vendredi 18 septembre 2020

A partir de demain, le temps des travaux sur l'ordinateur

 


NOUVEAU LIEN : Catherine Ferry - 45t (1975)

https://leboncraignos.blogspot.com/2015/03/catherine-ferry-45t-1975.html

Suite à une demande... 😉

Bram Tchaikovsky - 45t (1979)

 

1979
(Radar Records)
rip 45t 320k
(merci Arnaud)
Bram Tchaikovsky est un nom qui vous dira peut-être quelque chose. Il fut membre de The Motors (« Airport », énorme hit !) en 1977-78.
Si, par l’intermédiaire d’Arnaud, je propose ce 45t, c’est histoire de montrer que Bram Tchaikovsky ne se résume ni à « Airport », ni à The Motors. Pour preuve, un copieux coffret de 3 CD de Bram Tchaikovsky (que je n’ai pas) est paru en 2018. Reprenant les trois albums, les versions singles, les faces B et du live.
Ce 45t, dernier single extrait du premier album, comprend en face A un titre dans la lignée de son précédent groupe. A savoir de la pop puissante, entre mi-chemin entre ELO et Status Quo, pour faire court.
En face B, nous trouvons une chanson inédite. Une jolie ballade, qui contraste avec « I'm The One That's Leaving » et montre ainsi l’étendu du talent de Bram Tchaikovsky.

A) I'm The One That's Leaving (Micky Broadbent / Bram Tchaikovsky)

B) Amelia (Bram Tchaikovsky)
 

mercredi 16 septembre 2020

Exxplorer - Symphonies Of Steel (1985)


1985
(Black Dragon Records)
rip CD 320k
En parcourant ce jour mes étagères, mon regard s’est arrêté sur la tranche de ce CD. Exxplorer avec deux x, forcément, ça accroche. Comme je ne me souvenais absolument plus du contenu, je l’ai glissé dans le lecteur idoine.
J’ai ainsi redécouvert un album de Heavy Metal de la vieille école, un chouia progressif, pas mauvais du tout.
En cherchant des infos sur le groupe, j’ai vite compris pourquoi il est resté obscur. Venant du New Jersey, formé en 1982, le groupe a eu un parcours compliqué, avec beaucoup de changements et de séparations. Entre ce premier album et le second s’écoulera neuf ans ! Exxplorer n’enregistrera à ce rythme chaotique seulement quatre albums en 35 ans…
Malgré les aléas le groupe serait toujours actif. Les mecs ont vraiment la foi, car ils bossent à côté d’après divers articles.
Je ne sais pas ce que valent les 3 autres albums, mais celui-ci devrait ravir les amateurs de Judas Priest et Savatage, par exemple. Ou pour citer nos groupes nationaux, ADX et Sortilège. Du bon Heavy, mélodique et puissant donc, avec un chant qui n’hésite pas à grimper dans les aigus. Périlleux, mais parfaitement maitrisé.

- Run For Tomorrow


Le lien d’acier

lundi 14 septembre 2020

Tara Schaft and Black Diamond - 45t (1978)

1978
(Carrère)
rip 45t 320k
Vous avez encore en tête la reprise pré-disco de 1975 de « What A Diff’rence A Day Makes » par Esther Phillips ?… Bien. Alors si vous écoutez ce 45t paru trois ans après, avec un clone d’Esther chantant une version disco énergique du succès international de 1961 de Gilbert Bécaud « Et maintenant », il m’étonnerait que vous ne vous dites pas comme moi « Ah, les filous ! ».
« New-York City Dream » est du même tonneau.
Cela dit, il y a de bons musiciens et c’est bien produit. A voir si ça tient sur tout un album. Car (mini) album il y a.
Tara Schaft a également enregistré sous divers pseudos. Pas énormément. Elle est peut-être choriste à la base…

A) What Now My Love (G. Bécaud - P. Delanoë - C. Figman)

B) New-York City Dream (J.C. Bonaventure - A. Lacour)


lien de secours

samedi 12 septembre 2020

Antoine - 45t (1976)


1976
(RCA)
rip 45t 320k
Quel andouille ! J’étais tellement persuadé que ce 45t n’avait pas été proposé que je n’ai pas vérifié… En fait, il est extrait de l’album « Corcovado », que vous trouverez chez Gaby :
Histoire de me faire pardonner, j’ajoute au 45t d’Antoine les versions qui l’ont certainement inspiré, vu qu’il a noté Caetano Veloso comme l’adaptateur du morceau traditionnel, « Marinheiro So ». Et que Benito Di Paula est l’auteur/compositeur de « Além De Tudo ». Ces deux chansons sont de pures merveilles ! Je comprends qu’Antoine ait eu envie de les ramener en France.

A) Marinier (Marinheiro So)

B) Je peux t'attendre (Além De Tudo)


Caetano Veloso « Marinheiro So » (1969)

Benito Di Paula « Além De Tudo » (1974)


lien de secours

vendredi 11 septembre 2020

NOUVEAU LIEN : Jo Bisso - Disco Queen (1978)

https://leboncraignos.blogspot.com/2014/09/jo-bisso-disco-queen-1978.html
Suite à une demande... 😉

NOUVEAUX LIENS : Mozart - Quartette & Quintette (triple 33t 1976)

https://leboncraignos.blogspot.com/2019/01/mozart-quartette-quintette-triple-33t.html
Suite à une demande... 😉

V.A. Les enfants du Velvet (1985)


1985
(Virgin)
rip 33t 320k
(merci Arnaud)
Le Velvet Underground, voilà un groupe culte et sulfureux ! Dont j’ai tellement entendu parler, qu’il m’impressionnait au point de sans cesse retardé la découverte. Mythique, mais pas forcément pour les bonnes raisons pensais-je.
Ce disque, proposé par Arnaud (Bienvenue l’ami !), ne semble pas courir les rues. De plus, ce sera peut-être le cas également pour d’autres personnes, il m’a permis de me familiariser avec les chansons du groupe par l’intermédiaire d’artistes français relativement « abordables ». Pour tout dire, j’ai tellement accroché à ces six reprises, que j’ai regretté que cet album soit si court. Pour moi tous les titres valent le détour, car ils réussissent la mission, qui à mon avis était l’idée de départ, de donner une clé ouvrant sur l’univers si particulier du Velvet Underground.

Graziella De Michele « Sweet Jane »


Le lien velouté

mercredi 9 septembre 2020

Peter Griffin - 45t (1979)

1979
(Aavalanche)
rip 45t 320k
Le slow « Just When I Needed You Most » a également été interprété par son créateur Randy Vanwarmer. D’ailleurs la reprise par Peter Griffin est tellement proche que j’en viens à me demander si le label n’a pas coller en loucedé l’originale:
https://www.youtube.com/watch?v=s-WEbZT0RzA
En ce qui concerne le disco « Spiderman », il existe une reprise, sortie dans la foulée, interprétée par Shane Gould (alias Jocelyne Beroard, futur Kassav). J’ai le 45t, mais la face B a un défaut irrécupérable. Si quelqu’un l’a, ce serait cool de le proposer également. Sa version vaut bien celle de Peter Griffin.

A) Spiderman (Ch. Byxton - P. Vaylon / P. Griffin)

B) Just When I Needed You Most (R. Vanwarmer)

lien de secours

lundi 7 septembre 2020

Jimmy Jones - EP (1961)


1961
(MGM)
rip EP 320k
Ce n’est pas la première fois que je retrouve ce genre de parcours. A savoir des débuts comme danseur (de claquettes pour Jimmy Jones), puis l’incorporation d’un groupe de Doo-Wop, en 1954. Bien sûr, il faut du talent pour exercer ces deux disciplines, mais c’est aussi et surtout beaucoup de travail pour peut-être un jour se faire une place au soleil.
Ce rare EP n’est apparemment paru qu’en France. D’où le terme Twists accolé à son nom sur la pochette. La mode venant de débarquer, rapidement mise au répertoire des chanteurs yéyés. Sauf que ce terme est très réducteur s’agissant de la musique de Jimmy Jones. Vous le constaterez en écoutant cet EP.
Ce dernier venait d’avoir deux hits aux USA en 1960, avec « Handy Man » et Good Timin’ ».
« Holler Hey », en extrait, est du même tonneau. Mais n’a pourtant pas marché. La recette avait fini par lasser sans doute. Perso j’aime beaucoup quand il prend une voix de fausset.
Cet EP se retrouve sur une (et unique) compilation, mais comme je pense que Jimmy Jones est méconnu hors USA, ce disque vous donnera l’occasion de (re)découvrir ces chansons délicieusement rétro.

A1 Mr. Music Man Twist
A2 Holler Hey

B1 A Wondrous Place
B2 Never Had It So Good

Hey !, le lien

samedi 5 septembre 2020

Melvin Brooks and His Orchestra - Demis Roussos et ses plus grands succès (197?)


197?
(ABA)
rip 33t 320k

>  ATTENTION BON CRAIGNOS FORCE 5  <

Des années que cet album me faisait de l’œil !!! Mais jusqu’à récemment, le peu d’exemplaires en ventes étaient chers pour un état d’usure important. Puis le jour béni est arrivé… Ni une ni deux je le mis dans mon panier !
Comme je le pressentais, au niveau de l’interprétation, ce disque est du nanan… Demis Roussos plaçant la barre très haut, s’y risquer est téméraire ! Ici, les chanteurs font ce qu’ils peuvent. Ils ne sont pas mauvais, mais bien des fois, on frémit à l’approche des passages périlleux.
Pour les points positifs, majoritaires, c’est un son de très bonne qualité sur tous les titres. Les orchestrations sont sans surprises, mais bien mixées avec les voix.
Et pour le point, plus portnawak que négatif, ce sont comme d’habitude les erreurs de pochettes. Pourquoi écrire  « On a dansé sur cette chanson », « Pardonne moi » et « Mon ami le vent », alors qu’il s’agit de chansons en anglais ou… en espagnol (!?!). Il y avait une promo chez les ibères pour qu’ABA refile en loucedé des versions de « Good Bye My Love Good Bye », « When I Am A Kid » et « On a dansé sur cette chanson » dans la langue de Julio ?!? Cela dit, ça ajoute une touche supplémentaire de bon craignos ! :)

- We Shall Dance


L’ABA dans le lien teint