jeudi 16 avril 2015

Alice Sapritch & Philippe Clay - 45t (1972)


1972
(Spot / Sonopresse)
rip 45 320k
(merci Doc)

> > > ATTENTION CRAIGNOS FORCE 5 < < <

Si ça ce n'est pas du bon craignos mes aïeux !!!
Voici donc la chanson kitsch, d'un film navrant, interprétée par un duo décalé. Avec, pastèque sur le gâteau, une face B qui reprend le thème dans une superbe version sifflée.
Le film, je ne l'ai pas vu, mais à lire la distribution, il y a une chance que ce soit un nanar de première ! Le suivant "Les vacanciers", avec la même distribution, étant délicieusement inepte.

A) Il y a de l'amour pour tout le monde

B) Générique sifflé

lien de secours

27 commentaires:

  1. J'aime bien Philippe Clay. Il avait vraiment un physique à part. Grand maigre, taillé au couteau. Et faut pas oublier qu'il a été un des premiers interprètes de Gainsbourg. Dans les films des années 50, il jouait toujours des rôles de tueurs et de salopards. Pour revenir aux Joyeux Lurons, évidemment, vu le casting, ça a l'air assez grave. Sapritch + Préboist + Galabru. Tiercé redoutable. L'IMDB (internet movie data base) crédite le film de 3,1 / 10, ce qui doit être une des pires notes jamais attribuées. Le réalisateur, Michel Gérard, est aussi l'auteur de "Arrête ton char... bidasse !", et "Les surdoués de la première compagnie". Dans le genre craignos, des références.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Michel Gérard c'est la French Touch du cinéma !

      Supprimer
  2. Lol .. jaime bien mais je préfère nettement la chanson générique des Vacanciers (1974, du même Michel Gérard, et sommet du kitch des seventees) chanté par Georgette Plana (12 mois de vacances)
    bernard (Clichy)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ouaiiiiiis, je l'avais oublié celle-là ! Je n'aime pas particulièrement Georgette Plana, mais cette chanson est top !

      Supprimer
  3. Finalement le seul intérêt du film est cette chanson interprétée par la "belle" Alice et le Clay !.
    Quand on connais la discographie de Sapritch, Slowez moi et1 album, ceci est un PLUS. La B Sifflée est aussi intéressante pour les amateurs.
    Moi, Alice, je kiffe !
    Le Doc (sans médocs)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas une grande interprète, mais elle a quelque chose de spécial, et d'attachant finalement. Comme Castelli ou Préboist, par exemple.

      Supprimer
  4. Le couple Sébastien Balasko & Daniel Faure ont aussi composé "Pour ne pas vivre seul" de Dalida, que l'on trouve en face B de "Paroles, paroles...".

    Sinon, il semble qu'il y ait un problème avec le rip : la flexion du bâton est elle vraiment sur le disque ?????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un rip du Doc. Si problème il y a, lui seul peut le dire.

      Supprimer
  5. Il y a un truc mystérieux avec le rip : ce n'est pas la même chose selon les lecteurs utilisés (jamais vu ça) - dans certains cas, impec - sinon, ça commence par "Flexion, piqué du bâton, extension..." (les Bronzés) puis le morceau démarra. Je pense que le fichier est structurellement incorrect et chaque lecteur se débrouille avec (différemment).
    Autre hypothèse: c'est un message de l'au-delà glissé dans un fichier MP3 par un esprit taquin qui veut nous faire passer un message, mais lequel... ?
    (sinon, y'a un espoir d'avoir un rip clean ?)

    Sinon, concernant le morceau proprement dit, c'est vraiment chouette. Non que ce soir remarquable de par ses qualités musicales, mais, à l'image de Klaus, j'ai une tendresse pour les deux acolytes, à la fois sérieux (limite je fais la gueule) et , au fond, assez déglingos, avec une carrière allant du meilleur, voire du pointu, au pire, et au pourrait même dire à la pointe du pire. Bref, des artistes insaisissables, éclectiques, populaires sans être putassiers, des gens un peu borderline mais sans jamais se départir d'une certaine noblesse. En ce qui me concerne, c'est l'archétype du bon craignos. Bonne pioche, Jo. Et le Doc donc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attention à l'abus de bon craignos le mouette ! ;)
      Sinon, je pense qu'il n'y a pas d'inconvénient à ce que le Doc se penche sur la question du rip. Dés qu'il lira nos commentaires.

      Supprimer
    2. Je penche pour l'hypothèse message de l'au-delà. L'esprit de Sapritch est dans le fichier, et fait tourner les tables (de lecture).

      Supprimer
  6. Sapritch et Clay, deux "gueules" et la gouaille qui va bien avec. Irrésistible Alice dans "La folie des grandeurs", bon là je m'égare. Touchant ce duo au final, et mine de rien un message d'espoir dans les paroles. Comment ne pas sourire rien qu'en entendant le rire de cette grande dame.
    Danzik.

    RépondreSupprimer
  7. Si il faut je refais le rip (ce we) ! Bizarre ce message de l'au-delà !
    Avais-tu ce problème à l'écoute, Jo ?

    Le Doc (va trouver un remède ....de cheval) ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi, c'est normal. Je ne comprends pas à vrai dire le problème...
      Le mouette a le contre coup des grandes marées peut-être :)

      Supprimer
    2. de toutes façons le son est pourrave donc autant le refaire

      Supprimer
  8. De Philippe Clay il faut redécouvrir l'album "Mes Universités" (1971), avec une très belle pochette et quelques pépites, dont "Ta Gueule Paris".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me semble que j'ai un album de Clay, mais pas celui-ci. De mémoire le mien était ambiance chansons de rues. J'avais moyennement accroché.

      Supprimer
  9. Revoici un nouveau rip :
    http://www37.zippyshare.com/v/dLyyjIsx/file.html

    Le Doc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce bien ce qui me semblait, c'est l'enregistrement en lui même qui a ce son, car je ne perçois aucune différence entre les deux rips.
      Merci Doc. Nos auditeurs sont d'une exigence redoutable ! ;)

      Supprimer
  10. De Philippe Clay, il faut surtout connaître "Gladys". MdR.

    RépondreSupprimer
  11. Ben oui, j'ai constaté aussi un mixage un peu douteux sur les passages plus calmes. Ca monte, ça descend ! Le disque est ainsi. En 1972, les gus qui bossaient sur la table de mix ne devaient pas trop se préoccuper du résultat final. En plus ils mixent des parties "parlées" qui devaient être dans le film (j'imagine) ce qui donne un résultat, bof bof !

    Le Doc

    RépondreSupprimer
  12. Au bout du compte, les gars !
    Ca reste un témoignage de ce que notre Alice pouvait enregistrer en ...ce temps là ! Et c'est le plus important ! Ca reste (à mon avis) un MUST !

    RépondreSupprimer
  13. Pour Rennes Man, le son "pourrave" j'suis pas sur que tu pouvais faire mieux avec ça ! Dsl
    Le Doc

    RépondreSupprimer
  14. Serait-il possible au tenancier de remettre à disco-à dispo, ce cygne-gueule, je ne le retrouve pas dans mes zarchives.
    Qu'il en soit remercié par avance (et par mézigue) et que le dieu du vinyle le tienne en sa garde. Amène !

    RépondreSupprimer
  15. Quelle réactivité ! Chuis su'l cul.
    Bercy Moscou

    RépondreSupprimer
  16. Histoire de (tenter de) réhabiliter la soutane. Quoique... ne serait-ce pas contreproductif ?

    https://www.youtube.com/watch?v=nNFbWCcUWJg

    En tout cas, si vous n'avez pas le refrain dans la tête pour la journée... Mouaf !

    RépondreSupprimer