il a fait partie de ces artistes qui n'ont pas su gérer la gloire et la fortune qui va avec. Et qui face aux déboires ont vu leurs carrières quasiment stoppées. Les artistes ne sont pas des comptables, et il est bien dommage, sans doute à cause d'entourages incompétents, voir pire, qu'ils en pâtissent à ce point. D'autant que Richard Anthony, comme on a pu le constater sur la tournée Age Tendre, a gardé cette bonne voix avec cette belle diction jusqu'au bout. Malgré les excès...
Choisir un disque à proposer, histoire de rafraîchir la mémoire de ceux qui tomberont sur le blog en tapant son nom dans les moteurs de recherches, n'a pas été un problème, vu le nombre de disques et de succès enregistrés. Perso, j'aime moins les débuts Twist, mais à partir de 1963, ses chansons prennent une tout autre dimension. Richard était un as de l'adaptation de titres étrangers. Et je pense que cet EP en est un parfait exemple.

- A présent, tu peux t'en aller

Le lien pour choper tout l'EP
L'autre lien pour choper tout l'EP

10 commentaires:

  1. A présent il s'en est allé ! A 77 ans (âge fatidique pour lire Tintin !), il a eu une drôle de carrière, peu de rééditions.
    Anne-Marie Peysson est aussi dans les nuages !
    Life stinks !
    RIP
    Le Doc

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai ça, elle avait aussi commis quelques chansonnettes Anne-Marie (il parait que les 12 chansons en musique valent fort cher - je n'ai que celle du Lapin au Gin (!) mais j'écouterais bien le reste ...).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai l'album, il faut juste que je le retrouve...

      Supprimer
    2. Ayé ! Je le prépare ce soir :)

      Supprimer
  3. A part la disco des sixties, on ne trouve pas grand chose dès les 70's. Je viens de retomber sur "Minuit" de 1982, version française de "Memory". Jamais réédité.

    Anne-Marie Peysson, elle a fait 2 EP "genre yéyé" en 1967-68. Ca me plairait bien de les avoir !

    Le Doc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai trouvé son 1er EP à Anne-Marie Peysson (pas cher en plus) courant 2014, et inclus un titre dans la compile Pop Party 4. Sympa les titres "Qui ne risque rien" (André Popp-Frank Gérald) et "Comme un manège" (Gérard Bourgeois-J.M. Rivière) sous la direction d'orchestre de Jacques Denjean.
      Danzik.

      Supprimer
    2. Une occasion a ne pas laissé passer en effet.
      Vu l'équipe sur leupé, ça doit être rudement bien !
      Il y a des pépites dans sa discographie ! :)))
      https://www.youtube.com/watch?v=5iC4cv9GEoY

      Supprimer
    3. Occasion que je n'ai point laisser passer ! Lol. J'aimerais bien choper son second EP paru en 68, que je n'ai jamais vu en vide-grenier. A part le titre "Cet imbécile de Johnny" (je me marre...) dispo sur Y.T je ne connais pas les autres titres.
      Danzik.

      Supprimer
  4. Le Sirop Typhon n'aurait-il pas été plus craignos ? Mais était-ce du bon craignos ? Moi j'aime beaucoup sa reprise de Ray Charles, "Fiche Le Camp, Jack" (1961). Les paroles sont canon :
    "Tais-toi tu mens, tu n'es qu'un coureur
    Avec elle je t'ai vu, c'était pas ta sœur
    Bye bye
    Fiche Le Camp, Jack, et ne reviens plus jamais jamais jamais…"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai déjà proposé quelques disques plus craignos du gars. Les liens sont peut-être toujours dispo. Je n'ai pas vérifié.

      Supprimer